Résultats de Nvidia : le caméléon rougit face à AMD

Par
Le 07 novembre 2008
 0
00f0000001650926-photo-logo-nvidia-horizontal-marg.jpg
En marge d'un contexte économique difficile, NVIDIA doit faire face à la convaincante gamme Radeon de son concurrent AMD qui présente un rapport prestation/prix très attractif. La firme au caméléon a effectivement publié hier soir ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l'année fiscale 2009, révélant des revenus en nette baisse par rapport à l'année dernière.

Sur cette période, la société enregistre un chiffre d'affaires de 897,7 millions de dollars, contre 1,12 milliard de dollars pour la même période de l'exercice précédent, soit une baisse d'environ 20%. Sur les neuf premiers mois de l'exercice, le chiffre d'affaires a augmenté de 2%, toujours par rapport à la même période l'année précédente, passant de 2,90 à 2,94 milliards de dollars. Le résultat net a quant à lui plongé de 74% entre le troisième trimestre de l'année fiscale 2008 et 2009. Les bénéfices sont ainsi passés de 235,7 à 61,7 millions de dollars, soit 0,11 dollar par action.

Jen-Hsun Huang, le PDG de la société californienne admet subir la rude concurrence de son rival AMD : « Nous devons reprendre des parts de marché. Nous avons récemment perdu un peu de nos parts et nous devons les récupérer, » a-t-il déclaré. NVIDIA aurait perdu 3,6% de parts de marché sur le segment des cartes graphiques du deuxième au troisième trimestre de cet exercice, passant de 31,4 à 27,8%. Au même moment AMD grappillait quelques points en grimpant à 20,6% (18,1% au trimestre précédent) tandis qu'Intel s'approchait des 50%, passant de 47,4 à 49,4%.

Nul doute que le R700 d'AMD n'est pas étranger à ces résultats (voir à ce sujet notre test du Radeon HD 4870 X2). D'autant que NVIDIA rencontrait au même moment de graves problèmes avec ses puces mobiles, plombant sa réputation, en plus de disposer d'une offre peu claire.

Nvidia place beaucoup d'espoir dans sa puce GeForce 9400M, a première vue convaincante, qui devrait lui permettre de reprendre des parts à Intel sur l'entrée de gamme. Le PDG de la société assure aussi que la marque au caméléon reprendra des couleurs lorsque leur « nouvelle puce fabuleuse » sortira en 2009, ainsi qu'avec la transition du 65 au 55nm qui devrait la rendre plus compétitive.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top