Pourrait-on remettre en cause le futur duopole de la musique en ligne ?

Par
Le 06 août 2001
 0

La justice américaine décide d’ouvrir une enquête concernant les situations quasi monopolistiques, qui vont bon train dans la distribution de musique en ligne

La justice américaine décide d'ouvrir une enquête concernant les situations quasi monopolistiques, qui vont bon train dans la distribution de musique en ligne

L'édition Internet du Wall Street Journal de ce lundi rapporte que le département américain de la Justice a ouvert une enquête sur le secteur de la musique en ligne, dominé par les deux coentreprises montées par les cinq plus grandes maisons de disques mondiales.

Sur le banc des « accusés », d'un coté, Pressplay à l'initiative de Sony et Vivendi Universal et ralliée à Microsoft qui imposerait son standard Windows Media. De l'autre, MusicNet, basée sur la technologie concurrente de RealNetworks et qui résulte de l'alliance entre ce dernier et les trois majors, AOL 14, EMI Group et Bertelsmann.

Par cette enquête, qui n'en est qu'à un stade préliminaire, le département de la Justice cherche à savoir si la création de ces deux rivaux, Pressplay et MusicNet, poserait des problèmes de concurrence, affirme le journal, qui cite des avocats proches du dossier interrogés vendredi.

Le gouvernement américain devrait également étudier la façon dont ces coentreprises appliquent et respectent les droits d'auteur ainsi que leur gestion des licences musicales.

Beaucoup d'interrogations subsistent : bénéfice ou arnaque pour le consommateur final qui verra les prix fixés de façon « tyrannique » par les deux concurrents sans aucune alternative ? Et que vont advenir les concurrents plus petits ou les labels indépendants ? Faire « pshiiit », comme dirait un célèbre homme politique ?

Quoi qu'il en soit, pour le moment, rien est remis en cause car comme le précise les avocats cités par le Wall Street Journal, il n'est pas rare que le département de la Justice se penche sur les pratiques concurrentielles entre grandes coentreprises qui sont, dans nombre de cas, autorisées à poursuivre leurs activités...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top