Failles dans les CPU : AMD et ARM sont aussi concernés

04 janvier 2018 à 09h18
0
Le début d'année 2018 commence avec une inquiétude majeure dans le monde de la high-tech : une faille critique a été découverte dans les processeurs Intel, qui nécessiterait une mise à jour de l'ensemble des OS en circulation. L'affaire devient de plus en plus sérieuse puisque deux autres constructeurs, AMD et ARM, estiment que leurs processeurs sont eux aussi vulnérables.

La faille, qui prend plusieurs formes en fonction des processeurs concernés, a été appelée « Meltdown » pour les processeurs Intel et « Spectre » pour les processeurs ARM et AMD.

Une faille de sécurité majeure découverte par... Google

Alors que cette faille de sécurité fait la une des journaux spécialisés, Google, dans un post publié sur son blog officiel le 3 janvier 2018, dévoile que ce sont ses équipes qui l'ont découverte. Les ingénieurs du Project Zero chargé de découvrir les failles 0-day, et en particulier le chercheur en sécurité Jahn Horn, auraient identifié le bug en 2017. Google en a immédiatement informé Intel.

L'attaque, complexe malgré tout à mettre en œuvre, permet d'accéder à des parties de la mémoire de l'ordinateur qui ne devraient pas être accessibles. Un hacker pourrait alors extraire de cette mémoire des données confidentielles comme des données de connexion, ce qui explique que depuis près d'un an, les équipes d'Intel travaillent avec la concurrence pour trouver une solution.

01F4000005449213-photo-comparatif-processeur.jpg


AMD et ARM également touchés

Si initialement, les informations du site « The Register  »semblaient indiquer que la faille n'était présente que sur les processeurs Intel, Google a confirmé que les processeurs d'AMD et d'ARM sont également touchés. AMD a toutefois déclaré au site Axios que ses utilisateurs sont moins à risque que les utilisateurs de processeurs Intel car les processeurs AMD ne seraient pas sujets aux trois formes d'attaques différentes comme le sont ceux d'Intel. ARM de son côté confirme que certains de ses processeurs sont touchés mais pas les Cortex-M.

D'une manière générale, tous les constructeurs sont en train de chercher une solution et Intel pourrait l'avoir trouvée : des premières versions d'un patch de sécurité ont été identifiées dans le programme Windows Insider de Microsoft. Intel est bien évidemment le constructeur le plus concerné puisqu'il détient près de 80 % du marché des ordinateurs de bureau et 90 % du marché des ordinateurs portables, et que la faille toucherait tous les processeurs produits ces dix dernières années.

Du côté des utilisateurs, l'impact de cette faille se fera sentir surtout lorsqu'elle sera résolue : la mise à jour prévue pourrait fortement baisser les performances de leur CPU, certains parlant déjà d'une chute de 30 % de la puissance.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
La Volkswagen e-up! 2.0 électrique affiche ses prix en France
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top