Encoder ses vidéos pour smartphone, baladeur ou console

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
29 septembre 2010 à 17h37
0
0000006402581138-photo-youtube-megavideo-mikeklo-logo.jpg
Que retenir de ce tour d'horizon ? Tout d'abord, que l'on trouve de multiples solutions gratuites pour convertir ses vidéos, mais bizarrement, très peu de facilités pour le faire directement depuis les logiciels censés fonctionner avec lesdits appareils. Il est ainsi un peu agaçant de ne pas pouvoir transférer des vidéos aussi facilement sur un iPod ou un iPhone que de la musique. Bien évidemment, pour un utilisateur averti qui sait précisément quelles sont les caractéristiques de son appareil, ça n'aura aucune incidence : il saura précisément quel codec utiliser, quelle résolution maximale adopter et comment optimiser sa vidéo. En revanche, pour l'utilisateur lambda, à qui s'adresse également la multitude de baladeurs, smartphones et autres périphériques portables ou de salon disponibles, cela pourra être un casse-tête.

Si vous n'avez pas encore procédé à la numérisation de votre vidéothèque, on peut voir le H264 comme un format plutôt avantageux dans la mesure où il est pris en charge par un grand nombre d'appareils, mobiles comme fixes. Les deux consoles de salon « next gen » le prennent en charge nativement, mais aussi les smartphones Android, les appareils mobiles Apple ou divers baladeurs multimédia. Le DivX est également assez répandu, mais pas reconnu par Android ou iOS par défaut. D'où la nécessité, dans ce cas, de réencoder.

Pour le grand public, on recommandera donc de se diriger vers des applications fonctionnant à partir de pré-réglages suffisamment bien définis pour qu'il n'y ait pas à y toucher. C'est le cas de Handbrake (même si ce dernier est centré uniquement sur l'univers iPod/iPhone/Apple TV), ou dans un registre commercial, de Media Espresso. Certes, ce dernier est plutôt cher (39 euros, tout de même !), mais extrêmement simple à utiliser, et ne devrait pas poser de problème quelque soit l'appareil utilisé : les principaux périphériques ou consoles bénéficient de présélections, auxquelles on peut ajouter ses réglages personnalisés

Si vos besoins sont un peu plus spécifiques, vous pourrez aisément vous tourner vers la solution très complète, mais un peu plus complexe, qu'est SUPER. Celui-ci permet de régler de manière nettement plus fine les paramètres d'encodage, et gèrent à peu près tous les formats conteneurs, codecs vidéo et codecs audio nécessaires à l'encodage pour presque tout type d'appareil. Rappelons enfin que si les appareils bridés par leurs fonctionnalités sont limités aux formats qu'ils prennent en charge de manière native, les smartphones Android ou les appareils iOS peuvent être enrichis par des lecteurs vidéo capables de combler ces lacunes : à condition de rester dans les limites des performances de l'appareil (n'espérez pas lire vos MKV HD de manière fluide), RockPlayer pour Android ou oPlayer pour iPhone et iPad permettent de s'affranchir de ces limites et de lire directement, sans réencodage, des fichiers tels que les vidéos DivX ou WMV.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top