Lookout lève des fonds pour sécuriser les mobiles en entreprise

01 juin 2018 à 15h36
0
Dans un marché de la sécurité mobile en ébullition, Lookout n'a pas l'intention de se laisser marcher sur les pieds par les fabricants de smartphones, ni par ses concurrents directs. Sa levée de fonds l'y aidera.

En 2007, Lookout s'est lancé à l'assaut de la sécurité mobile, défiant les ténors établis de l'antivirus que sont Avast, AVG et autres Symantec. Aujourd'hui, le californien boucle un septième tour de table, mené par T. Rowe Price Associates, et accueille de nouveaux investisseurs à son capital, comme Morgan Stanley, LLP, Wellington Management, Goldman Sachs et Bezos Expeditions. Montant injecté : 150 millions de dollars.



0140000006698310-photo-logo-lookout.jpg



L'éditeur revendique plus de 50 millions d'utilisateurs, dont « un grand nombre », précise-il, a opté pour l'option payante. Celle-ci inclut une alerte antivol pour le moins originale : elle déclenche l'envoi d'un e-mail avec la photo de l'intrus et sa position géographique, ce que Lookout nomme un « theftie », contraction de « selfie » et de « theft » (vol). Le blocage des URL dangereuses, le détail des informations personnelles auxquelles les applis peuvent accéder ou le verrouillage à distance sont aussi intégrés au pack Premium.

Lors de sa dernière levée de fonds (55 millions), en octobre 2013, Lookout avait fait part de son intention de démultiplier ses efforts sur la branche entreprise. Une orientation stratégique que maintient, et renforce l'éditeur. « La profusion d'appareils mobiles sur le lieu de travail a engendré une nouvelle série de problèmes de sécurité pour les grandes entreprises », souligne le directeur général de Lookout, Jim Dolce.

Le BYOD est devenu incontournable

Etude Forrester à l'appui, l'expert en sécurité mobile rappelle que 80% des entreprises autorisent l'utilisation des smartphones sur le lieu de travail (BYOD). Fort de ce constat, il s'inquiète que l'utilisation de ces appareils par les employés « pour accéder à des données sensibles », laissent des brèches. Utilisées par les cyber-criminels, celles-ci leur permettent de créer « une porte dérobée pour accéder au réseau de l'entreprise. »

Le potentiel de marché dans la sécurité mobile en entreprise est important, ce qu'ont également très bien compris les fabricants de smartphones... Apple s'est rapproché d'IBM, Samsung a lancé son environnement Knox dédié aux professionnels, Android introduira ce genre de fonction dans sa prochaine version, Windows se penche dessus également, alors que BlackBerry est résolu à rappeler qu'il est le pionnier sur ce secteur.

A cette liste, ajoutons les éditeurs de solutions antivirus classiques. Autant dire que Lookout aura besoin de ces fonds pour « étendre sa portée aux grandes entreprises », grâce à de nouvelles solutions.


A lire également

+Les 5 plaies de la sécurité mobile et les moyens de les éviter

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Infos US de la nuit : Cisco annonce 6000 suppressions de postes
Khronos Group publie les spécifications OpenGL 4.5 et prépare l'avenir
Sony : une SmartWatch 3 présentée à l'IFA ?
MonsterMind, l'antivirus de la NSA capable de riposter automatiquement
Spotify s’associe à une nouvelle plateforme de merchandising
Insolite : un suspect dans une affaire de meurtre demande à Siri où cacher le corps (màj)
Yahoo rachète Zofari, expert en recherche locale personnalisée
Steve Ballmer rachète les Los Angeles Clippers pour 2 milliards
Twitter se met à la publicité vidéo
Google renforce Gmail pour lutter davantage contre le spam et le phishing
Haut de page