Le Sony R1, un bridge avec un capteur de reflex

08 septembre 2005 à 11h53
0
Sony vient d'annoncer le Cyber-Shot DSC-R1, le premier bridge à être doté d'un capteur APS-C de 10 millions de pixels. Rappelons en quelques mots ce qui distingue bridges et reflexs. Les bridges sont des appareils avancés dotés d'un objectif unique qui couvre une importante plage focale et dont la visée est de type électronique (l'image est reconstituée sur l'écran). Sur le reflexs, la visée est dite de type « reflex » (l'image est renvoyée au moyen d'un prisme) et l'on peut monter différents objectifs sur le boîtier.

Le capteur CMOS du Cyber-Shot DSC-R1 est remarquable par sa taille. Avec des dimensions de 21,5 x 14,4 mm, il est 2,4 fois plus large et 2,2 fois plus haut qu'un classique capteur CCD de 2/3''. L'avantage d'un capteur de grande taille est de disposer de larges photosites, plus réceptifs à la lumière, et d'être moins sensible au bruit (ces pixels de couleur parasites qui envahissent l'image lorsque l'on monte en sensibilité). Le DSC-R1 peut ainsi monter jusqu'à 3 200 ISO, sensibilité rarement (jamais ?) proposée sur un appareil de type bridge.

L'intégration d'un capteur de cette taille a rendu le Cyber-Shot DSC-R1 plutôt volumineux (près d'un kilo). Voici ses autres caractéristiques :
  • Objectif équivalent à un 24 - 120 mm f/2,8 - f/4,8
  • Formats Raw et JPEG
  • Viseur électronique de 235 000 pixels
  • Ecran arrière orientable de 2''
  • Batterie Ion Lithium d'une capacité de 500 images par charge
  • Enregistrement sur cartes Memory Stick Pro media, Microdrive et CompactFlash Type I et II (c'est là un vrai bon point).

0258000000143548-photo-sony-cybershot-dsc-r1.jpg

139 x 168 x 97 mm pour 995 g


Le Cyber-Shot DSC-R1 devrait être disponible vers la mi-novembre et proposé au prix d'environ 1 000 $.


En juillet dernier, Sony et Konica Minolta ont annoncé leur alliance pour proposer un reflex pour l'été prochain ; Sony n'en propose pas à l'heure actuelle, et la gamme KM comprend seulement deux appareils : le D7D, version numérique du célèbre Dynax 7, et le D5D, son petit frère tout nouvellement proposé. Au vu de ce que propose le DSC-R1 et de ce dont est capable Konica Minolta (notamment au niveau stabilisation du capteur), on peut attendre de très heureux résultats de cette collaboration. Les deux constructeurs ont ainsi toutes les cartes en main pour nous proposer des bridges « de rêve » avec capteur APS-C stabilisé et une plage focale allant jusqu'au 400 mm. Le feront-ils ?
Modifié le 18/09/2018 à 14h59
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
scroll top