Skype : nouvelles actions en justice pour contrer la vente

Guillaume Belfiore
Lead Guru Software
16 octobre 2009 à 17h52
0
00B4000000528866-photo-t-l-phonez-gratuitement-skype-logo.jpg
Après avoir racheté le logiciel de voix sur IP Skype en septembre 2005 pour 2,6 milliards de dollars, la société eBay a annoncé au mois de septembre vouloir revendre cette acquisition pour 2,75 milliards de dollars. Les deux fondateurs du logiciel Janus Friis et Niklas Zennström, ont déposé une première plainte contre eBay le 17 septembre dernier, une seconde le 21 septembre et une nouvelle cette semaine auprès d'un tribunal de l'Etat du Delaware aux Etats-Unis.

Jusqu'à présent Ms Friiset et Zennström expliquaient que le cabinet d'investissement Index Ventures, potentiellement intéressé par le rachat, n'avait aucun droit sur le code source du logiciel et plus précisément sur la technologie Joltid. Cette dernière permet d'effectuer des appels téléphoniques. Dans cette nouvelle plainte, les co-fondateurs tentent cette fois de freiner davantage la finalisation du rachat et demandent à ce que le juge restreigne les actions de Mike Volpi, ancien collaborateur sur le service de vidéo en streaming Joost, qui se serait rapproché du cabinet d'investissement Index Ventures. En effet, les plaignants veulent priver l'accès aux informations confidentielles utilisées dans le cadre du rachat ou des stratégies futures pour le logiciel.

Janus Friis et Niklas Zennström souhaitent également que le juge empêche les potentiels racheteurs de consulter ou d'embaucher des employés de Joltid et de Joost. Si elles venaient à être acceptées, ces barrières pourraient fortement empêcher eBay de revendre Skype qui revendique aujourd'hui plus de 480 millions d'utilisateurs à travers le monde et aurait généré plus de 323 millions de dollars sur le premier semestre.
Vous utilisez Google Actualités ? Suivez Clubic pour ne rien rater de l'actu tech ! google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page