5 romans de science-fiction incontournable

Johan Gautreau
Expert objets connectés
05 novembre 2021 à 08h20
27
SF Hors Série 2

Que vos vacances commencent, battent leur plein ou soient sur le point de se terminer, pourquoi ne pas en profiter pour lire un bon petit roman de science-fiction ? Voici cinq titres SF incontournables, qu’on adore chez Clubic. Un sélection de titres à découvrir en détails - aux côtés de bien d’autres - dans votre chronique science-fiction, entre les meilleurs films et BD du genre !

Clubic aime la science, Clubic aime l'avenir, Clubic aime la science-fiction. Avec · S | F · nous vous partagerons régulièrement nos recommandations dans le domaine de l'imaginaire : littérature, bande dessinée mais aussi films...  

Nous nous donnons 5 citations et 5 paragraphes pour vous convaincre.

Le Déchronologue

Stéphane Beauverger

Le Déchronologue est pour moi un livre spécial à plus d’un titre. Non seulement c’est un roman d’une qualité exceptionnelle mais c’est aussi celui qui a donné le coup d’envoi de cette chronique SF, que j’ai le plaisir de tenir depuis maintenant presque deux ans. C’est donc avec un grand plaisir que je vais à nouveau vous parler de ce livre !

Le Déchronologue © La Volte

Journal intime d’un pirate (qui vit des choses un peu étranges)

Le Déchronologue, c’est un peu le livre de SF qui ne fait pas de SF. Ici, l’histoire se déroule au temps des pirates. Inutile de chercher Albator, il n’est pas dans le coin. À la place, vous assisterez aux déboires du capitaine Henri Villon, racontés sous la forme d’un journal intime.

Le brave homme doit non seulement gérer les corsaires du roi qui cherchent à assainir les routes maritimes mais aussi élucider les étranges bizarreries temporelles qui sévissent dans les Caraïbes. Du genre de la flotte d’Alexandre le Grand qui débarque en plein XVIIe siècle…

S’il n’y avait que ça, ce roman serait déjà une pépite. L’auteur français va toutefois plus loin en adoptant une chronologie totalement sens dessus dessous. On passe ainsi d’une époque à l’autre de la vie du pirate. Ce qui peut sembler décousu reste toutefois la preuve d’une magnifique cohérence. Le roman se lit d’une traite, c’est un véritable plaisir de naviguer auprès des pirates et autres personnages hauts en couleurs, le tout sous le signe d’une ligne temporelle qui part complètement de travers !

Babel 17

Samuel R. Delany

Je ne savais pas à quoi m’attendre en ouvrant Babel 17 pour la première fois. Au final, j’ai bouclé ce roman en quelques heures, les yeux pleins d’étoiles, tant il m’a scotché !

Babel 17

Do you speak Babel 17 ?

Le Babel 17 est un énigmatique langage qui met KO les scientifiques et linguistes les plus expérimentés de l’Alliance. Et pourtant, percer ses secrets pourrait mettre fin à la guerre qui oppose les humains aux Envahisseurs.

C’est là qu’entre en jeu Rydra Wong, poétesse aussi belle qu’intelligente. La jeune femme dispose en effet d’un talent particulier : celui d’apprendre n’importe quelle langue – et la comprendre - en quelques minutes. Avouez que c’est le genre de chose qu’on aurait tous rêvé d’avoir en cours d’anglais au collège…

Mélange de thriller et de space opera, Babel 17 vous mènera au confins de l’univers, dirigé par une héroïne incroyablement charismatique. Mention spéciale aussi pour Le Boucher, personnage central de ce magnifique roman. Foncez sans tarder sur ce titre pour découvrir tous les secrets du fameux langage Babel 17, vous ne le regretterez pas !

Espace lointain

Jaroslav Melnik

De tous les romans de SF que j’ai dévoré ces dernières années, Espace lointain est probablement celui qui possède l’univers le plus original : tous ses habitants sont aveugles de naissance et recouvrer la vue est passible de la peine de mort. Ambiance !

Espace lointain

Vu ? J’avais pas vu !

