Ericsson, victime d'un canular par e-mail

Jérôme Bouteiller
22 octobre 2000 à 00h00
0

Victime d'une nouvelle chaîne par e-mail sur la distribution gratuite de ses terminaux, Ericsson met les points sur les i sur son site web.

Victime d'une nouvelle chaîne par e-mail sur la distribution gratuite de ses terminaux, Ericsson met les points sur les i sur son site web.

"Anna Swelund n'existe pas". C'est en substance ce que devront retenir les milliers de gogos de leur visite sur le site Ericsson.fr. En effet, le constructeur suédois est à nouveau victime d'une chaîne par e-mail, assurant à ses destinataires que cette fameuse "Anna", employée chez Ericsson, se fera un plaisir de leur envoyer le dernier terminal de la marque à condition de faire suivre le message à un maximum de leurs amis. Véritable pollution des boites aux lettres électroniques, ces chaînes misent sur la crédulité des internautes, depuis déjà plusieurs années, et sont promises à un grand avenir avec l'arrivée de nouvelles générations d'internautes, pas toujours sensibilisées à ces pratiques. Victime pour la deuxième fois de ce type de chaîne, Ericsson en est réduit à publier un démenti sur son site, afin de rompre le bouche à oreille.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Bill Gates considère que
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top