Après l'attaque de Rambouillet, Gérald Darmanin veut pérenniser la surveillance électronique généralisée

27 avril 2021 à 14h49
14
Boite noire gouvernement © DR
© DR

Le gouvernement veut maintenir et prolonger la traque algorithmique des comportements terroristes sur Internet. Les controversées « boites noires » devraient ainsi être maintenues sur le territoire.

D’autres mesures vont être présentées demain au conseil des ministres.

Rappel des faits

Perpétrée le 23 avril dernier, l'attaque du commissariat de Rambouillet a entraîné le meurtre d’une agente administrative par un tunisien de 36 ans, inconnu des services de police.
Pressé notamment par la droite et l’extrême droite, qui évoquent une forme de « laxisme », le gouvernement a présenté ce qui semble constituer une « réponse » à l'événement.

Interrogé par le Journal Du Dimanche, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé qu’il présenterait, mercredi 28 avril en conseil des ministres, un projet de loi relatif à la prévention d’actes terroristes et au renseignement. À noter toutefois que ce projet de loi était en gestation bien avant la survenue de l'attaque.

Parmi les mesures proposées on retrouverait dans ce texte la prolongation des « boites noires », un dispositif expérimental de surveillance algorithmique qui avait été inauguré en 2015 par la loi sur le renseignement.

Une boite noire pour repérer les « signaux faibles »

Placées sur les réseaux des fournisseurs d’accès à Internet, les « boites noires » permettent d’examiner les données de connexion dans le but d'identifier un éventuel comportement suspect d'un utilisateur. Pour ce faire, elles collectent et analysent les métadonnées, qui sont des informations permettant de caractériser un contenu. Ces « boites noires » ne doivent pas lire le message mais permettre de savoir quand un message a été envoyé, de quelle source, vers quel endroit…

Objectif : repérer les « signaux faibles » suggérant notamment une radicalisation. Pour Gérald Darmanin, c'est une façon « de lutter contre des individus isolés, inconnus des services de renseignement avant leur passage à l’acte, et sans forcément de lien avec des réseaux islamistes constitués ». Pour lui, « la loi doit permettre d’être plus efficace en nous renforçant sur le terrain de la technologie qu’utilisent les terroristes ».

Rappelons que les « boites noires » ont d'abord été utilisées de façon expérimentale en 2017. L’expérience avait ensuite été reconduite deux fois ; une clause de revoyure la prolonge désormais jusqu’à fin 2021.

L’interception des conversations par voie satellitaire

Si ces boites noires sont censées être bien utilisées, avec certaines règles, elles suscitent des interrogations liées notamment à la sécurité des données. Gérald Darmanin s’est pour l'heure défendu de la sorte : « Toutes les grandes entreprises utilisent déjà les algorithmes. Et il n’y aurait que l’état qui ne pourrait pas les utiliser ? ».

Des explications convaincantes ? Elles devraient en tout cas amener à quelques débats animés. Le gouvernement doit désormais adresser un rapport au parlement avant le 30 juin 2021 quant à la mise en œuvre concrète de ces « boites noires ».

Par ailleurs, le projet de loi relatif à la prévention d’acte de terrorisme et au renseignement devrait également proposer d'autres mesures parmi lesquelles :

  • L'augmentation de la durée légale pour recueillir les données informatiques, portée à deux mois
  • La volonté de faciliter l'interception des conversations par voie satellitaire

  • La possibilité de brouiller, sur décision administrative, les drones planant au dessus des zones d’interdiction aérienne

Cet ensemble de dispositifs est pour l'heure justifié par Gérald Darmanin en cela qu'il s'agirait d'un moyen d’être plus « efficace » face à « une menace toujours forte »… Affaire à suivre donc.

Dans l'un des épisodes du podcast « IRL » qu'elle anime pour Firefox, Manoush Zomorodi partage une anecdote glaçante. « L'une des auditrices, inquiète à propos de sa consommation d'alcool, s'est renseignée sur Google, raconte l'animatrice. Lorsqu'elle s'est ensuite connectée sur Facebook, elle a commencé à apercevoir des publicités ciblées pour des débits de boissons alentour ».
Lire la suite

