Oracle lance Enterprise Manager 11g

23 avril 2010 à 16h04
0
Intégration de « toute sa propre pile » de gestion des IT : Oracle a lancé depuis le musée Guggenheim de New-York la version 11g de son Enterprise Manager (EM). Cette plate-forme de management est la clé pour Oracle dans sa volonté de devenir un interlocuteur unique pour les responsables IT. En référence à Sun et à sa formule « de l'application aux disques », Oracle peut maintenant fanfaronner avec un « It's our stack, now ! » (« C'est notre pile, maintenant ! »).

Toute l'idée, « c'est d'essayer de prendre le contrôle de cette chose complexe appelée IT. Nous arrivons à un moment où c'est possible à la fois pour l'industrie et pour la stratégie d'Oracle », estime le Président du groupe Charles Phillips. Avec ses fonctionnalités de management de « toute la pile », Oracle - en s'adressant directement à ses clients - souhaite atténuer « les difficultés que vous avez tous rencontrées pendant des années. Vous n'avez pas besoin d'un outil de management séparé pour chaque couche. » Oracle se place ainsi directement en concurrence avec ses quatre gros concurrents : IBM, Hewlett-Packard (HP), CA et BMC.

Oracle a par ailleurs annoncé des partenariats pour la conception de plugins additionnels pour EM, y compris pour la gestion des produits de stockage d'HP, d'IBM et de NEC. Le nombre de plugins est désormais de 45. Un dirigeant d'Oracle a toutefois pris la peine de préciser que bien sûr, EM fonctionnerait mieux avec ses propres produits.

La mise à jour d'EM apporte quelques innovations : management intégré, donc, mais aussi un meilleur temps de réponse, et une analyse en temps réel pour envoyer des recommandations permettant de prendre « les meilleures dispositions possibles. » Pour Oracle, EM 11G est un suite qui doit contrôler tous les infrastructures IT et permettre aux consommateurs d'appliquer des correctifs rapidement. Elle doit donc permettre de garder un oeil sur le fonctionnement des applications chez les utilisatuers finaux, et de scruter les transactions individuelles. A un autre niveau, EM prend en charge les technologies d'Oracle, comme Fusion Middleware, les serveurs applicatifs, les bases de données, Oracle VM, et les systèmes Solaris et Linux. La suite intègre également le portail d'assistance d'Oracle, qui permet aux utilisateurs de résoudre leurs problèmes rapidement.

01F4000003137528-photo-oracle-em.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top