Twitter : du réseau social à l'humiliation publique

28 décembre 2009 à 09h25
0
004B000002456362-photo-twitter-logo.jpg
Dans l'état du Texas, les habitants du comté de Montgomery passent des fêtes de fin d'année sous haute surveillance. En effet, la police locale a décidé de s'essayer aux réseaux communautaires et plus particulièrement pour taquiner le côté voyeur qui se cache au plus profond de vous.

C'est ainsi que Warren Diepraam, le procureur chargé des infractions routières, a entrepris de publier sur le service de micro-blogging Twitter les noms des automobilistes arrêtés en état d'ébriété pendant les fêtes de fin d'année. « Ce n'est pas un remède qui fera disparaître les conducteurs en état d'ivresse », explique-t-il, « mais cela devrait leur permettre de réfléchir à deux fois avant de prendre la route ».

Ce n'est pas la première fois que les médias, et notamment Twitter, sont utilisés comme des outils d'humiliation publique. Toujours au Texas, une page a été spécialement créée afin d'automatiser la publication du journal des dernières arrestations par les officiers de la police de Denton. Précisons cependant qu'il ne s'agit pas de la page officielle du commissariat. Certains, à l'image de l'avocat Paul Kennedy, pointent du doigt cette pratique et précisent que les personnes dont la photo a également été envoyée sur Twitpic n'ont pas pour autant été reconnues coupables d'une quelconque infraction au moment même de la publication.

0226000002698552-photo-twitter.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top