Sony Xperia Z3 : le haut de gamme de Sony s'affine encore

le 06 novembre 2014 à 17h27
0
Le Xperia Z3 confirme la tendance amorcée par Sony sur son modèle haut de gamme : un nouveau Xperia Z à peu près tous les semestres. Chacun étant une version améliorée du précédent, ce Z3 se concentre cette fois davantage sur le design que sur la fiche technique, qui n'évolue pas beaucoup. L'ambition, elle, ne change pas : proposer un smartphone haut de gamme soigné et étanche.

Encore plus de finesse



Petit à petit, Sony apprend à faire des smartphones dont les bordures autour de l'écran ne sont pas démesurées. Pour le Z3, le constructeur effectue la démarche inverse par rapport au Z3 Compact : l'écran ne bouge pas - toujours 5,2 pouces -, mais la coque gagne nettement en finesse et en optimisation de la surface.



La finition exemplaire du modèle précédent fait encore un pas en avant avec une nouvelle bordure, toujours en aluminium, mais arrondie et unie. Comme sur le Z1 Compact, les coins, en revanche, sont en plastique, et sont censés absorber les chocs. On peut trouver ça disgracieux, et il est vrai que ça rompt un peu le côté « unibody » de la bordure, mais c'était déjà le cas des trappes recouvrant les slots et le port Micro USB, qui sont d'ailleurs plus discrètes.



Les façades sont toujours en verre trempé, un choix un peu risqué niveau casse. Cependant, le matériau utilisé semble assez résistant aux rayures. On en a aperçu quelques petites, surtout au dos, mais rien à voir avec le film très sensible qui recouvrait le Z1.

L'étanchéité est évidemment de mise : ça reste un des points forts de la gamme Z. On pensait que la tendance allait se généraliser, mais à l'exception de Samsung avec le Galaxy S5, peu de constructeurs ont suivi le mouvement. Donc, si vous cherchez un téléphone capable de résister à un plongeon ou, pourquoi pas, des photos dans la piscine, le Z3 demeure l'un des seuls choix à votre disposition.

Des différences techniques minimes



Ça bouge à l'extérieur, mais pas vraiment à l'intérieur. On reste sur un processeur Qualcomm Snapdragon 801, qui gagne tout de même 200 MHz par rapport à celui du Z2. Toutefois, on ne s'en plaindra pas : les performances du Z3 n'ont absolument rien à se reprocher, et contrairement au Z3 Compact, la chauffe lors des jeux 3D est assez sensible. Une puce plus puissante aurait donc été de trop.

00FA000007736415-photo-screenshot-2014-11-06-11-40-20.jpg
00FA000007736417-photo-screenshot-2014-11-06-11-40-57.jpg


L'écran conserve sa diagonale et sa définition : 1920x1080 pixels pour une taille de 5,2 pouces. La différence se fait sur la luminosité : on trouvait le Z2 perfectible sur ce point, assez peu lisible au soleil notamment. L'écran du Z3 est plus lumineux, et conserve les améliorations qui avaient déjà été apportées au Z2, telles que des angles de vision plus larges.

07736183-photo-tableau-specs-xperia-z3.jpg


Il y a un point, en revanche, sur lequel on aimerait vraiment que ça bouge, c'est sur le stockage interne. Certes, le smartphone intègre un slot Micro SD, qui gère désormais les cartes de 128 Go. Mais 16 Go en standard, sur un appareil vendu à plus de 600 euros, c'est inacceptable en 2014. Une capacité de 32 Go doit absolument devenir un minimum sur le haut de gamme ; c'est valable avec ou sans slot SD, et ce, quel que soit le constructeur. Sony est heureusement plus généreux en mémoire vive : les 3 Go embarqués sont parmi les seules caractéristiques qui le détachent clairement du Z3 Compact.

Agréable à utiliser, mais gare aux publicités



Le Z3 est un smartphone grand format, mais les optimisations apportées au design des bordures améliorent un peu son utilisation, qui reste assez tendue à une main, même pour atteindre la totalité du clavier sans étirer le pouce. En revanche, l'espace est tellement réduit entre l'écran et le bord, que le moindre toucher du pouce est détecté, ce qui peut occasionner des erreurs.

