L'UE lance l'ordonnance électronique, utilisable dans un autre pays de la zone

Alexandre Boero Contributeur
22 janvier 2019 à 17h28
0
comprimé médicament.jpg
Pixabay

Les premiers patients de l'Union européenne peuvent utiliser, depuis le lundi 21 janvier 2019, le système des ordonnances électroniques dans un autre pays de l'UE que le leur. Pour le moment, seuls deux États membres participent.

Votre médecin traitant pourra bientôt vous suivre de partout. Depuis cette semaine, l'Union européenne a officiellement lancé l'ordonnance électronique utilisable dans un autre pays de la zone. En pratique, un patient finlandais a désormais la possibilité de se procurer des médicaments prescrits de façon électrique par son médecin en Estonie. Et si le système ne vaut pour l'instant que pour ces deux pays, celui-ci pourrait s'étendre à plus d'une vingtaine d'autres États membres d'ici à la fin de 2021.

Le patient n'est plus obligé de se munir d'une ordonnance écrite

Les ordonnances électroniques finlandaises sont accessibles à tous les pharmaciens participants du pays d'accueil (l'Estonie), grâce à la nouvelle infrastructure de services numériques dans le domaine de la santé en ligne. Le patient n'est donc plus tenu de fournir une ordonnance écrite au pharmacien.

Cette initiative est saluée par le vice-président pour le marché unique numérique : « La Finlande et l'Estonie méritent d'être félicitées, car elles montrent la voie de la coopération entre les États en matière de santé en ligne. J'espère que d'autres pays suivront bientôt leur exemple. La libre circulation est un principe fondateur de l'UE : nous devons faire en sorte qu'il soit aussi simple que possible pour une personne se trouvant dans un autre pays de l'UE, d'y suivre un traitement ou de s'y procurer des médicaments ».

La France aura du retard

Pour l'heure, 22 pays de l'Union européenne font partie de l'infrastructure de services numériques dans le domaine de la santé en ligne. On sait déjà que dix États membres (la Finlande, l'Estonie, la Tchéquie, le Luxembourg, le Portugal, la Croatie, Malte, Chypre, la Grèce et la Belgique) pourraient débuter de nouveaux échanges d'ici la fin de l'année. On ignore encore quand la France entrera en jeu.

L'Hexagone s'est récemment doté du Dossier Médical Partagé (DMP), un carnet de santé numérique ouvert au public depuis le 6 novembre 2018. Celui-ci permet de stocker ses données de santé en ligne, en donnant un accès exclusif au bénéficiaire et aux professionnels de santé autorisés.

3 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top