Le marché chinois s’ouvre peu à peu aux opérateurs mobiles étrangers

Par Ariane Beky
le 27 décembre 2001 à 00h00
0

Le potentiel du marché chinois des télécommunications attire les investisseurs. Néanmoins le poids de la bureaucratie risque de freiner certaines initiatives.

Le potentiel du marché chinois des télécommunications attire les investisseurs. Néanmoins le poids de la bureaucratie risque de freiner certaines initiatives.

Après sa récente entrée au sein de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), la Chine a mis fin à l'interdiction faite aux investisseurs étrangers de s'engager sur son marché des télécommunications.

Toutefois, le poids de la bureaucratie et des restrictions sur les participations continuent à freiner l'élan des principaux acteurs mondiaux du secteur.

La téléphonie mobile compte environ 140 millions d'abonnés en Chine à l'heure actuelle, et son expansion profite encore à deux coentreprises soutenues par l'Etat.

Une nouvelle loi votée par les autorités chinoises va cependant autoriser, dans les cinq années à venir, une prise de contrôle de 49% des parts d'un opérateur et de 50% pour des entreprises proposant des services à valeur ajoutée.

Pour sa première année au sein de l'organisation, la Chine a le droit de limiter à 25% les parts d'un opérateur étranger dans toute entreprise de téléphonie mobile.

Les postulants tels que l'australien Telstra, le japonais NTT DoCoMo, le britannique Vodafone ou le hongkongais Hutchison Whampoa, devront donc attendre 2007 pour détenir 49% d'un opérateur mobile chinois et 2008 pour un opérateur fixe.

Les entreprises étrangères vont-elles se décourager ?

Michael ALDRICH, analyste télécom pour le cabinet Perkins Coie à Hong Kong, estime pour sa part que quatre à cinq contrats "très significatifs" devraient être signés en 2002, moins que les prévisions qui circulaient durant la longue procédure de candidature de la Chine à l'OMC.

L'incertitude concerne également le remaniement éventuel des textes par le gouvernement chinois, et la date à laquelle la Chine proposera des licences mobiles pour développer la concurrence...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Ouya : la console stoppée pour de bon le 25 juin
Free va supprimer une partie de son offre mobile
Alpha Two : des infos dévoilées sur le taxi volant autonome d'Airbus
Jeff Bezos refuse de répondre à la lettre publique pour le climat de ses employés
L'éditeur de Firewatch lance Playdate, sa console de jeux indé de poche
La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei
Atari : voici le joystick et la manette de la console néo-rétro Atari VCS
HP Omen lance sa gamme de périphériques gaming
Epic Games bloque les comptes d'utilisateurs ayant acheté trop de jeux pendant les soldes
WWDC 2019 : Apple donnera sa keynote le lundi 3 juin
scroll top