L'interface offre les mêmes qualités et défauts que sur le Z3 Compact. Les écrans d'accueil ressemblent de plus en plus à de l'Android « stock », les thèmes s'avèrent propres, les options ne sont pas trop remplies de gadgets, et si les applis multimédia font doublon avec celles de Google, elles sont au moins agréables à utiliser.

00FA000007736395-photo-screenshot-2014-11-04-11-08-49.jpg
00FA000007736397-photo-screenshot-2014-11-04-11-09-22.jpg


D'un autre côté, on aimerait pouvoir les désinstaller (tout le monde n'a pas besoin de Movies Unlimited ou de Walkman), et surtout, ne pas avoir à supporter ces applications promotionnelles qui ne font que spammer régulièrement l'utilisateur. Comme sur le Z3, Sony n'y est pas allé de main morte sur les applications d'éditeurs tiers intégrées (jeux Gameloft, Facebook, Garmin, AVG...), mais on peut heureusement les supprimer facilement.

00FA000007736403-photo-screenshot-2014-11-04-11-18-40.jpg
00FA000007736405-photo-screenshot-2014-11-04-11-19-40.jpg


Avec un processeur largement capable de gérer l'interface comme les jeux 3D les plus gourmands, le Z3 est logiquement un bonheur à utiliser. L'écran de 5,2 pouces apporte le petit plus d'immersion nécessaire pour les jeux et les vidéos, l'affichage est parfaitement lisible pour le web ou les livres électroniques, et les haut-parleurs en façade délivrent un son un peu plus précis que celui du Z3 Compact, et un peu moins distordu à fort volume, même si le dos a également tendance à vibrer. La sortie casque est toujours compatible avec les écouteurs anti-bruit de Sony, déportant toute la réduction sur la puce du smartphone.

00FA000007736411-photo-screenshot-2014-11-04-11-20-44.jpg
00FA000007736413-photo-screenshot-2014-11-04-11-21-29.jpg


Comme le Z3 Compact, le Z3 permet de jouer à distance depuis une Playstation 4, via une application disponible sur le Play Store (mais incompatible avec les Xperia Z précédents). La configuration est simple, et l'appli semble faire le job, d'autant plus que le grand écran du Z3 s'approche davantage du confort que l'on peut avoir sur une PS Vita intégrant la même fonctionnalité. Bien entendu, la fiabilité de la chose dépendra nettement de la qualité de la connexion Wi-Fi. Pour les possesseurs de Playstation Vita, l'intérêt pourra paraître limité. Toutefois, l'avantage du smartphone est justement de ne pas nécessiter d'acheter une console portable supplémentaire, et on garde le confort de la vraie manette PS4, sans doute préférable aux mini sticks analogiques de la Vita.

0190000007589983-photo-xperia-z3-ifa-sony.jpg


Photo et vidéo



La photo nous avait peu convaincus jusqu'ici sur les Xperia Z, mais le Z3 change véritablement la donne. Le capteur ne bouge pas : il s'agit toujours du 1/2,3 qui équipe notamment le compact HX50. En revanche, il est épaulé par une nouvelle optique 25 mm, et Sony semble avoir travaillé côté logiciel pour limiter l'effet trop agressif de ses accentuations.

0258000007736863-photo-xperia-z3-photo-scene.jpg

012C000007736865-photo-xperia-z3-photo-scene-detail-1.jpg
012C000007736867-photo-xperia-z3-photo-scene-detail-2.jpg


D'une manière générale, les images produites par le Z3 sont sensiblement plus convaincantes que celles des modèles précédents : le gain est surtout visible sur l'homogénéité des images, avec un bruit moins présent en périphérie. On remarque aussi des couleurs qui tirent un peu moins vers le rouge.

Le Z3 propose toujours d'exploiter le capteur 20,7 mégapixels de deux façons : le mode manuel permet de débloquer la capture à la résolution maximale en natif ; le mode automatique, quant à lui, est verrouillé à 8 Mégapixels, mais utilise le capteur pour suréchantillonner l'image, ce qui peut produire des photos plus détaillées.

La principale réserve reste la capture en faible luminosité, gâchée par un bruit trop présent.

012C000007736871-photo-xperia-z3-photo-scene-detail1-lo.jpg
012C000007736869-photo-xperia-z3-photo-scene-detail-2-lo.jpg


Côté capture vidéo, pas de nouveauté sur le Z3, puisque le Z2 était déjà capable de filmer en 4K. La qualité des séquences est tout à fait satisfaisante, mais l'autofocus a parfois un peu de mal.

