RealOne inaugure le service de distribution musicale MusicNet

Par
Le 05 décembre 2001
 0

La musique devient enfin payante sur la toile avec le lancement de RealOne Music, l’offre de RealNetworks s’appuyant sur MusicNet, formée par trois majors.

La musique devient enfin payante sur la toile avec le lancement de RealOne Music, l'offre de RealNetworks s'appuyant sur MusicNet, formée par trois majors.

Evènement attendu depuis des mois comme une révolution dans le monde de la distribution de musique sur la toile, la joint-venture réunissant les trois majors de l'édition musicale EMI, BMG et Warner Music, baptisée MusicNet, se concrétise enfin grâce au lancement hier de RealOne de RealNetworks, la société spécialisée dans la diffusion de contenus multimédias, associée à l'aventure.

En effet, 24 heures après le lancement de « Rhapsody », plateforme musicale indépendante rattachée à Listen.com, RealNetworks inaugure Real One Music, un service d'abonnement musical donnant accès à environ 75.000 chansons extraites des catalogues des trois grandes majors, mais aussi de labels indépendants avec des artistes tels que Radiohead, Britney Spears, BackStreet Boys, Björk, The Corrs, ou encore Carlos Santana et Red Hot Chili Peppers.

RealOne Music est facturé 9,95 dollars par mois pour 100 titres en streaming et 100 téléchargements mensuels.

En portant la facture à 19,95 dollars, l'internaute a le droit à 125 streams et 125 téléchargements par mois, et bénéficie en plus de l'ensemble des services de Real One incluant RealOne Membership, qui donne accès à des programmes exclusifs et premium (musique, sports, divertissement et news), fournis notamment par ABCNEWS.com, Wall Street Journal, CNN, E! Networks, FoxSports.com , NBA ou MLB Advanced Media.
Ce service d'abonnement avait été lancé sous le nom GoldPass et compte à ce jour environ 400.000 abonnés, qui seront automatiquement membres de RealOne Membership.

Cette offre est pour l'instant limitée aux Etats-Unis, mais surtout elle empêche toute possibilité de piratage : contrairement aux systèmes gratuits tels que Audiogalaxy ou kazaa.com que les majors souhaiteraient voir disparaître rapidement, elle ne permet pas de transférer les titres sur un lecteur MP3 ou de les graver sur un CD et les fichiers téléchargés sont effacés de l'ordinateur au bout d'un mois.

Après MusicNet, tous les regards convergent maintenant sur son futur grand concurrent Pressplay, plateforme réunissant Universal et Sony Music, alliés à 10 et Microsoft, et qui doit à son tour dévoiler son offre avant la fin de l'année.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top