Google Wave : une première vague de 100 000 testeurs

01 juin 2018 à 15h36
0
00FA000002117394-photo-google-wave.jpg
C'est aujourd'hui de Google enverra 100 000 invitations afin de permettre aux utilisateurs de tester la nouvelle plateforme de communication Google Wave. En mélangeant email, messagerie instantanée et travail collaboratif, Google Wave tente de redéfinir le modèle traditionnel d'échange d'emails.

Sur son blog officiel, Google explique ainsi que ces invitations seront envoyées à trois groupes différents : les développeurs ayant participé au sein de la version apha au mois de juin, les premiers utilisateurs s'étant enregistrés sur la liste d'inscription ainsi qu'une sélection d'administrateurs de comptes Google Apps. Google ajoute : « nous demanderons à ces utilisateurs de première heure de nominer des gens qu'ils connaissent afin de les inviter. Google Wave est d'autant plus utile si vos amis, votre famille et vos collègues l'utilisent également ».

Présenté lors de la conférence Google I/O le 27 mai dernier, Google Wave se distingue du webmail traditionnel. En effet, contrairement au courrier électronique classique qui tente de reproduire le service postal traditionnel en envoyant un message vers un ou plusieurs destinataires, Google Wave créé une conversation (appelée une « wave ») directement sur le serveur. Puis l'internaute y invite des gens à participer. Chaque conversation s'apparente donc à un petit wiki privé multimédia. Google publie Wave en open source, ce qui signifie que les autres fournisseurs de courriers électroniques pourront adopter cette technologie. Notons également que les développeurs peuvent écrire leur propre extensions afin d'ajouter de nouvelles fonctionnalités, du jeu en ligne aux informations météorologiques en passant par l'intégration de Google Maps. La dimension open source peut également être utile aux entreprises souhaitant développer des outils répondant aux besoins de leurs employés, par exemple pour le travail collaboratif.

Les ingénieurs précisent que dans cette première version, plusieurs fonctionnalités n'ont pas encore été implémentées. Ainsi il n'est pas encore possible de retirer quelqu'un d'une conversation, il n'y a pas de brouillon avant publication et l'on ne peut pas encore paramétrer les permissions pour chacun des membres d'une « wave ». L'on connaissait déjà l'engouement des internautes pour Gmail, il semblerait qu'un phénomène similaire se prépare déjà pour Google Wave.

02117392-photo-google-wave.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

OnLive : le cloud gaming entre report et levée de fonds
Yahoo! a de nouvelles ambitions dans la vidéo en streaming
HP voudrait réunir ses activités PC et imprimantes
LG Pop GD510 : le mobile tactile 3 pouces le plus compact du marché
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mercredi ?
iPad : nouvelles rumeurs autour de la tablette Apple
LaCie s'associe à Cabasse pour une paire d'enceintes
CNN monétise désormais ses contenus sur l'iPhone
Linkedin plus d'1 million de membres en France
Subject Zero, un personnage de  Mass Effect 2  (MàJ)
Haut de page