Sécurité : Deloitte lance son D Lab dédié au conseil

01 juin 2018 à 15h36
0
Le cabinet de conseil ajoute une nouvelle corde à son arc et déploie son centre de sécurité en France. Deloitte propose d'auditer un système, de conseiller ses clients sur les éventuelles vulnérabilités et associe des outils permettant de suivre l'évolution des menaces.

00FA000005673374-photo-deloitte-lab.jpg
Deloitte dispose déjà de 53 laboratoires dédiés à la sécurité répartis à travers le monde. Afin de renforcer sa présence en France, le cabinet annonce l'ouverture d'un D Lab sur le territoire. Pour constituer son équipe, le groupe précise avoir investi 1,5 million d'euros et s'être entouré de 40 ingénieurs en sécurité. Deloitte a également préparé le terrain l'an dernier en procédant au rachat de Caritat Strategic Analytics Group.

La société a notamment développé une technologie baptisée AKD (Advanced Knowledge Discovery) permettant d'analyser finement les données. Grâce à des algorithmes, la société dégage des combinaisons de variables qui prennent la forme de règles et recommandations. Ces « faisceaux faibles de données » permettent par la suite de dégager d'éventuelles menaces.

Deloitte présente son offre autour de 3 piliers majeurs. L'analyse des données clients donc, à laquelle s'ajoute la gestion des identités (et l'étude des éventuels conflits de droits), la revue des codes, les tests de vulnérabilités, de pénétration ainsi que certains scenarios d'attaques scriptés par le cabinet.

En outre, D Lab évalue le niveau de sécurité de la société cliente et établit ainsi un profil en fonction des risques de sécurité qu'elle encourt. Enfin, Deloitte propose des outils bien connus comme Maltego pour que le client puisse bénéficier d'une visibilité sur ses propres infrastructures.

Le cabinet entend donc aller plus en aval que le simple audit de sécurité et souhaite que son expertise soit reconnue. Marc Ayadi, responsable cybersécurité pour la France précise que : « notre volonté est de devenir un organisme de certification auprès de l'ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information, ndr). Nous visons également à terme à séduire les autorités publiques ou des entités disposant de réseaux critiques ».

01F4000005673596-photo-sans-titre-1.jpg


Pour ce faire, Deloitte tient à préciser que son infrastructure est dédoublée dans deux Data centers. Il peut ainsi proposer à ses clients une reprise d'activité rapide en cas d'incident majeur. Les deux centres de données, situés en France, disposent de leurs propres onduleurs et de groupes électrogènes. Ils sont également isolés des autres Data centers utilisés pour les autres activités du groupe.

Pour l'instant, Deloitte s'appuie des systèmes Pureflex d'IBM et se base également sur des solutions de sécurité développées par Qualys ou Symantec. Le cabinet entend toutefois agrandir son portefeuille d'outils et de services dans les mois à venir.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page