AMD présente les Richland, ses nouveaux APU desktop

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000006022358-photo-amd-richland.jpg
Après avoir dévoilé ses nouveaux APU mobiles, dont Temash et Kabini, basés sur des coeurs Jaguar, AMD présente aujourd'hui ses derniers APU destinés au PC de bureau, les dénommés Richland.

Au programme des réjouissances, peu de nouveautés, soyons francs. En effet, les cœurs Piledriver, hérités de l'architecture Bulldozer et utilisés sur les deniers APU Trinity, sont ici reconduits. En attendant donc Kaveri et ses cœurs Steamroller (qui devraient arriver avant la fin de l'année a promis ce matin AMD) , l'ex-fondeur se contente juste de faire évoluer Trinity, en travaillant principalement sur le rapport performance / watt via l'introduction de nouveaux P-States, c'est à dire en améliorant la granularité de son mode Turbo.

La finesse de gravure reste bloquée à 32 nm (contre 28 nm pour Temash et Kabini), alors que les récents processeurs Intel, nom de code Haswell, bénéficient d'un procédé de fabrication en 22 nm. Le retard commence à s'accumuler pour AMD...

Du coup, la marque préfère communiquer sur l'avantage qu'il conserve sur la partie graphique : là où Intel consacre 31% de la surface de sa puce à sa solution graphique, les APU d'AMD prévoit une proportion de 42%. Une différence qui, selon la marque, lui permet de s'assurer des performances bien supérieures à celles des processeurs Intel.

0258000006022846-photo-amd-richland.jpg

Par rapport à la génération précédente d'APU, alias Trinity, les gains réalisés par AMD sont annoncés comme substantiels. L'origine de ces performances améliorées sont à chercher dans des fréquences légèrement augmentées, que ce soit au niveau de la partie graphique ou à celui des cœurs x86. Le haut de gamme Richland atteint ici les 4,4 Ghz (pour 1,3 milliard de transistors et une puissance de calcul de quelque 779 GFLOPS), quand Intel se limite à 3,5 Ghz sur son Core i7 le plus onéreux.

0258000006022848-photo-amd-richland.jpg

Quant à la partie graphique qui équipe ces nouveaux APU, AMD jette le trouble avec une dénomination en Radeon HD 8000, alors que l'architecture employée demeure celle utilisée dans les Radeon HD 6900 (VLIW4). Point de Graphic Core Next pour cette fois encore : il faudra atteindre Kaveri.

0258000006022852-photo-amd-richland.jpg

Finalement, on se consolera en rappelant que AMD, contrairement à son concurrent Intel, conserve le socket de la précédente génération (à savoir le FM2) et que le A10-6800K, fleuron de la gamme Richland, inaugure le support de la mémoire DDR3-2133 MHz. Nous ne manquerons pas de tester les performances de ces nouveaux APU dans un test à paraître prochainement.

0190000006022352-photo-amd-richland.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le Cheval de Troie Zeus est de retour via Facebook
Itinérance : la répression des fraudes enquête chez Free Mobile
Eye-Fi Mobi : une carte SD Wi-Fi pour partager facilement ses photos
Les ventes de smartphones accélèrent face aux feature phones
Le HTC One mini fuité en images ?
Func prépare un casque audio et un clavier mécanique
Orange : une garantie de service pour tous les clients
Alimentations Fatal1ty et nouveau SSD en vue chez OCZ
L'OTAN souhaite prendre la main en matière de cyberdéfense
Mobile, mort du PC et avènement du 2 en 1, Intel sur tous les fronts au Computex
Haut de page