Apple : la garantie des fumeurs s'envole en fumée

01 juin 2018 à 15h36
0
00F0000002528736-photo-apple-macbook.jpg
« Fumer tue », c'est bien connu. Ce qu'on sait moins en revanche, c'est que « fumer annule »... la garantie de votre Mac. Plusieurs consommateurs américains ont récemment fait savoir qu'Apple avait refusé de prendre en charge les réparations d'ordinateurs qui étaient pourtant sous garantie. Certains d'entre eux avaient même souscrit une extension de garantie Apple Care.

La firme de Cupertino s'est contenté d'expliquer que ces ordinateurs étaient « contaminés » par de la fumée de cigarette et qu'ils ne pouvaient être réparés pour des « raisons sanitaires », à cause des « risques du tabagisme passif sur la santé » des techniciens.

Les clients ont alors argué que les termes du service Apple Care ne mentionnaient nulle part qu'un ordinateur utilisé dans un environnement fumeur annulait la garantie. Ce à quoi la firme de Cupertino a répondu que la nicotine était sur la liste des substances dangereuses de l'Occupational Safety and Health Administration (OSHA), et qu'elle ne pouvait donc demander l'intervention d'un technicien sur un ordinateur exposé à cette substance.

Après avoir récemment confié les diagnostics de bon nombre de ses produits à des ordinateurs, désormais seuls juges de leur prise en charge ou non, Apple restreint encore les conditions de garantie. Quand Apple interdira-t-il a ses clients d'exposer leurs produits au soleil ou à la pollution ? Sans surprise, la firme n'a pas souhaité communiquer sur cette affaire.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Une équipe d’Ubisoft travaille sur  Far Cry 3
Une édition impériale pour  Napoleon : Total War
Razer Imperator : une souris pour joueurs droitiers
Gmail : les pièces jointes en mode déconnecté
World Community Grid : l'équipe Clubic fête ses 4 ans
La police arrête un homme qui refuse d'utiliser Twitter
MyTF1 : TF1 lance sa
Dassault Systèmes lance la nouvelle mouture de sa plateforme PLM
La NetEconomie corse se structure autour d'un
Bruxelles arrête son enquête antitrust contre Qualcomm
Haut de page