RSF aussi craint les mouchards de la loi Loppsi

01 juin 2018 à 15h36
0
00447232-photo.jpg
Après la Commission nationale informatique et libertés (Cnil), Reporters sans frontières (RSF) s'interroge sur certains aspects « sensibles » du projet de loi d'orientation et de programmation pour la performance de sécurité intérieure (LOPPSI). RSF se déclare « préoccupée » par la surveillance de contenus par le biais de logiciels espions dans le but de mieux lutter contre la cybercriminalité.

Ces logiciels espions seraient introduits dans des ordinateurs à l'insu de leurs propriétaires, et ce par le biais d'internet ou d'autres réseaux informatiques. Un tel projet, qui n'est pas sans rappeler celui de pirates (hackers), permettrait à la police française de lire tous les contenus d'un poste de travail.

« Nous sommes inquiets... Nous redoutons une utilisation excessive de ce système d'espionnage par la police, qui pourrait mettre en danger la protection des sources journalistiques », déclare l'organisation dédiée à la liberté de la presse dans un communiqué diffusé le 28 juillet. Avant de préciser : « le cadre de mise en œuvre de la captation des données informatiques doit être plus clairement défini. » RSF, invite enfin, nos parlementaires à « présenter des amendements pour mieux encadrer ce projet. »
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Facebook s'inviterait finalement sur Android
Foxconn
Dailymotion s'invite discrètement sur les smartphones Android
Un Alcatel-Lucent en crise acquiert Velocix
L'interface tactile HTC Sense officieusement portée sous Windows Mobile
Meetic : CA en hausse de 11,2% au 1er semestre 2009
Au moins 5 nouveaux smartphones en préparation chez HTC
Samsung Spinpoint F3 : 7200 tours et 500 Go / plateau
THQ entre bons résultats et report de  Red Faction  PC
Twitter fait peau neuve, axe sur la recherche
Haut de page