Version moderne du mythe de la caverne de Platon, Espace lointain brille par son univers totalement atypique. Il nous mettra dans la peau de Gabr, citoyen exemplaire – et bien entendu aveugle - de la Mégapole. Tout se passe bien pour le jeune homme jusqu’au jour où il commence à avoir des « hallucinations ». Et son passage au Ministère du Contrôle n’arrange rien. Pour cause : il retrouve progressivement la vue, ce qui n’est pas spécialement du goût des dirigeants de la Mégapole.

Entre la découverte visuelle de « l’espace lointain » et sa loyauté envers la Mégapole, Gabr va devoir choisir. Bien entendu, vous vous doutez bien que l’attrait de sa nouvelle capacité va mener notre héros à aller contre les lois de la terrible cité des aveugles.

Délicieusement sombre, Espace lointain est une ode à la liberté que vous devriez lire au moins une fois dans votre vie. Bien que le scénario soit classique dans son déroulement, ce roman vaut néanmoins le coup d’œil, sans mauvais jeu de mots, ne serait-ce que pour son incroyable univers, ténébreux à souhait.

Journal d’un AssaSynth

Martha Wells

Pour les vacances, je vous propose d’essayer une novela tranquille, entre deux gros romans. Journal d’un AssaSynth ne se prend pas la tête et ça fait un bien fou !

SF Journal AssaSynth

« Cher journal, aujourd’hui j’ai zigouillé un type… »

Après le journal intime d’Henri Villon, ouvrons celui plus coloré d’un assassin cyborg sans nom. Ici, pas de failles temporelles qui retournent les Caraïbes. On assiste plutôt à des combats acharnés menant à des exécutions dignes de Mortal KombatJournal d’un AssaSynth est court mais diablement intense !

Ne croyez toutefois pas que l’histoire est juste une bête série de massacres sanglants. Notre cyborg anonyme va devoir faire le jour sur la disparition d’une équipe scientifique envoyée sur une planète récemment découverte. Tout ça entre deux films sur sa plateforme de streaming préférée.

Véritable novela pop-corn, Journal d’un AssaSynth se prend rarement au sérieux. Le ton léger de notre héros mi-homme, mi-machine – à tuer – prête à sourire tout au long de l’histoire. On est face à un véritable page turner bourré d’actions, idéal pour décompresser sans prise de tête. C’est donc une lecture parfaite pour les personnes qui ne veulent pas se lancer dans un énième roman de plusieurs milliers de pages. Ou les fans d’action. Ou les fans de cyborgs amateurs de Netflix. Bref, foncez !

Les Furtifs

Alain Damasio

Pour terminer cette sélection estivale de romans SF, je vous invite à jeter un œil au livre Les Furtifs. Écrit par Alain Damasio - qui m’avait déjà scotché avec La Horde du Contrevent - ce titre nous emmène dans un futur pas si lointain à la recherche des étranges furtifs.

Les Furtifs

Attrapez-les tous !

Bienvenue dans le futur de 2040. La France – et le monde – est hyper-connectée, privatisée de tous bords. Le bon peuple d’Orange vit sa vie, sans savoir qu’une espèce étrange est constamment à ses côtés. Invisibles, les « furtifs » vivent en marge de notre champ de vision. Le seul moyen de savoir à quoi ressemblent ces êtres métamorphes est de réussir à poser le regard sur eux, chose presque impossible pour le commun des mortels. Et quand ça fonctionne, ces êtres se cristallisent, ce qui entraine leur mort…

Bien entendu, l’armée est au courant de l’existence des furtifs. Elle possède même une unité spéciale dédiée à leur capture. L’histoire subit vite un tournant quand on apprend l’existence de Tishka, une jeune fille mi-humaine, mi-furtive. Toute l’attention se focalise alors sur sa récupération par les diverses parties en jeu. Une véritable course-poursuite s’engage alors sur fond de révolution populaire et écologiste.

Le principal attrait de ce roman est le style d’écriture si particulier de Damasio. S’il faut s’accrocher au début, on se régale bien vite avec les circonvolutions linguistiques de l’auteur français, véritable poète de la langue de Molière. Au final, un roman aussi beau qu’atypique !

Bonus : Rocambole, la série littéraire à dévorer sur smartphone

Attendez, ne partez pas tout de suite !

Si vous n’avez pas le temps – ou l’envie - de lire de gros pavés, je vous recommande de jeter un œil à l’application française Rocambole, disponible sur Android et iOS. Le principe est similaire à celui de Netflix : vous proposer des romans découpés en épisodes, à la façon d’une série télévisée.

