Test Intel Core i5-11400F : la vraie bonne surprise Rocket Lake-S

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
30 avril 2021 à 09h49
25

Quelques jours après la publication du test du Core i7-11700K, nous abordons le cas d’un des CPU Rocket Lake-S les plus abordables. Le Core i5-11400F est effectivement ce qu’Intel anticipe comme le best-seller des processeurs de sa nouvelle gamme. Ce n’est d’ailleurs pas une surprise, le Core i5-10400F avait déjà signé un joli succès commercial.

Intel Core i5-11400F
  • Bonnes perf. globales
  • Tarif intéressant pour du 6c/12t
  • Suffisant pour le jeu vidéo
  • Le PCIe 4.0 enfin !
  • Compatibilité Z490
  • Efficacité énergique moindre que Comet Lake
  • Coeff. multiplicateur bloqué
  • 14 nm FINFET vieillissant

Introduction

Vous le savez sans doute déjà, la gamme Rocket Lake-S a été lancé le 30 mars dernier par un Intel qui doit « tenir la baraque » en attendant l’arrivée d’une nouvelle génération plus révolutionnaire. Dans quelques mois, l’Américain devrait effectivement mettre sur le marché la gamme Alder Lake-S qui – au moins sur le papier – doit innover sur bien des aspects et – enfin – donner du fil à retordre à un AMD insolent de réussite depuis déjà quelques années.

Illustration d'un processeur Rocket Lake-S « désassemblé » © Intel

En attendant, c’est donc une espèce de mise à jour des Comet Lake-S qui nous arrive. Nous avons déjà eu l’occasion de tester tour à tour, le Core i9-11900K, le Core i5-11600K et le Core i7-11700K. Impossible de parler de « mauvais processeurs », mais ils souffrent – chacun à leur niveau de prix – de la comparaison avec les solutions AMD équivalentes. La question est donc aujourd’hui de savoir si le Core i5-11400F a davantage les moyens de se faire une place dans notre cœur d’utilisateur et, plus encore, de joueur PC.

La gamme Rocket Lake-S au grand complet © Intel

Rappelons que des dix-neuf processeurs commercialisés par Intel au lancement des Rocket Lake-S, le Core i5-11400F est assurément l’un des Petit Poucet. Il ne change d’ailleurs pas fondamentalement la donne par rapport au Core i5-10400F et conserve les 6 cœurs / 12 threads ainsi que le cache L3 de 12 Mo et le TDP de 65 Watts. La fréquence de base est rabaissée à 2,6 GHz (contre 2,9 GHz), mais le boost grimpe à 4,2 GHz sur tous les cœurs ou 4,4 GHz au maximum contre 4,0 GHz et 4,3 GHz.

Protocole de test

Afin de garder une cohérence dans les différents tests Rocket Lake-S, nous avons bien sûr reconduit le protocole employé sur les processeurs Core i9-11900K, Core i5-11600K et, dernièrement, Core i7-11700K. Afin de simplifier quelque peu les pages de résultats, nous avons toutefois retiré la configuration à base de socket LGA 1151. Voici donc le détail des deux autres configurations utilisées, la première pour les processeurs Intel, la seconde pour ceux signés AMD.

D'abord sur CPU-Z puis sur HWInfo, tous les détails de notre Core i5-11400F

Configuration socket LGA1200

  • Carte-mère Asus ROG Z590-E Gaming WiFi
  • Mémoire Corsair Dominator Platinum RGB 32 Go DDR4 4000 CL19 (20-23-23-45)
  • Carte graphique Asus TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD Sabrent Rocket 4.0 2 To
  • Refroidissement Corsair iCUE H150i RGB Pro XT 360 mm

Configuration socket AM4

  • Carte-mère Asus ROG Crosshair VIII Hero
  • Mémoire Corsair Dominator Platinum RGB 32 Go DDR4 4000 CL19 (20-23-23-45)
  • Carte graphique Asus TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD Sabrent Rocket 4.0 2 To
  • Refroidissement Corsair iCUE H150i RGB Pro XT 360 mm

Une configuration musclée pour un processeur loin d'être inintéressant © Nerces

Comme ce fut le cas au moment de tester le Core i7-11700K, nous avons gardé à jour les différents logiciels et pilotes utilisés lors de ce test. Certains programmes ne sont toutefois pas forcément dans leur toute dernière version.

  • Windows 10 Professionnel 64-bit 20H2 v19042.868
  • Pilotes NVIDIA v461.92 64-bit WHQL
  • Pilotes chipset Intel v2047.100.0.1039
  • Pilotes chipset AMD v2.10.13.408

Dans la mesure du possible, nous éliminons les programmes résidents en mémoire vive et nous nous assurons évidemment que les configurations soient aussi proches que possible. Les tests présentés par la suite sont le résultat de moyennes établies après avoir réalisé chaque mesure 5 fois en ayant pris soin d’éliminer toute valeur incongrue, sans doute résultat d’une anomalie quelconque à l’instant t.

