Alexandre Scialom : « Box.net a plus de 2 millions d'utilisateurs dans plus de 200 pays »

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000001656064-photo-alexandre-scialom.jpg
Lancé en 2005, le service de stockage en ligne Box.net vise à présent le marché international et proposera prochainement son interface en 11 langues dont le français. Par ailleurs, la société a annoncé un partenariat avec le fabricant Dell pour ses netbooks Dell Inspiron Mini. Alexandre Scialom, directeur du marketing stratégique chez Box.net a accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

Guillaume Belfiore : Pourriez-vous présenter le service Box.net en une phrase?
Alexandre Scialom : Box est axé sur le stockage de fichiers en ligne, pour permettre leur accès depuis n'importe quel appareil connecté à internet, l'échange de contenu au travers d'hyperliens (pratique pour les présentations, vidéos, ou autres fichiers trop volumineux pour un email), ou simplement pour conserver une copie de ses documents importants dans un espace personnel fiable et sécurisé.

GB : Quelles furent vos motivations pour procéder à la traduction de votre interface utilisateur?
AS : Nous avons aujourd'hui plus de deux millions d'utilisateurs inscrits dans plus de 200 pays [...] Le nombre de demandes de traduction de Box.net s'est amplifié à partir de février dernier, quand nous avons lancé nos Dossiers Collaboratifs qui permettent de créer un espace partagé avec d'autres utilisateurs pour poster et consulter tout type de fichiers, ajouter des commentaires, et recevoir des notifications lorsque les collaborateurs modifient le contenu disponible. Par exemple, dans un cadre professionnel où Box est utilisé pour mettre en commun des contrats, des présentations marketing, ou des videos pour un projet avec des collègues, des clients, ou des partenaires il est important que l'application soit disponible dans la langue utilisée pour les communications courantes.

GB : Pourquoi ne pas avoir choisi les prestations d'un cabinet de traduction (avantages financiers, relation avec la communauté...)? Ces traducteurs bénévoles seront-ils récompensés par Box.net?
AS : De nombreux utilisateurs nous ont proposé eux mêmes de nous aider à traduire le site. Il nous a semblé naturel de travailler avec la communauté Box.net. Après tout, ce sont ces personnes qui connaissent le mieux notre application et leurs besoins et qui sont les mieux placées pour effectuer la traduction. Nous coordonons les efforts et nous efforçons d'assurer de la qualité des traductions. Evidement nous sommes heureux de remercier ceux qui nous accordent de leur temps pour nous aider en leur accordant quelques privilèges!

GB : Box.net semble conclure de nombreux partenariats (Netvibes) et proposer plusieurs options d'intégration (Facebook, Microsoft Office, iPhone). Pourriez-vous nous en dire un peu plus?
AS : Fin 2006, Box.net a été le premier service de stockage de fichiers en ligne à proposer une API ouverte, aujourd'hui utilisée par plus de 1000 développeurs. Nos intégrations avec Netvibes, Facebook, Ning et bien d'autres montrent qu'être "ouvert" fait partie intégrale de notre philosophie. Nous avons développé un système qui permet de porter Box vers les sites qui souhaitent proposer nos fonctionnalités à leurs utilisateurs de façon très simple et rapide... vous devriez encore en entendre parler d'ici la fin de l'année.

En novembre 2007, nous avons aussi lancé notre plateforme OpenBox. Elle permet d'ajouter des Services accessibles directement depuis Box.net. Nous proposons aujourd'hui une vingtaine de Services qui permettent à nos utilisateurs d'éditer des documents directement depuis Box avec Zoho ou EditGrid, de les faxer avec eFax, les publier sur Twitter... OpenBox donne à notre service des allures d'ordinateur virtuel, où nous offrons le stockage de fichiers, et nos partenaires apportent des applications variées.

GB : Ce rapprochement avec Dell est-il une réponse directe à l'initiative d'Asus et son service de Eee Storage ? Cette offre sera-t-elle disponible en France?
AS : Depuis sa création, Dell n'a jamais cessé de réinventer la façon dont le monde accède et utilise les technologies de l'information et est aujourd'hui le second vendeur de PCs dans le monde. Le partenariat récemment annoncé entre Dell et Box.net valide notre position dans le domaine du stockage en ligne. Le Dell Mini et l'Eee PC d'Asus sont tout deux sont des "Nettops", comme les appellent Dell, et proposent des ordinateurs ultra-portables qui intègrent un ensemble d'applications Web pour plus de fonctionnalités. Le Dell Mini est déjà distribué en France. Pour l'instant Box.net n'y est pas disponible.

GB : Plusieurs autres services offrant l'intégration d'outils web2.0, tels que Omnidrive n'ont pas eu la chance de Box.net, comment expliquez-vous cela? Qu'est-ce qui caractérise un tel succès?
AS : Au cours des derniers mois, on a vu Omnidrive, Streamload / Mediamax / TheLinkUp, ou AOL-XDrive fermer leur service. Tous trois figuraient parmi les premiers dans notre domaine et ont fait beaucoup pour le développer. Arrivant un peu après eux, nous avons pu nous inspirer de leurs succès et éviter leurs erreurs que ce soit en terme de technologie, d'offre proposée, ou de modèle d'affaires. En général nous nous efforçons de bâtir une application simple d'utilisation, fiable et sécurisée pour résoudre des problèmes rééls, par exemple celui de la collaboration pour les professionnels et les entreprises.

GB : Nous distinguons des services de disques durs virtuels tels que Box.net puis des solutions de sauvegarde comme Mozy ou Carbonite. Pourquoi ne pas proposer un outil de synchronisation à coupler avec le disque virtuel comme Dropbox?
AS : Nous avons toujours eu en tête l'idée de nous intégrer avec le desktop. Mais jusqu'à maintenant nous avons préféré nous concentrer sur notre application Web, où nous pouvons faire la différence: quand on fait du backup ou de la synchronization il est très difficile de se différencier, ce qui en général n'est pas une bonne situation; sur le Web on a plus de possibilités. Cependant, nous sommes en train d'assister la fin d'une époque ou les applications en ligne et hors ligne fonctionnaient indépendament. Des outils comme Air, Silverlight, Google Gear et Chrome vont aider à accélérer cette tendance... Alors votre question semble tout à fait d'actualité, reparlons-en bientôt!

GB : Petite touche finale, croyez-vous au mythe du gDrive? :)
AS : Ca dépend des jours! J'y croyais beaucoup il y a quelques mois... certaines récentes évolutions me font penser que ça n'arrivera pas tout de suite, en tout cas, pas sous la forme attendue (mais il suffirait que je dise que je n'y crois pas pour que ça sorte le lendemain, alors chut)... De toute façon, Microsoft a aussi plusieurs services similaires et d'autres apparaitront encore. Ce qui est constitue un argument supplémentaire pour construire une solution différenciée comme nous nous efforçons de le faire.

GB : Je vous remercie
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
Le portage de Chromium OS débute pour le Raspberry Pi
HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page