JP Morgan piraté : les données de 83 millions de clients exposées

03 octobre 2014 à 15h44
0
Cet été, JP Morgan a été victime d'une attaque informatique de grande envergure. La banque américaine admet que les données de 83 millions de clients ont pu être exposées. Toutefois, il ne s'agirait pas d'informations sensibles pour la porte-parole de la société.

00C8000006472353-photo-logo-de-jpmorgan-los-angeles.jpg
76 millions de foyers et 7 millions de PME seraient concernés par ce qui pourrait être l'une des plus grandes fuites de données de l'histoire. Cet été, les systèmes informatiques de la banque JP Morgan ont été compromis par une attaque ayant permis aux pirates d'accéder aux noms, adresses, numéros de téléphone, et adresses e-mail de 83 millions de clients, annonce JP Morgan dans un document transmis à la SEC, le gendarme américain de la bourse.

La banque ajoute qu'il n'y a « pas de preuve » que des données sensibles comme les numéros de comptes, mots de passe, identifiants, dates de naissance ou numéros de sécurité sociale aient été compromises. Les responsables de l'attaque n'auraient pas eu accès à ce type de données sensibles, pense Patricia Wexler, porte-parole de JP Morgan. Il ne serait donc pas nécessaire que les clients changent leurs mots de passe.

Pour le moment, la banque n'aurait pas constaté de fraude relative à cet incident. Mais l'attaque, très sophistiquée, aurait tout de même permis aux pirates d'accéder « au plus haut niveau des droits administrateurs » selon le New York Times qui s'appuie sur des sources proches du dossier. Puis, les informations exposées restent potentiellement utiles aux cyber criminels : « ils pourraient littéralement utiliser l'identité de ces 83 millions de personnes et entreprises », affirme Tal Klein, de la société de sécurité informatique Adallom, à l'agence Reuters.

La banque avait annoncé en août qu'elle enquêtait avec les autorités sur une attaque informatique. Le FBI soupçonnait des pirates russes en raison de la crise ukrainienne et des sanctions économiques à l'encontre du régime de Moscou. Le New York Times affirmait que JP Morgan n'était pas la seule banque concernée mais qu'en tout, cinq banques auraient été visées le même mois.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Windows 10X veut-il remplacer Windows 10 ?
Le Palais Idéal du facteur Cheval débarque dans Google Arts & Culture
Bon plan :  le casque audio sans fil Life Q30 Anker est en promotion chez Amazon
Quand la bande dessinée devient une aventure sonore : notre zoom sur Blynd
LEGO et Adidas partenaires pour des baskets personnalisables
Envie de renouveler votre équipement ? Découvrez les meilleurs casques gamer sans fil
Quel est le meilleur gestionnaire de mots de passe pour sécuriser vos comptes ?
SBC, AAC, Apt-X, LDAC : tout savoir sur les codecs Bluetooth
Suite à une grosse faille, Zoom laisse un libre accès à votre PC/Mac à vos contacts
Test Redmi Note 10 : un bel écran AMOLED sous les 200€
Haut de page