Pour refroidir nos processeurs, nous utilisons l'AiO Corsair iCUE H150i RGB Pro XT 360mm © Corsair

Tests mémoire

Pour ne pas changer une « formule qui gagne », nous avons d'abord voulu vérifier les optimisations réalisées par Intel sur le sous-système mémoire. À toutes fins utiles, rappelons que nos configurations ont toutes ici été réglées en DDR4-3200 : au contraire de Rocket Lake-S, Comet Lake-S n'est officiellement compatible qu'avec de la 2 933, ses représentants sont donc logiquement « favorisés ».

Performances observées sur Aida64

Nous employons ici le module mémoire d'AIDA64 et nous observons d'emblée que le Core i5-11400F fait nettement mieux que son petit frère, le Core i5-10400F : tous les débits mesurés montrent de nets progrès, sauf en écriture où les deux font jeu égal.

Mieux, le Core i5-11400F n'a pas non plus à rougir de la comparaison avec des modèles plus onéreux comme le Core i5-11600K. Rappelons que les Ryzen série 5000 sont plus à leur sur ce test, même si le Ryzen 5 5600X accuse un impressionnant « creux » en écriture justement.

Performances « applicatives »

Sur le papier et malgré des fréquences de fonctionnement sensiblement plus basses que celles des autres processeurs Rocket Lake-S, notre Core i5-11400F doit pouvoir compter sur ses 6 cœurs / 12 threads pour s'en tirer avec les honneurs.

Performances observées sur Cinebench R20

Nous avions déjà remarqué le bon comportement des nouveaux cœurs Cypress Cove sur Cinebench R20 lors de nos précédents tests. Celui du Core i5-11400F vient confirmer la chose. Notre cobaye du jour se montre tout à fait capable et, en singlethread, il se place devant les générations précédentes, AMD comme Intel.

En multithread, les choses sont évidemment plus délicates puisqu'il n'intègre « que » 6 cœurs / 12 threads. Il n'a cependant pas à rougir de la comparaison avec le Core i5-11600K par exemple. Le Ryzen 5 5600X est logiquement loin devant.

Performances observées sur Handbrake : le score le plus faible est le meilleur

Notre second test applicatif exploite Handbrake, le logiciel d'encodage vidéo pour lequel nous avons utilisé une vidéo d'un peu plus de 50 minutes. Nous avons retenu le preset Matroska H.265 1080p30. Il s'agit donc d'encoder en HEVC.

Puisque nos résultats s'expriment en secondes, le graphique se lit « à l'envers » : les plus petits scores sont les meilleurs. Là, le Core i5-11400F est moins à son aise et il est par exemple nettement devancé par le Ryzen 5 5600X d'un côté, mais aussi le Core i5-11600K de l'autre. On retiendra qu'il se montre une fois encore plus efficace que le Core i5-10600KF.

Performances observées sur WinRAR : le score le plus faible est le meilleur

Nous restons dans le domaine de la « compression », mais visons cette fois la création d'une archive ZIP constituée d'un total d'un peu plus de 12 Go de données avec le logiciel WinRAR. Le résultat, mesuré en secondes, se lit donc à nouveau du plus petit au plus grand.

Lors de nos précédents tests, nous avions déjà remarqué que WinRAR est plus particulièrement favorable aux processeurs Intel qui souffrent alors moins de la comparaison avec les puces AMD. C'est le cas de notre Core i5-11400F qui parvient même à devancer le Ryzen 5 5600X . Il reste bien sûr devant la génération précédente - Comet Lake-S - même lorsqu'il s'agit du Core i5-10600KF.

Performances observées sur PCMark 10

L'étape suivante, comme à chaque fois, consiste à faire intervenir PCMark, un outil de mesure qui a l'intérêt de simuler l'utilisation d'une batterie d'applications depuis la navigation Web jusqu'à la visioconférence en passant par de la bureautique ou de l'édition photo / vidéo.

Sur ce test, notre Core i5-11400F fait toujours mieux que les Comet Lake auxquels nous avons maintenant l'habitude de le comparer, mais il fait aussi jeu égal avec le Core i7-10700K, un processeur 8 cœurs / 16 threads dont les fréquences sont plus élevées. Jolie performance. Il reste en revanche loin du Ryzen 5 5600X.

Performances observées sur 3DMark

Pour notre dernier outil avant d'aborder les performances ludiques, nous utilisons 3DMark 10. Nous nous focalisons bien sûr ici sur le test CPU et il est important de préciser que c'est la démo TimeSpy et non TimeSpy Extreme qui est utilisée.

