Avis DaVinci Resolve Studio : bien plus qu’une alternative à Adobe Premiere Pro !

12 janvier 2022 à 10h40
9
Resolve © Black Magic Design
©Black Magic Design

Racheté en 2009 par Black Magic Design, DaVinci Resolve s’est imposé au fil des années comme LA solution professionnelle de colorimétrie et d’étalonnage pour l’industrie du cinéma. Des films tels que La La Land ou Pirates des Caraïbes ont bénéficié d'un montage sous DaVinci Resolve, qui rime souvent avec nomination aux Oscars.

DaVinci Resolve
  • Version gratuite surpuissante
  • Suite de post-production professionnelle
  • Options d'étalonnage de compétition
  • Compatibilité des projets Resolve avec Premiere, Final Cut et Pro Tools
  • Nécessite une configuration très musclée
  • Courbe d'apprentissage très longue
  • Pas de documentation en français

Fonctionnalités

Montage

DaVinci Resolve Studio se présente au premier abord comme un logiciel de montage non-linéaire classique. Il est possible de créer plusieurs timelines (que l’on traduira ici par séquences) et de les superposer ensuite dans son montage final. Il est possible de couper, déplacer, rogner les différents clips vidéo sur votre séquence, comme n’importe quel logiciel de montage, mais avec plusieurs spécificités sur lesquelles nous reviendrons plus tard.

Effets

Les effets mis à la disposition de l’utilisateur sont nombreux et vont du très simple au plus complexe, même si ces derniers sont réservés à la version payante du logiciel. DaVinci Resolve inclut donc une grande sélection de transitions, de la stabilisation ou simplement des effets esthétiques, séparés en deux catégories, Fusion et Open FX.

Titrage et textes

Les modules de titrage sont évidemment de la partie, avec de nombreux modèles de titres personnalisables et animés. S’il est possible de créer des pistes de sous-titres dédiées dans la timeline, DaVinci Resolve ne vous permettra pas de générer du texte à partir de l’analyse des pistes audio, l’un des points forts de son concurrent Adobe Premiere Pro.

Audio

DaVinci Resolve propose une gestion classique des pistes audio qui s’afficheront sous leur contreparties vidéo dans les séquences. Un Vumètre et plusieurs effets audio seront à la disposition de l’utilisateur pour peaufiner le son de ses productions audiovisuelles. Pour les mixages plus poussés, un module très puissant est intégré au logiciel, nommé Fairlight. L’expérience avec Fairlight se rapproche de celle proposée par Adobe Audition. On retrouve un soft dans le soft avec un catalogue généreux d’effets et paramètres disponibles pour le mixage audio, et cela sans avoir à lancer un autre logiciel.

Interface

Resolve Media © Black Magic Design
La page Media de DaVinci Resolve ©Black Magic Design

Simple et lisible, l’interface de DaVinci Resolve se distingue par une forme de modernité comparé à l’affichage un peu daté d’Adobe Premiere Pro et aux antipodes de celui d’Avid Media Composer. Par conséquent, les différentes sections et pages du logiciel sont facilement identifiables et accessibles. DaVinci Resolve se décompose en plusieurs pages au fonctionnement bien distinct.

Resolve menu © Black Magic Design
  • La page Media, qui permet la visualisation, le tri et le choix des différents clips qui seront à votre disposition pour éditer votre timeline.
  • La page Cut permet aux utilisateurs pressés de réaliser un montage rapide.
  • Elle peut donc se substituer à la page Édition qui rassemble les fonctionnalités classiques d’un logiciel de montage dans un affichage qui sera familier à n’importe quel monteur.
  • La page Fusion regroupe les options dédiées au compositing et à la création d’effets spéciaux 3D, à l’image d’Adobe After Effect.
  • La page Étalonnage ouvre la boîte de pandore de DaVinci Resolve, à savoir ses puissants outils de colorimétrie et d’étalonnage utilisés et loués par l’industrie du cinéma.
  • En avant dernier, Fairlight offre des possibilités poussées pour le mixage audio, avec des outils de mixage multipistes avancés et bien d’autres options.
  • Enfin, la page Exportation qui permet de paramétrer les différents formats et encodage de sortie du projet.

