Vizzavi divise Vivendi et BT

Jérôme Bouteiller
14 novembre 2000 à 00h00
0
Suite à l'accord entre Vivendi / Vodaphone sur Vizzavi, le groupe British Telecom envisagerait de se retirer de Cegetel, l'opérateur téléphonique crée avec le groupe de Jean Marie Messier

Suite à l'accord entre Vivendi et Vodaphone sur Vizzavi, le groupe British Telecom envisagerait de se retirer de Cegetel, l'opérateur téléphonique détenu à 44% par le groupe de Jean Marie Messier et à 26% par BT. Selon British Telecom, la création de Vizzavi, le robinet de données franco-britannique, ne respecterait pas les pactes d'actionnaires de Cegetel. Outre le rachat de ses parts, British Telecom pourrait être amené à demander près de 500 millions de livres, en dommages et intérêts, à son partenaire. Intention qualifiée de "loufoque" par un représentant de Vizzavi, interrogé par Reuters. Quelque soit l'issue du procès, Vizzavi est donc un pari à haut risque pour "J2M", alors même que ce portail n'a toujours pas fait la preuve de son succès, plus de 6 mois après son ouverture.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top