MeeGo Harmattan : l'OS du Nokia N9 en test

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
09 novembre 2011 à 17h26
0

Une interface entièrement basée sur les gestes

Le N9 tourne en fait sous MeeGo Harmattan, qui est, pour ne pas tomber dans des considérations trop techniques, la continuation de ce qui devait être à l'origine Maemo 6 (dont le nom de code était déjà Harmattan), avant qu'Intel et Nokia ne mettent leurs efforts en commun pour créer MeeGo. L'OS conserve donc la base de Maemo 6, mais s'enrichit d'API compatibles avec celles de MeeGo 1.2. Le tout a été rebaptisé MeeGo Harmattan. Un peu compliqué tout ça...

L'interface de MeeGo Harmattan est basée sur une des caractéristiques physiques du N9 : son absence totale de bouton à l'exception du verrouillage et du contrôle du volume. A l'image de WebOS ou du Blackberry Tablet OS de RIM, tout s'effectue donc au moyen de gestes, parfois en partant des bords de l'écran.

Cette approche présente d'emblée un défaut : ce que l'on peut appeler, avec un brin de mauvaise foi, l'effet Playbook. Confronté au téléphone, on peut passer plusieurs minutes à se demander comment retourner à l'écran d'accueil après avoir lancé une application, alors que la plupart des autres OS mobiles proposent un bouton physique ou au moins virtuel.

En fait, une fois une petite phase d'apprentissage (un tutoriel est d'ailleurs proposé), l'interface de MeeGo Harmattan s'avère assez intuitive, et organisée autour de 3 écrans. L'écran principal est une mosaïque d'applications, proche de ce que propose iOS ou Android. Il permet en effet de réorganiser les icônes librement à la manière d'iOS (un appui long sur une icône), mais il conserve des anciennes versions d'Android la disposition sur une seule liste défilante (pas d'écrans multiples à la iOS, ça pourrait irriter le service juridique d'Apple !)

012C000004737466-photo-meego-applications-accueil.jpg
012C000004738026-photo-meego-applications-fermeture.jpg


Le look des icônes est assez original : à mi-chemin entre un rectangle aux angles arrondis et un cercle. On aime ou pas, mais ça a le mérite de trancher un peu avec ce que l'on trouve ailleurs.

En balayant vers la gauche, on accède à un écran de notifications qui affiche des informations variées comme la météo ou toutes autres sortes de notifications : SMS, appels en absence, mails, rendez-vous, mais également actualités Facebook et Twitter (si vous utilisez les deux applications, fournies en standard sur l'appareil).

012C000004737492-photo-meego-notifications.jpg


Cet écran est assez intéressant car il propose un mélange entre le volet de notifications, introduit par Android et repris dans une version assez proche par iOS 5, et un flux d'actualités complet : vous pouvez intégrer vos actualités Facebook et votre timeline Twitter, mais également des dépêches issues de l'agence AP (désactivées par défaut). Cette approche n'est pas dénuée d'intérêt : même si mélanger toutes ces notifications finalement assez diverses peut s'avérer assez envahissant, l'utilisateur pourra jeter un œil en permanence à ce flux, sans installer de widget qui alourdisse l'interface. En revanche, c'est dommage qu'il ne soit pas possible d'y accéder autrement que depuis l'écran d'accueil. On note toutefois que les notifications sont accessibles depuis l'écran de verrouillage. Le principe est alors le même que sous iOS 5 : un balayage sur la notification permet d'accéder directement à l'élément à laquelle elle se rapporte.

Un balayage à droite depuis l'écran d'accueil donne accès aux applications ouvertes, sous forme de vignettes que l'on peut faire défiler pour y accéder, zoomer en avant ou en arrière pour afficher plus ou moins de vignettes... ou les fermer, par un appui prolongé. On a alors le choix de fermer l'application de son choix, mais aussi, c'est appréciable, toutes les applications ouvertes ! On notera que toutes les applications testées bénéficient d'une gestion sans défaut du multitâche : elles sont mises en pause, et reprennent exactement là où on les avait laissées.

012C000004737468-photo-meego-applications-multitache.jpg
012C000004738042-photo-meego-multitache-fermeture.jpg


D'ailleurs, en l'absence de bouton de retour à l'accueil, comment quitter une application ? Comme sur WebOS ou Blackberry Tablet OS : un balayage depuis le bord vers l'intérieur de l'écran. Mais il y a une subtilité, et c'est là que les choses commencent à se compliquer. En effet, il y a en fait deux gestes différents : un balayage depuis le bord supérieur de l'écran ferme l'application, tandis qu'un balayage depuis un des trois autres bords laisse l'application ouverte mais revient à l'un des trois écrans d'accueil, précisément celui sur lequel vous vous trouviez.

Quitte à utiliser les bords de l'écran, Nokia aurait peut-être pu standardiser ses gestes : conserver, à l'intérieur d'une application, l'accès direct à l'écran de notification depuis le bord gauche, ou aux applications ouvertes depuis le bord droit. Ou alors utiliser les bords gauche et droit pour passer directement d'une application à l'autre. Certes, ça a au moins un avantage : il est possible de revenir à l'écran d'accueil depuis les bords latéraux lorsque le clavier virtuel est activé, car le balayage depuis le bas de l'écran ne fonctionne pas dans ce cas.

Une autre subtilité à connaître : en glissant légèrement une application vers le haut, l'espace d'une rangée d'icônes, on accède aux 4 icônes principales : le téléphone, les messages, l'appareil photo et le navigateur Web.

012C000004738028-photo-meego-barre-applications-principales.jpg


Pour le reste, l'ergonomie des applications MeeGo est généralement des plus classiques : on trouve souvent une barre d'icônes en bas de l'écran, rappelant largement iOS, mais bien implémentée et aux icônes suffisamment claires.

Bref, on l'aura compris, MeeGo, à défaut d'être vraiment original, est un vrai « best of » d'idées... Certes empruntées un peu partout, mais assez bien implémentées malgré quelques bizarreries. La fluidité est généralement au rendez-vous, mais lors de notre utilisation, nous avons tout de même rencontré quelques freezes. La faute à l'OS ou à un processeur trop juste ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Volvo va brider toutes ses nouvelles voitures à 180 km/h pour lutter contre l'insécurité routière
StopCovid : voici à quoi ressemble l'application, captures d'écran à l'appui
Voiture électrique : un nouveau barème pour le bonus écologique et la prime à la conversion
Les constructeurs tentent l'aventure de la voiture électrique depuis près de 50 ans
En attendant le nouvel essai de vol habité de Crew Dragon, regardez le replay du live de mercredi !
Windows 10 : la mise à jour de mai arriverait dans la semaine, mais pas en automatique
StopCovid : l'Assemblée nationale adopte officiellement l'application, qui sera disponible dès ce week-end
Tesla va augmenter le prix de son AutoPilot, Elon Musk explique pourquoi
Porsche va devoir limiter les ventes de la Taycan pour réussir à contenter les clients
scroll top