Chaque épisode prend entre 5 et 10 minutes à lire. C’est donc idéal pour une lecture sur le pouce, dans une file d’attente par exemple. Tous les genres littéraires sont représentés, avec des sorties chaque semaine.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire l'interview de Julien Simon, éditeur chez Rocambole. Vous pouvez aussi tenter dès maintenant un essai gratuit pour vous faire une idée de la qualité de cette application Made in France !

Johan Gautreau

Expert objets connectés

Expert objets connectés

Jeux vidéos, liseuses électroniques, enceintes connectées : je suis un grand amateur de nouvelles technologies, peu importe la forme ou la fonction ! J'aime particulièrement tester les nouveautés et b...

Lire d'autres articles

Jeux vidéos, liseuses électroniques, enceintes connectées : je suis un grand amateur de nouvelles technologies, peu importe la forme ou la fonction ! J'aime particulièrement tester les nouveautés et bidouiller tout ce qui me tombe sous la main, juste pour le plaisir d'essayer ;-)

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
19
Zakalwe
Pensons aux classiques, toujours inégalés jusqu’à maintenant.<br /> Herbert, Vance, Banks, Egan, Dick, Priest, Farmer, Simmons, Asimov, Cowper, Smith, Young, Merritt, Moore, Lovecraft, Roberts. J’en ai sans doute oublié
eltras81
Espace lointain n’a rien avoir avec la série " SEE " ?
Kahn-San
Merci pour cette sélection (Babel 17 et Journal d’un Journal d’un AssaSynth me tentent bien<br /> @Zakalwe , oui tu en as oublié plein mais c’est pas grave (moi j’aime bien aussi Silverberg, Heinlein, Clarke, Barjavel, … )<br /> sinon je viens de commencer une petite série «&nbsp;Voyageurs&nbsp;» de Becky Chambers, ça semble pas mal du tout !!
sined1
vous oubliez 1984 !!
neaufles
et aussi notre vendéen Pierre Bordage, du très bon.
Pierre2
j’imagine que les livres sont à emporter plutôt qu’à emmener, non ?
StratDesign_1_1
Merci pour cette sélection, elle va me servir !<br /> Bien que «&nbsp;vieux&nbsp;», je ne peux que «&nbsp;recommander&nbsp;» le livre «&nbsp;Le problème à trois corps&nbsp;», pour de la hard science, et l’omnibus 1 et 2 de Horus Heresy ( Warhammer 40K) pour une ambiance bad ass sans tomber dans un scénario catastrophique.
batmat
En effet, les derniers hommes est l’un des livres qui m’a le plus marqué !
Zakalwe
@Kahn-San Oui, Silverberg, Heinlein, Barjavel tu as raison Je ne connais pas Becky Chambers dis-moi quand tu auras fini si c’est d’un niveau équivalent à ceux que l’on a cité. Je suis (très) exigeant
marco3522
Le problème à trois corps (et ses suites) : vraiment étonnant. A lire absolument.<br /> Altered carbon (et ses deux suites) : génial!
Kahn-San
vous êtes beaucoup a avoir apprécié «&nbsp;le problème à trois corps&nbsp;», j’ai lu le premier tome et j’ai eu un mal fou à le finir tellement je me suis embêté, trop de détail, trop de longueurs, trop de blabla, …<br /> pas pour moi donc, même si le concept est super intéressant<br /> j’essayerais de lire les 2 autres tomes, mais j’ai du mal à me motiver vu l’effet que m’a laissé le premier
neaufles
je suis d’accord et j’ai était surpris pour un auteur Français.
smover
J’ai lu La fille automate de Paolo Bacigalupi pendant les vacances et j’ai été scotché, un peu exigeant mais vraiment super ! Il n’a pas eu les prix Nebula et Hugo par hasard Ambitieux et avant gardiste, particulièrement quand on regarde le contexte covid actuel.<br /> Et bien sûr je ne saurai que trop conseiller le génial Spin de Robert Charles Wilson, qui lui aussi a raflé les plus prestigieuses récompenses en matière de Science-Fiction. Robert Charles Wilson est l’un de mes auteurs de SF préféré, c’est toujours intéressant et souvent très original, bien écrit et très humaniste. Bref si vous aimez la SF et que vous voulez vous faire plaisir, lisez Spin !!!<br /> Plus fantasy, je ne saurai que recommander la trilogie Les guerriers du Silence de Pierre Bordage, magnifique fresque de 1200 pages qui fait voyager comme rarement. C’est juste mon livre préféré tous genres confondus.<br /> Wang ou Abzalon sont plus Science-fiction et sont de bons romans, sans être aussi ambitieux ils sont passionnants.<br /> Merci pour ces conseils Clubic !
