Orange pourrait passer sous pavillon français dans les prochaines semaines

Par Jérôme Bouteiller
le 27 mai 2000 à 00h00
0
Le groupe , présidé par Michel BON, serait sur le point de finaliser le rachat de Orange, un opérateur mobile britannique. Propriété de Manessman, récemment racheté par une OPA historique de Vodaphone, Orange doit être renvendu pour ne pas fosser la concurrence sur le marché anglais. Le prix de la transaction est estimé à plus de 32 milliards d'euros (213 milliards de francs) dont plus des deux tiers en cash. C'est d'ailleurs cet élément, rendu nécessaire par le refus du gouvernement français de céder ses parts, qui séduirait Vodaphone, lui même à la recherche de cash pour finaliser le rachat de Manessman. France Telecom pourrait ainsi réussir une implantation européenne d'envergure, sur un acteur disposant en outre d'une licence UMTS. Mais cette acquisition se paye au prix fort et pourrait réduire par la suite les capacités d'investissement du géant tricolore.
Modifié le 18/09/2018 à 14h07
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
AIDA64, l'outil de bench et de diagnostic, disponible en version 6.0
La transition écologique de l'industrie chimique va demander beaucoup d'énergie renouvelable
Le serveur test de PlayerUnknown's Battlegrounds arrive sur consoles
Télescope : ce qu’il faut savoir pour débuter et choisir un modèle
scroll top