Coronavirus : Folding@Home plus puissant que le Top 500 des supercalculateurs combinés

Nvidia Cray Titan Oak Ridge supercalculateur
Supercalculateur NVIDIA Cray Titan

Gros de coup de comm' de la part de Folding@Home et preuve absolue que le collaboratif fonctionne, le projet de recherche médical annonce que la puissance générée par les ordinateurs de ses utilisateurs surpasse désormais la capacité de calcul combinée de l'ensemble des supercalculateurs du Top 500.

2,4 ExaFLOPS. C'est la puissance de calcul totale permise par les participants à l'initiative de recherche médicale Folding@Home, qui permet de consacrer une partie des ressources de son ordinateur à la recherche contre le Covid-19. Cette puissance de calcul sidérante est à titre indicatif 15 fois supérieure à celle de l'IBM Summit (installé au laboratoire National d'Oak Ridge, dans le Tennessee), le supercalculateur le plus performant à l'heure actuelle.



Folding@Home dépasse les supercalculateurs par la force du collaboratif !

Comme le note Tom's Hardware, l'IBM Summit est capable de soutenir entre 149 et 200 PetaFLOPS de puissance de calcul, tandis que le supercalculateur Sierra (lui aussi construit par IBM, mais installé dans le laboratoire national de Lawrence Livermore, en Californie) est capable de pics à 125 PetaFLOPS. Les deux plus gros superordinateurs, ajoutés aux 498 autres supercalculateurs les plus puissants du globe et membres du Top 500, ne suffisent pourtant pas, selon Folding@Home, à égaler la puissance de calcul permise grâce à l'élan participatif de ses utilisateurs à travers le monde.

L'enjeu pour Folding@Home est à présent double : réussir à exploiter convenablement l'ensemble des ordinateurs mis à disposition (le succès du projet ayant dépassé les espérances, les 2,4 ExaFLOPS ne sont pas encore pleinement utilisés), mais aussi parvenir à stocker l'ensemble des données générées par cette énorme puissance de calcul. D'après Greg Bowman, Directeur de Folding@Home, ce sont en effet 6 To de nouvelles données qui sont créés chaque heure.



Les supercalculateurs gardent l'avantage pour certaines tâches

Les supercalculateurs ne sont pas pour autant rendus obsolètes par initiative Folding@Home, loin de là. Ces derniers sont plus efficaces pour effectuer rapidement de gros calculs, tandis que le réseau Folding@Home doit diviser ces mêmes tâches en une grande quantité de petits travaux individuels délégués à des machines grand public. La méthode prend donc plus de temps.

Notons par ailleurs que de nombreuses organisations prêtent actuellement la puissance de calcul de leurs supercalculateurs aux chercheurs œuvrant contre le coronavirus. De quoi rendre les deux approches complémentaires.

Source : Tom's Hardware
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
9
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Un hacker fait fuiter des milliers de documents de recherche scientifique sur les coronavirus
Crysis : vers une version Ray Tracing ?
Informatique quantique : une nouvelle technologie de refroidissement simplifie leur miniaturisation
Les nouveaux OnePlus Bullets Wireless Z promettent 10 heures d'autonomie pour 10 minutes de charge
Piratage : le prix du kit de phishing en très forte hausse en 2019, +149 %
AirBnb propose une alternative aux remboursements en cas de voyages annulés
Coalition, l'application de contact tracing qui ne passe pas par une plateforme gouvernementale
Apple amorce un rebond en Chine, avec 2,5 millions d'iPhone vendus au mois de mars
Bon plan Samsung : chute de prix sur la smart TV QLED Q82R
Donald Trump met ses menaces à exécution et gèle la contribution américaine à l'OMS
Haut de page