Une nouvelle fois, le Core i5-11400F nous surprend : il est effectivement très légèrement devant le Ryzen 5 5600X, un processeur qui a pourtant tout pour nettement le devancer. Bien sûr, en toute logique, il est aussi devant les Core i5-10400F et i5-10600KF, mais reste en revanche sensiblement derrière les Core i7-10700K et i5-11600K.

Performances dans les jeux

Intel n'a pas ménagé ses efforts pour souligner qu'avec Rocket Lake-S, il offre ce qui se fait de mieux pour le jeu vidéo. Nous avions logiquement à cœur de vérifier le comportement du petit dernier de cette nouvelle gamme… Quelque chose nous dit que ce Core i5-11400F a d'excellents arguments à faire valoir.

Performances observées sur Sid Meier's Civilization VI

Notre premier test jeu vidéo se fait sur Sid Meier's Civilization VI. Nous utilisons ici la mesure dite d'intelligence artificielle avec l'extension Gathering Storm et la configuration en DirectX 12, définition en 1 080p, réglages « ultra ».

Inutile de se voiler la face, le résultat de notre CPU du jour est une petite déception. Il devance les Core i5-10400F et i5-10600KF comme il le fait à chaque fois depuis le début de nos tests, mais on retiendra surtout qu'il est nettement distancé d'un côté par le Core i5-11600K et, de l'autre, par le Ryzen 5 5600X. La hiérarchie s'établit ici clairement.

Performances observées sur Red Dead Redemption 2

Une fois encore, les jeux en monde ouvert sont illustrés par Red Dead Redemption 2 , qui reste l'un des titres les plus exigeants actuellement disponibles. Le jeu exploite la bibliothèque Vulkan et nous réalisons deux mesures : la première en 1 080p et la seconde en 2 160p où l'Asus
TUF RTX 3080 Gaming OC était bien davantage sollicitée.

Bien que les styles de jeux soient très différents, les résultats observés ici viennent en quelque sorte confirmer notre petite déception Civilization VI. En effet, le Core i5-11400F est nouveau devancé par le Ryzen 5 5600X d'un côté et le Core i5-11600K de l'autre. En réalité, notre cobaye du jour est loin d'être mauvais et s'il est battu, c'est ici d'un rien.

Performances observées sur Shadow of the Tomb Raider

Nous terminons une fois encore nos mesures jeu vidéo avec Shadow of the Tomb Raider . Là encore, deux séries de mesures ont été réalisées : d'un côté en 1 080p et de l'autre en 2 160p, mais dans les deux cas, le niveau de détails est sur « très haut ».

En premier lieu, pas de miracle, le Core i5-11400F ne permet pas à Intel de mettre un terme à la suprématie d'AMD sur ce jeu. En Full HD, il est par exemple nettement distancé par le Ryzen 5 5600X. Il ne peut pas non plus venir tenir tête au Core i5-11600K : il est 10 images par seconde derrière.

En revanche, il confirme son avantage sur la gamme précédente d'Intel et distance tous les CPU depuis le Core i5-10400F jusqu'au Core i7-10700K. De plus, il est au niveau des meilleurs en 4K preuve que c'est encore et toujours notre carte graphique qui bride les performances.

Focus sur le test CPU de Shadow of the Tomb Raider

Nous profitons de la présence d'un test spécifiquement CPU intégré à Shadow of the Tomb Raider pour vérifier le comportement de nos puces. Un test tout simple qui fait toutefois intervenir deux valeurs : en « jeu » et en « rendu ».

Il est intéressant de constater que, bien sûr, le Core i5-11400F est devant les 10400F et 10600KF, mais qu'il est moins à son aise face au Core i7-10700K. Ainsi, alors que ce dernier perd le duel sur la mesure de « jeu », il l'emporte sur le test de « rendu ».

Températures et consommation

Avant de conclure ce dossier, nous nous penchons sur quelques notions d’importance, même si elles n’intéresseront pas nécessairement tous les lecteurs. En premier lieu, nous avons donc vérifié la température atteindre par le Core i5-11400F, sachant que Rocket Lake-S n’a pas la réputation d’être le plus « frais » des processeurs. Pour ce test, nous avons procédé à deux mesures.

  • Au repos, alors que Windows 10 avait terminé son démarrage.
  • En pleine charge, au cours d'un encodage H.265 via Handbrake.

Relevé des températures observées durant un encodage Handbrake H.265

Notre cobaye du jour n'est pas aussi inquiétant que pouvaient l'être les Rocket Lake-S Core i7 et Core i9. Certes, au repos, la température du CPU est un peu élevée, mais en charge, ce n'est pas la catastrophe : 71,1°C ont été relevés, mais soulignons tout de même que nous employons pour ce test un AiO 360 mm performant.