Source : Next INpact

Modifié le 27/04/2021 à 15h15
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
14
elminster44
Popcorn…
Schtunks
L’usage d’un simple VPN ne rend-t-il pas caduque ces « boites noires » ?
genesya
Les gens vraiment dangereux n’utilisent pas internet, la preuve les boites noires sont en cours d’utilisation et n’ont pas empêchées les 10 dernières attaques elles ont peut être évité qu’il y en ait 20 mais cela veut dire que c’est largement insuffisant.
LeToi
Il y a eu une interview très intéressante d’un mec de la quadrature du net sur France Info ce week-end, et il apparaît clairement que les moyens demandés existent déjà et sont au final peu efficaces… on cherche juste à légiférer à nouveau sous le coup de l’émotion mais c’est beaucoup plus d’oublis que ça, ces nouvelles radicalisations…
manu_XP
Quel rapport avec internet. Un belle bande d’incapables.
darthvad
chez moi il n’y a jamais eu d’attentat. Il faut dire que je ferme la porte à clé et que je ne laisse pas entrer n’importe qui…<br /> PS : si un «&nbsp;invité&nbsp;» se met à faire n’importe quoi, je l’expulse manu-militari et il n’est pas près de revenir.
xryl
Encore une liberté de perdue pour aucune sécurité gagnée. Dire que ça fait plus de 250 ans qu’il a été prouvé qu’échanger une liberté pour une hypothétique amélioration de la sécurité n’améliore ni la première ni la seconde.<br /> Le gars, qui utilise un couteau, qu’il peut acheter n’importe où, il n’y a aucune raison valable qu’il aille annoncer par avance son intention sur internet. Quand bien même il l’aurait fait, on ne fait pas de procès d’intention dans une démocratie.<br /> Donc il n’y a aucune justification à l’installation de boite noire supplémentaires sur le réseau. Sauf à fliquer l’anti qui n’est ni terroriste, ni intégriste, mais qui n’est juste pas médiatiquement oui-oui.
SlashDot2k19
Faut occuper le terrain politique, rassurer les électeurs, montrer que l’on fait quelque chose même si ces mesures ne font que brasser du vent.
mrassol
C’es sale ca … c’est tres sale …
fifi58
Détail, la France s’est faite condamnée 2 ou 3 fois depuis une dizaine d’années sur le système de surveillance généralisée en place, notamment l’obligation pour les fournisseurs d’accès Internet d’enregistrer systématiquement les IP et les requêtes de chaque client, comme les «&nbsp;boites noires&nbsp;» placées sur les réseaux !<br /> Le droit européen interdit de le faire de manière indifférenciée pour tout le monde, mais l’autorise pour cibler des personnes spécifiques.<br /> Au lieu de se mettre en règle, le gouvernement français en rajoute loi après loi.<br /> Mais les mêmes gouvernants nous font des leçons dans les médias sur le respect des règles !<br /> Malheureusement, il est probable qu’ils soient en fait incapables d’en faire l’usage qu’ils invoquent pour justifier ces mesures, c’est-à-dire réellement détecter les personnes vraiment dangereuses.<br /> Soit elles sont bien équipées et utilisent les outils nécessaires pour rester invisibles, soit ce sont des terroristes de pacotilles.<br /> Par contre, ils ont bien évidemment autorisé le fisc et la douane à faire de même… mais, là, ils n’en parlent pas trop.
ypapanoel
Ce genre d’attentat est atroce. On peut vraiment se demander si un jour on n’aura pas un proche touché.<br /> Mais ce n’est pas en mettant toujours plus de surveillance qu’on réduira le risque. On va pas fliquer chaque personne qui a un couteau chez elle non? Et si on veut vraiment faire quelque chose, on se donne en général les moyens et les réseaux pour passer inaperçu.<br /> Comme l’a dit SlashDot2k19… pas besoin de répéter ce qui a été bien dit…
burnit
Covide 19 c’est le code du déguisement de la prison numérique qu’ils nous préparent.
ChristianBoxe
un pas de plus vers la dictature calquée sur le model Chinois!
elminster44
Rien que le fait de pouvoir l’écrire sans être censurer prouve que c’est un argument qui ne tient pas la route…
ChristianBoxe
Bien sur que cet argument tiens, la route, les mesures misent en places depuis un an le prouve, drone de surveillance, fichage en masse des personnes se rendant à des manifestations, si ce n’est pas basé sur le model Chinois qu’est ce que c’est?
HugeOgS
Dans certains de ces modèles, on se sert de reconnaissance de l’individu pour pouvoir repérer justement de qui il s’agit.<br /> Aucune «&nbsp;boîte noire&nbsp;» ne fonctionnerait, sans cette perspective en amont.<br /> J’ai récemment entendu quelque part que le gouvernement se mettaient à faire de nouvelles cartes d’identité.<br /> HugeOgS
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sécurité : quelles sont les attaques les plus rentables pour les pirates, comment s'en protéger ?
Une enquête confirme qu'Amazon fait des copies de produits sous sa propre marque
Deux jours après une gigantesque panne provoquée par un mauvais copier-coller, OVH entre en Bourse
Pourquoi la plateforme Francetest, spécialisée dans les résultats de tests COVID-19, a t-elle été épinglée par la CNIL ?
Si votre commune a un nom un peu long... un bug pourrait empêcher la préfecture de créer votre carte d’identité
Facebook élargit ses tests de fils d’actualité « moins politiques » à 75 pays
Plusieurs vulnérabilités dans le page builder Brizy mettent des sites Wordpress à risque
L’Union européenne envisage d’interdire l’enregistrement anonyme de domaines
Amazon crée une section
Dublin accepte finalement d’augmenter le taux d'imposition des entreprises, y compris des géants de la Tech
Haut de page