A son tour, Yahoo! est trainé en justice pour le scan des emails

Par
Le 04 octobre 2013
 0
Le scan des courriers électroniques constitue-t-il une entrave à la vie privée ? Il semblerait en tout cas que plusieurs internautes n'apprécient pas les pratiques de Google et Yahoo! pour le ciblage publicitaire.

009b000006684524-photo-yahoo-mail-logo.jpg
Nous rapportions cet été que Google s'était à nouveau retrouvé au centre d'une polémique concernant son service de courriers électroniques Gmail. Pour mémoire, Gmail passe au crible automatiquement le contenu des messages afin de retourner de la publicité ou des offres promotionnelles contextuelles. Un groupe d'internautes avait monté un recours collectif en expliquant que le géant californien viole les lois en vigueur en Californie puisque les emails envoyés par d'autres messageries sont également assujettis ses scans sans leur autorisation. Un juge de la cour fédérale a estimé que ce recours collectif était tout à fait recevable et Yahoo!, qui a mis en place des pratiques similaires, se retrouve dans la même position.

Une seconde class action a donc été formée ciblant cette fois le service Yahoo! Mail. Rappelons que depuis 2010, Yahoo! Mail fait usage d'un dispositif de scan automatique. Depuis la fermeture de Yahoo! Mail Classic au 3 juin dernier, la technologie est désormais activée pour l'ensemble des comptes ayant dû effectuer la migration vers la nouvelle version du service. La firme de Sunnyvale précise ainsi :

Cette technologie recherche les modèles, les mots clés et les fichiers dans le contenu du courrier électronique. Afin que vous découvriez la nouvelle version de Yahoo! Mail, les systèmes informatiques Yahoo! analysent les messages pour identifier les termes clés tels que des mots, des sujets, des personnes et des liens. Ainsi, votre expérience est personnalisée. Nous faisons ainsi d'une pierre deux coups : nos produits sont améliorés et les publicités sont plus pertinentes.


Le magazine GigaOM, qui rapporte l'affaire, précise que les plaignants demandent la somme de 5 millions de dollars de dédommagement. Ils estiment que Yahoo! est en violation de la loi Wiretap Act.

Via sa campagne Scroogled, Microsoft pointe violemment les pratiques de Google et souhaite qu'un maximum d'internautes prennent conscience des méthodes publicitaires de Gmail. Rappelons tout de même que l'éditeur de Redmond dispose également de mécanismes de scans automatiques au sein d'Outlook.com. En revanche ces derniers ne sont utilisés que pour bloquer les courriers indésirables. Dans sa politique de confidentialité, Microsoft explique ainsi :

Nous pouvons, par exemple, utiliser occasionnellement des méthodes automatiques pour isoler des informations provenant de messages électroniques, conversations ou photos dans le but de détecter du courrier indésirable ou des programmes malveillants et de vous en protéger, ou d'améliorer les services avec de nouvelles fonctionnalités permettant de simplifier leur utilisation. Lors du traitement de votre contenu, Microsoft prend les mesures nécessaires afin de préserver la confidentialité de vos données.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Logiciel

scroll top