Le marché chinois s’ouvre peu à peu aux opérateurs mobiles étrangers

Ariane Beky
27 décembre 2001 à 00h00
0
Le potentiel du marché chinois des télécommunications attire les investisseurs. Néanmoins le poids de la bureaucratie risque de freiner certaines initiatives.

Après sa récente entrée au sein de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), la Chine a mis fin à l'interdiction faite aux investisseurs étrangers de s'engager sur son marché des télécommunications.

Toutefois, le poids de la bureaucratie et des restrictions sur les participations continuent à freiner l'élan des principaux acteurs mondiaux du secteur.

La téléphonie mobile compte environ 140 millions d'abonnés en Chine à l'heure actuelle, et son expansion profite encore à deux coentreprises soutenues par l'Etat.

Une nouvelle loi votée par les autorités chinoises va cependant autoriser, dans les cinq années à venir, une prise de contrôle de 49% des parts d'un opérateur et de 50% pour des entreprises proposant des services à valeur ajoutée.

Pour sa première année au sein de l'organisation, la Chine a le droit de limiter à 25% les parts d'un opérateur étranger dans toute entreprise de téléphonie mobile.

Les postulants tels que l'australien Telstra, le japonais NTT DoCoMo, le britannique Vodafone ou le hongkongais Hutchison Whampoa, devront donc attendre 2007 pour détenir 49% d'un opérateur mobile chinois et 2008 pour un opérateur fixe.

Les entreprises étrangères vont-elles se décourager ?

Michael ALDRICH, analyste télécom pour le cabinet Perkins Coie à Hong Kong, estime pour sa part que quatre à cinq contrats "très significatifs" devraient être signés en 2002, moins que les prévisions qui circulaient durant la longue procédure de candidature de la Chine à l'OMC.

L'incertitude concerne également le remaniement éventuel des textes par le gouvernement chinois, et la date à laquelle la Chine proposera des licences mobiles pour développer la concurrence...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Allongé et endormi
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top