Un affichage double-écran est actionnable via un clic sur le menu déroulant "Espace de travail". Le logiciel remplira alors les deux écrans de manière optimale selon la page sélectionnée. Il est uniquement possible d'ajuster la taille des différents éléments qui composent l'interface, leurs positions demeurant fixes.

Les raccourcis claviers sont bien entendu personnalisables. DaVinci propose même la possibilité de faire correspondre ses raccourcis à ceux d'autres logiciels de montage pour faciliter la venue de nouveaux utilisateurs.

Resolve Keyboard © Black Magic Design

Spécialités

Cut ou Edition ?

Resolve Cut © Black Magic Design
La page cut
Resolve Edition © Black Magic Design
La page édition

DaVinci Resolve est le seul logiciel à proposer deux possibilités de montage à ses utilisateurs. En effet, avec sa partie « Cut », le soft de BlackMagic Design permet à l’utilisateur d’opter pour un montage plus rapide et efficace, au cas où ce dernier ne nécessiterait pas d’ajouts d’effets complexes ou de compositing. L’ajout d’effets et de titres reste bien sûr possible en mode Cut mais l’accent est mis sur les possibilités de montage accélérées avec une interface qui permet de se retrouver à tout moment dans son édition grâce à un ingénieux système de double-fenêtre. La page Cut peut s’utiliser en tandem avec la page Édition qui propose une expérience de montage plus classique.

Le Clavier Speed Editor

Resolve Speed ediotr © Black Magic Design

Le Speed Editor est la nouveauté matérielle de BlackMagic qui accompagne la version 17 de DaVinci Resolve. Elle prend la forme d’un clavier aux dimensions réduites alimentée via USB-C et pouvant communiquer avec la machine de l’utilisateur via bluetooth. Le Speed Editor permet un montage encore plus rapide dans la page Cut (possible aussi dans la page Édition) grâce à sa molette et ses raccourcis intelligemment pensés. Il nous a été possible de monter une séquence d’environ 4 minutes sans avoir à recourir à notre souris ou notre clavier classique. Point d’entrée/sortie, transitions, gestion d’effets et multicam, tous ces paramètres peuvent être configuré avec le Speed Editor, qui demande tout de même un petit temps d’adaptation avant d’être utilisé à son plein potentiel. Un constat qui peut malheureusement s’appliquer à l’ensemble du logiciel de BlackMagic Design…

Colorimétrie

Resolve Colo © Black Magic Design

On aborde la section qui fait le succès et la popularité de DaVinci Resolve chez les créatifs et professionnels de l’image : sa partie dédiée à l’étalonnage et à la colorimétrie. C’est ici que le soft de BlackMagic brille particulièrement. Via une interface qui peut paraître complexe voire rebutante, DaVinci Resolve propose une volée d’options à en perdre le nord.

Resolve tracking © Black Magic Design
©Black Magic Design

Il nous sera impossible de lister toutes les fonctionnalités disponibles. Mais parmi les plus marquantes, l’étalonnage HDR, qui permet un travail jusqu’à 8K dans la version Studio, profite de nouvelles roues colorimétriques dédiées et personnalisables sans aucune perte d’information. Une puissante option de tracking a fait son apparition, permettant d’isoler objet, humain ou tout autre élément pour une correction ciblée et diablement efficace. Enfin, de nombreux LUTs - ou pré-réglages d'étalonnage et de colorimétrie - sont disponibles dans DaVinci Resolve correspondant aux constructeurs de caméras les plus populaires du marché. Rappelons que le logiciel prend en charge la norme colorimétrique ACES 1.0.

Les possibilités offertes par DaVinci Resolve en termes de colorimétrie impressionnent. Mais le système complexe de nœuds demandera un long temps d’apprentissage et d’adaptation pour qui voudra se retrousser les manches et apprendre à maîtriser cet outil. Heureusement, de nombreux tutoriels sont désormais disponibles en ligne, ce qui n’était pas forcément le cas il y a quelques années.

Accessibilité

Support et tutoriels

Il est important de signaler que DaVinci Resolve souffre de menus et fonctionnalités qui ne sont pas toujours traduits en français. Ce qui peut représenter une petite gêne à l'utilisation devient complètement pénalisante au moment de consulter les tutoriels vidéo proposés par BlackMagic Design, uniquement en anglais. Un manuel d'utilisation au format pdf de plus de 3000 pages (!) accompagne le logiciel, mais ce dernier est lui aussi rédigé en anglais.

