Oracle forcé de mieux garantir la sécurité de Java SE

Par
Le 22 décembre 2015
 0
Aux Etats-Unis, les autorités vont obliger Oracle à revoir son processus de mise à jour de sécurité pour Java SE. Environ 850 millions d'ordinateurs sont concernés.

La FTC inflige une sévère critique à l'encontre d'Oracle. Aux Etats-Unis, l'autorité chargée de réguler les relations commerciales entre professionnels et consommateurs estime que le groupe informatique doit revoir la manière dont il programme ses mises à jour de sécurité. La plateforme Java est directement concernée.

La Federal Trade Commission pointe du doigt le fait que certaines mises à jour de sécurité ne remplacent pas toujours les anciennes versions. Ces dernières restent donc installées sur un poste informatique et les failles qu'elles comportent demeurent exploitables. L'organisme reproche également à Oracle le fait que plusieurs patchs de sécurité n'ont, par le passé, pas fonctionné.

Dans sa plainte (.pdf), la commission juge durement Oracle et considère que la firme a « induit les consommateurs en erreur au sujet de la sécurité fournie par les mises à jour de Java, en particulier sur la version Standard Edition (Java SE), installée sur plus de 850 millions d'ordinateurs personnels ».

0258000003941372-photo-java-logo.jpg

Oracle admet son erreur et va avertir les utilisateurs lorsqu'il programme la suppression d'une ancienne version vérolée de Java SE. Le consommateur devra également disposer de cette possibilité.

A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Sécurité des données

scroll top