smover
Si tu n’as pas lu Les guerriers du silence tu vas te régaler …et je t’envie de le découvrir !!
StratDesign_1_1
Très bon choix Altered Carbon, sombre et assez bien ficelé, de quoi passer de très bon moments !
pascalreedsmith
habituellement gros lecteur, j’avoue avoir laissé tomber en milieu de livre «&nbsp;le problème à trois corps&nbsp;».<br /> Un peu trop fouillis à mon gout, trop de politique, trop lent. J’ai eu aussi du mal à me rappeler les noms de certains protagonistes, peu habitué aux consonances asiatiques.<br /> C’est dommage, le fond de l’histoire me plaisait mais j’ai eu du mal à me passionner pour le reste.
opiumdna
Herbert et plus particulièrement Dune, j’ai trouvé ça hyper lourd à lire. Asimov, j’ai adoré Le cycle des robots mais Fondation, j’ai pas pu finir (me suis arrêté à Fondation foudroyée) Avis perso.
WillS
Je viens tout juste de terminer la trilogie Altered carbon, je confirme que les livres sont très bien!
benben99
Le problème de la SF est que c’est difficile de trouver une histoire originale… A lire la description de ces livres, ca ne semble pas sortir vraiment du moule
mateo.f
Pas de «&nbsp;s&nbsp;» à «&nbsp;incontournable&nbsp;» ?<br /> Ce sont les romans, pas la science fiction, qui le sont.
Kahn-San
comme dans beaucoup de genre, je pense que c’est la façon dont c’est traité qui peut rendre tel ou tel roman intéressant, pas forcément son originalité
iksarfighter
«&nbsp;L’homme dans le labyrinthe&nbsp;» de Silverberg, lu 5 fois en 45 ans…
Kahn-San
je suis justement en train de le lire
iksarfighter
Les 9 princes d’Ambre + éventuellement la suite.
Blackalf
J’aime bien Roger Zelazny et j’ai lu le cycle des 9 princes D’Ambre, mais je préfère ses romans «&nbsp;one shot&nbsp;» qui puisent dans les mythologies et légendes : Toi l’immortel (grecque), Seigneur de lumière (hindoue), Royaumes d’ombre et de lumière (égyptienne), Lord Demon (japonaise), L’Oeil de chat (navajo) sont très bons. ^^<br /> Ca fait un moment que je ne lis plus grand-chose, mais je me rappelle encore un roman très original de K.W. Jeter, Horizon vertical.<br /> Babelio<br /> Horizon vertical - K. W. Jeter - Babelio<br /> Critiques (3), citations, extraits de Horizon vertical de K. W. Jeter. Dépaysant, réjouissant, bref rien à Jeter :-)K. W. Jeter nous décrit ...<br />
Kahn-San
en train de lire Babel 17, ça démarre très bien en tout cas, ça semble sympa
elmarco34
Pour L’homme dans le labyrinthe de Robert Silverberg :<br /> Bravo,<br /> c’est effectivement un livre génial. Pour ma part, je l’ai lu deux fois.<br /> Une fois normalement.<br /> La seconde fois, j’ai retrouvé ce livre par hasard dans ma bibliothèque sans me rappeler que je l’avais déjà lu. Je l’ai donc relu (je me suis rapidement rendu compte que je connaissait déjà l’histoire). Conclusion : quel roman génial, qui mérite relecture !!!<br /> Actuellement, je lis «&nbsp;La nuit du Faune&nbsp;». Bon, c’est bien, mais pas plus.
Voir tous les messages sur le forum
  • Indépendance
  • Transparence
  • Expertise

L'équipe Clubic sélectionne et teste des centaines de produits qui répondent aux usages les plus courants, avec le meilleur rapport qualité / prix possible.

Haut de page