S'il existe néanmoins de plus en plus de tutoriels vidéo en français créés par des utilisateurs indépendants, on est très loin de ce que peut proposer Adobe Premiere et Final Cut Pro.

Compatibilité

DaVinci Resolve Studio est disponible sur Windows, Mac et Linux. Une configuration assez musclée sera nécéssaire pour faire fonctionner le logiciel de manière optimale.

  • Sur Windows, 16GB de RAM seront nécessaires, voire 32GB pour l'utilisation du module d'effets Fusion. Une carte graphique avec au moins 2GB de VRAM sera recommandée ;
  • Sur Linux, c'est 32GB de RAM qui seront requis pour le bon fonctionnement du logiciel ;
  • Sur MacOS, seulement 8GB sont requis, 16GB avec l'utilisation de Fusion.

Lors de nos tests sur un MacBook Pro M1, DaVinci Resolve n'a souffert d'aucun bug ou ralentissement. Le logiciel a d'ailleurs été spécialement optimisé pour fonctionner avec la puce d'Apple.

Resolve © Black Magic Design
©Black Magic Design

Intégration

Avec Fusion et Fairlight. DaVinci Resolve rassemble en son sein plusieurs logiciels en un seul. À l'instar du Dynamic Link d'Adobe, les compositions réalisées dans Fusion sont automatiquement ajoutées dans les timelines, que ce soit en Cut ou en Edition. Le constat est similaire pour Fairlight et son mixage audio.

Pour le côté collaboratif, la version 17 de Resolve intègre de nombreuses options pour les projets en équipe, basées sur le Project Server. Partage de chutiers, chats sécurisés, visualisation simultanée de timelines, paramètres de colorimétrie propres à chaque utilisateur… La liste des possibilités est longue pour les équipes souhaitant collaborer à plusieurs sur DaVinci Resolve.

Import et formats

De très nombreux formats d'importation sont pris en charge par DaVinci Resolve. BlackMagic Design propose une liste de 14 pages qui référence l'intégralité des formats et des codecs acceptés dans Resolve. Petite particularité, seule la version Mac du logiciel est compatible avec le codec H.265.

Prix

Resolve Prix © Black Magic Design
© Black Magic Design

La version Studio de DaVinci Resolve s'échange contre 306€ TTC sur le site de BlackMagic Design, avec une licence à vie. Une bonne nouvelle pour les utilisateurs qui n'apprécient pas les solutions par abonnement comme celle d'Adobe. La version Studio comporte bon nombre d'améliorations par rapport à la version gratuite, dont les principales sont les suivantes :

  • Résolution et cadence non limitée (4K et 60 im/s sur la version gratuite)
  • 10-bits (contre 8-bits sur la version gratuite)
  • Traitement HDR et Dolby Vision
  • Accélération matérielle et prise en charge de plusieurs GPU
  • Catalogue d'effets plus étoffé (dont la réduction de bruit avancée ou le motion blur)
  • L'utilisation du Neural Engine
  • 3D Stéréoscopique

A noter qu'une licence d'une année est offerte à l'achat du Speed Editor, vendu au prix de 289€.

Notre avis

Black Magic Design nous propose ici sa version la plus aboutie à ce jour de DaVinci Resolve Studio. Le logiciel se montre de plus en plus accessible aux débutants tout en étant paré pour les exigences des professionnels.

Son interface claire et pratique saura séduire rapidement son public, tandis que ses puissants outils d'étalonnage et de colorimétrie bien au-dessus de ses concurrents en font une alternative incontournable pour le montage vidéo.

Le logiciel de Black Magic Design enfonce le clou en proposant une version gratuite qui n'a pas du tout à rougir face à ses concurrents et se pose comme une solution idoine pour les vidéastes à la recherche d'une application peu coûteuse. La version payante a pour avantage d'octroyer une licence à vie.

Nos seuls griefs iront vers sa courbe de progression plutôt longue et le manque de support dans la langue de Molière.

DaVinci Resolve

9

Surtout connu pour ses capacités d'étalonnage et de colorimétrie professionnelles, DaVinci Resolve Studio est un logiciel de production audiovisuelle qui couvre toutes les étapes de post-production d'un film : montage, effets spéciaux, mixage audio et bien sûr colorimétrie. La solution de BlackMagic Design vaut le détour !

