Les Blu-ray ne compensent pas la baisse de vente de DVD

17 janvier 2013 à 18h44
0
Selon des chiffres avancés par le CNC et GfK, les ventes de DVD ont diminué de 8,9% en 2012 alors que le Blu-ray progresse de 9,3%. Toutefois, les galettes traditionnelles représentent toujours 80% du marché total en France.

L'institut GfK a évalué la consommation en matière de vente physique de films en France. Pour ce faire, il s'est attardé sur les achats réalisés dans les grandes surfaces alimentaires ou spécialisées, par correspondance ou sur internet (sans les ventes en kiosques, en librairies et dans les stations-services).

Dans son étude portant sur 2012, il précise que la progression des ventes de Blu-ray « ne suffit pas à compenser le recul observé sur le marché du DVD. Le chiffre d'affaires du Blu-ray progresse de 9,3% pour atteindre 223,69 millions d'euros, soit 14,09 millions de supports vendus. Le nombre de DVD vendus a diminué de 8,9% avec 105,86 millions d'unités en 2012 ». GfK précise qu'actuellement le Blu-ray ne génère 20% du chiffre d'affaires de la vidéo (contre 16,7% en 2011) alors que le DVD représente 80% du marché.

01F4000005662196-photo-sans-titre-1.jpg

Face à ce constat, le SEVN (Syndicat de l'Edition Vidéo numérique) souhaite que les services de VOD prennent leur envol grâce à la mise en place d'une « chronologie des médias moins rigide qui, tout en prenant en compte les intérêts des différents intervenants du secteur, répondra aux attentes du public et des points de vente ». Il invite également à ce que les autorités programment des « expérimentations dans le cadre d'accords contractuels transparents. Le SEVN propose par exemple une mesure simple à expérimenter dès 2013 : les films sortis en salle en France au 3e trimestre devraient pouvoir être disponibles en vidéo pour les fêtes de fin d'année ».

L'objectif est ainsi de lutter contre le piratage en proposant aux utilisateurs des offres attractives. Toutefois, le syndicat entend également rester offensif et souhaite que la Hadopi poursuive ses travaux sur le P2P et étende même son activité au streaming illégal. Il reprend enfin des arguments évoqués par les Labs de la Hadopi de « responsabiliser les régies publicitaires et les annonceurs pour ne plus financer les sites pirates et contraindre les intermédiaires financiers à bloquer les paiements en ligne à destination de ces sites. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top