Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus

27 mars 2020 à 16h25
0
Folding@home

Grâce à une mobilisation massive, le projet collaboratif de l'université de Stanford folding@home a franchi le cap symbolique de l'exaFLOP, ce qui rend ce programme de calcul partagé dix fois plus rapide que Summit, le supercalculateur le plus rapide au monde, a annoncé la faculté américaine sur Twitter le 25 mars.

Née en 2000, Folding@home a pour objectif de rassembler les ressources de calcul d'ordinateurs partout à travers le monde, en passant simplement par le téléchargement d'un client en ligne. Depuis le début de la pandémie mondiale de SARS-Cov-2, le projet se concentre sur la compréhension du fonctionnement des protéines attachées au virus.




Folding@home, la puissance du calcul partagé

Rappelons rapidement l'objectif de ce programme. Comme SETI@home avant lui, Folding@home exploite la puissance de calcul offerte par des volontaires du monde entier, qui utilisent un programme pour partager un peu des capacités de leur ordinateur (CPU et GPU) pour aider la recherche. La participation est ouverte à tous et toutes sur le site officiel, il suffit de télécharger un petit logiciel qui fonctionnera ensuite en arrière-plan de votre machine quand vous ne l'utilisez pas.

Folding@home a été utilisé par le passé pour aider à mieux comprendre certaines maladies, comme Zika, Parkinson ou Alzheimer. Récemment, le projet de recherche a permis de trouver des pistes de recherche contre Ebola.

Depuis le début de la pandémie mondiale du SARS-Cov-2 en février, les chercheurs ont mis toutes les ressources du programme dans la bataille. Objectif : comprendre et modéliser en 3D les protéines du virus et leur repliement. C'est notamment grâce à elles que le coronavirus SARS-Cov-2 pénètre et se se reproduit dans nos cellules avant d'attaquer notre système immunitaire.


Le plus puissant ordinateur du monde

La réponse populaire à l'appel des scientifiques de Stanford a été à la hauteur des événements. Greg Browman, directeur du programme, annonçait sur Twitter ce jeudi que le nombre d'utilisateurs était passé de 30 000 à 700 000 en à peine deux mois.

Théoriquement - puisque les ordinateurs ne sont pas tous utilisés simultanément - la puissance de calcul totale de folding@home dépasse désormais les 1,5 exaFLOP, soit plus d'un milliard de milliards d'opérations en virgule flottante par seconde. C'est dix fois plus que Summit, le supercalculateur le plus puissant d'IBM.



Un rapide coup d'œil aux dernières informations de Folding@home nous permet de constater que plus de 4 630 500 cœurs de CPU et 435 500 GPU sont à l'œuvre.

folding@home.jpg

Rosetta@home, un autre projet de calcul partagé destiné à la compréhension de protéines dans certaines pathologies, a également indiqué que le nombre de participant avait doublé depuis le mois de février.



Source : Toms Hardware
Modifié le 27/03/2020 à 17h21
25
13
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
En attendant le nouvel essai de vol habité de Crew Dragon, regardez le replay du live de mercredi !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
Un supercalculateur a simulé l'impact qui aurait fait disparaître les dinosaures
scroll top