Les plus

  • Version gratuite surpuissante
  • Suite de post-production professionnelle
  • Options d'étalonnage de compétition
  • Compatibilité des projets Resolve avec Premiere, Final Cut et Pro Tools

Les moins

  • Nécessite une configuration très musclée
  • Courbe d'apprentissage très longue
  • Pas de documentation en français
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
8
userresu
DaVinci Resolve m’a bluffé dans sa version gratuite ; il m’a sauvé des plans GoPro où j’avais complètement loupé la Balance des Blancs<br /> J’ai commandé la version payante car je trouvais que c’était normal que je paye vu le résultat que ça avait donné sur les plans de ma GoPro et aussi (et surtout) pas d’abonnement comme Creative Cloud par exemple
merotic
Testé, abandonné.<br /> Le temps d’apprentissage est horriblement long.<br /> Le logiciel n’est pas compatible avec le Mpeg2 HD des camera SONY ni avec le format DV (des fois qu’on voudrait restaurer un ancien travail).<br /> C’est très compliqué de s’y retrouver. Malgré sa gratuité dans la version basique, je n’ai pas accroché.
userresu
Il y a des formats non pris en charge dans la version gratuite de DaVinci ; regarde sur Google si ça ne viendrai pas de là.<br /> Après, il est vrai qu’il est difficile de s’y retrouver et quand on a trouvé une fonctionnalité, il vaut mieux noter comment la retrouver que de faire appel à sa mémoire et tâtonner dans les différents menus et paramétrages.<br /> Autre point négatif qui a aussi été souligné par Clubic : la consommation CPU et RAM lors d’exports ; j’attends de voir avec la version payante si l’on peut sous-traiter des éléments au GPU (j’espère) car des processeurs récents (8 coeurs / 16 thread) sont plus que recommandé pour ne pas mettre sa machine en PLS lors d’un export.
Buttman
Encore en apprentissage<br /> Je galère mais je liasse pas tombé
kyosho62
userresu:<br /> j’attends de voir avec la version payante si l’on peut sous-traiter des éléments au GPU<br /> C’est justement dans la version payante que l’encodage est géré par le gpu
Thebadcrc
Achete. Deja le concept de license a vie, j’adore. Qu’est ce que je deteste ces abonnements! Deuxiemement, le soft est ultra stable. Je comptais plus les petages de plomb sur d’autres softs avec des crashs a repetition lors des rendus et des videos pourries (son off ou transition degeu). Super content d’avoir enfin un soft sur lequel je peut compter. Le rendu est fait au travers du moteur Nvidia pour moi. Peut etre est-ce a cause de la version payante, je sais pas. C’est sur que le soft peut etre ultra complexe mais je suis pas non plus un expert qui a besoin de telles capacites.
userresu
Le soft crashe quelques fois mais les MàJ régulières proposées au lancement du programme résolvent pour la plupart ces problèmes de stabilité
Carlitto
C’est un logiciel remarquable, mais le temps d’apprentissage, surtout dans l’espace colorimétrique est long et complexe.<br /> Quant à Fusion, j’ai abandonné…
wax78
Je me trompe peut être, mais si tu achète le codec HEVC sur le store microsoft (par exemple), tu auras la compression x265 qui marche sur le GPU dans la version non payante de davinci. Par contre, tu ne pourras travailler qu’en 8 bit si je ne m’abuse.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Contre toute attente, Google voudrait des Chromebooks pour jouer
L'Intel Core i9 Alder Lake plus puissant que la puce M1 Max d'Apple, mais moins économe
Les cartes graphique Intel ARC Alchemist auront le droit à de la GDDR6 16 Gbps
Intel fait sa meilleure année depuis... toujours
Antitrust : Intel gagne contre les régulateurs européens sur une affaire vieille de 12 ans
NVIDIA, Intel et AMD opérationnels sur Vulkan 1.3 pour Windows et Linux dès sa sortie
Pour le patron de Logitech, la pénurie, c'est pas près d'être fini !
Autant de cartes graphiques en stock, ce n'était plus arrivé depuis bien longtemps !
AMD Ryzen 9 6900HX, une évolution insuffisante pour rattraper Intel ?
Cdiscount fait chuter le prix de l'excellente souris Logitech MX Anywhere 2S
Haut de page