Performances



Sans surprise, le Xperia Z3 se défend très bien sur ses performances : avec un Snapdragon 801 à l'intérieur et 3 Go de mémoire vive, c'est le moins qu'on puisse en attendre. Ça se vérifie en pratique, sur les jeux 3D : en niveau de détail élevé, Asphalt 8 et Dead Trigger 2 tournent avec des cadences qui dépassent fréquemment les 40 FPS, le dernier ayant même des pointes à 50 FPS.

01F4000007736423-photo-screenshot-2014-11-06-11-46-37.jpg


En revanche, ça chauffe un peu plus que sur le Z3 Compact, et certains effets de Dead Trigger 2 comme les flaques d'eau visibles sur iOS ou sur des SoC NVIDIA sont absents.

01F4000007736425-photo-screenshot-2014-11-06-11-49-10.jpg


Autonomie



Depuis le Z1 et sa batterie de 3 000 mAh, le haut de gamme de Sony a été synonyme d'endurance. C'est encore le cas avec le Z3 : malgré une légère baisse de la capacité de la batterie par rapport au Z2, on peut espérer toucher les 24 heures d'utilisation continue. Lors de nos tests, on a pu atteindre un peu plus de 20h, avec un écran réglé en automatique, le son à 50% et un usage « standard » : surf 4G, synchronisation de réseaux sociaux, accès occasionnel au GPS, lecture audio et périodes d'extinction de l'écran. On peut sans doute dépasser ce score en utilisant le mode Stamina qui coupe les applications en tâche de fond à l'extinction de l'écran.

La batterie descend forcément plus vite avec un usage intensif, notamment en jeu. Dans tous les cas, on peut cependant espérer tenir au moins avec une recharge nocturne quotidienne : le Xperia Z3 reste un des smartphones haut de gamme les plus endurants.

Notre avis



0000008C05507337-photo-award-valeur-sure.jpg
À force de multiplier les itérations de son smartphone vedette, Sony crée des évolutions de moins en moins surprenantes, et le Xperia Z3 n'est « qu'un » Z2 en un peu mieux : il apporte essentiellement un écran plus lumineux, un processeur un peu plus puissant, un appareil photo sensiblement meilleur et un design affiné.

000000AA07728429-photo-t-l-phone-portable-sony-xperia-z3-silver.jpg
Disons le clairement : si vous avez acheté un Z2 en début d'année, à part peut-être la luminosité de l'écran et le rendu supérieur des photos, rien ne vous fera regretter votre achat. En clair, Sony nous fait le cycle bisannuel de l'iPhone en un an.

Et comme chez Apple, malgré des évolutions qui paraissent mineures d'une génération sur l'autre, le Xperia Z3 maintient le haut niveau de qualité de Sony à défaut de surprendre : il demeure tout simplement un des meilleurs smartphones disponibles, et on peine à lui trouver un défaut majeur à l'exception de son prix au dessus des 600 euros. Quitte à demander un tel investissement, on aimerait vraiment que Sony fasse partie des constructeurs qui proposent plus de 16 Go de stockage interne en standard sur leur haut de gamme.

Sony Xperia Z3 Compact : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !

Sony Xperia Z3

Les plus
+ Design plus fin / meilleure ergonomie
+ Ecran plus lumineux
+ Très bonnes performances
+ Excellente autonomie
Les moins
- Stockage trop limité malgré le slot SD
- Apps promotionnelles / doublons
Finition
Ergonomie
Autonomie
Puissance
Interface
4


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Smartphone Android
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Sophie Viger (école 42) :
La Chine dévoile un prototype de train à sustentation magnétique circulant à 600 km/h
Amazon investit dans deux start-up facilitant l’apprentissage des enfants
Google développe une IA pour prédire les risques de cancer du poumon
#WTF Quand l'Autopilot Tesla suggère de rouler à contre-sens
Uber lance son service de location de sous-marin en Australie
La multiplication des très grands nombres réinventée... et bientôt dans nos ordinateurs ?
Kung Fury 2 mettra en scène Arnold Schwarzenegger et Michael Fassbender
IBM :
Une IA créée par Google prouve plus de 1200 théorèmes mathématiques
scroll top