Plus critique encore pour Intel et la plateforme Rocket Lake-S, la consommation électrique avait atteint des sommets sur les autres représentants de la gamme. Nous vérifions ici la consommation sur les lignes 12 V de la carte mère, une mesure que nous conservons pour des raisons pratiques, mais que nous changerons pour le test de la prochaine génération. Là encore, deux valeurs priment.

  • Au repos, alors que Windows 10 avait terminé son démarrage.
  • En pleine charge, alors que Cinebench réalisait un test multithreads.

Consommation au repos / en charge observée durant les tests Cinebench R20

Hélas, pas de miracle pour le Core i5-11400F qui vient confirmer tout ce que nous avons pu dire lors de nos précédents tests Rocket Lake-S. La consommation du CPU est ainsi supérieure à celle du Core i5-10600KF et pulvérise littéralement celle relevée sur le Ryzen 5 5600X.

Vous en avez maintenant l'habitude, nous étayons cette mesure de consommation avec une estimation de l'efficacité énergétique des différents processeurs testés. Bien que nos résultats ne soient pas d'une grande rigueur scientifique, ils donnent tout de même quelques idées.

Efficacité énergétique observée durant les tests Cinebench R20

Des idées qui, une fois encore, ne sont pas du tout à l'avantage d'Intel. Le fondeur est en difficulté depuis déjà quelques générations - la faute à un processus toujours en 14 nm - et cela ne fait que se confirmer avec le Core i5-11400F qui fait certes mieux que le 11600K, mais reste tellement loin du Ryzen 5 5600X par exemple.

Enfin, puisque notre Core i5-11400F n'est pas un modèle « K », il est utile de rappeler que l'overclocking ne peut se faire en modifiant le coefficient multiplicateur de la puce elle-même : il faut se tourner vers une augmentation du BCLK. La chose ayant été pour le moins limitée sur notre plateforme de test, nous n'avons pas jugé bon d'évaluer plus avant le potentiel d'overclocking de notre processeur.

Intel Rocket Lake-S Core i5-11400F, l’avis de Clubic:

Quatrième puce Rocket Lake-S à passer entre nos mains, le Core i5-11400F est aussi celle qui nous a le plus convaincu. Il n’est évidemment pas question de parler de révolution, mais il demeure le processeur Intel le plus cohérent vis-à-vis de la gamme précédente – Comet Lake-S – et de l’offre de la concurrence.

En effet, AMD n’a finalement pas grand-chose à mettre en face de ce CPU que l’on peut trouver autour de 200 – 210 euros. À ce niveau de prix, la nouvelle gamme Ryzen série 5000 est hors de portée et il faut donc se tourner vers les vieillissants Ryzen 5 3600, tout à fait capables bien sûr, mais qui sont encore un petit peu plus chers que le produit Intel.

Nous ne remettons pas en cause le besoin de renouvellement d’un Intel « coincé » sur son processus 14 nm. Il faut toutefois reconnaître que ce Core i5-11400F dispose d’atouts : ses performances sont intéressantes, venant parfois taquiner les Core i5-11600K / Ryzen 5 5600, alors que son tarif le rend abordable. Un modèle de choix pour s’équiper sans se ruiner.

Intel Core i5-11400F

8

Il y a de bonnes chances que le Core i5-11400F suive la même trajectoire que le Core i5-10400F et devienne l'un des best-sellers d'Intel : les performances globales sont intéressantes, celles en jeu vidéo plus que suffisantes et son tarif le rend très attractif alors que le PCIe 4.0 arrive enfin chez Intel.

Les plus

  • Bonnes perf. globales
  • Tarif intéressant pour du 6c/12t
  • Suffisant pour le jeu vidéo
  • Le PCIe 4.0 enfin !
  • Compatibilité Z490

Les moins

  • Efficacité énergique moindre que Comet Lake
  • Coeff. multiplicateur bloqué
  • 14 nm FINFET vieillissant
Modifié le 30/04/2021 à 17h18
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
20
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Faux avis Amazon : la firme bannit les produits Aukey de son catalogue
Smartphone pas cher : le Xiaomi Redmi 9A passe à moins de 100€ sur Amazon
Intel lance officiellement sa 11e génération de processeurs mobiles
Prime Video dévoile Solos, une série d'anthologie au joli casting teintée de SF
Comment supprimer son compte Discord ?
Comment débloquer un compte Discord ?
Comment bloquer un compte Discord ?
Comment connecter ses autres comptes de réseaux sociaux à Discord ?
Comment changer sa photo de profil sur Discord ?
NVIDIA GeForce RTX 3060 HLR : en pleine pénurie, les premiers stocks iraient aux cybercafés
Haut de page