Test MSI MEG CoreLiquid S360 : l'efficacité, le design et l'écran LCD 2,4'' en prime

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
14 août 2022 à 12h00
2
MSI MEG CoreLiquid S360 © MSI
© MSI

À la manière d’ASUS ou Gigabyte, MSI a débuté sur le marché de la carte mère, mais touche aujourd’hui tous les secteurs du PC, refroidissement compris. La gamme CoreLiquid est d’abord sortie en versions « MPG », mais évolue aujourd’hui en « MEG » pour toucher un public exigeant soucieux d’allier performances et décorum.

MSI MEG CoreLiquid S360
  • Sobriété d'un design sans RGB
  • Très bonne dissipation thermique
  • VRM gardés au frais
  • Nuisances sonores contenues
  • Écran LCD gadget, mais amusant
  • MSI Center est un bon logiciel
  • Seulement 2 ans de garantie
  • Tarification très élevée
  • Interface logicielle encombrante

À la manière de ce que nous proposons sur les barrettes de RAM, l’idée est ici de vous présenter un maximum de systèmes de refroidissement au travers de « mini-tests ». Nous n’entrerons pas dans d’infinis détails et préférons nous focaliser sur 3 éléments clés : la conception et l’installation du kit de refroidissement, ses résultats pour lutter contre l’échauffement du processeur et, enfin, les nuisances sonores générées.

Sur le papier, le MEG CoreLiquid S360 semble avoir tout ce qu’il faut pour répondre à ces trois points. MSI a d’ailleurs suffisamment confiance pour le proposer à quelque 300€… tout de même.

Fiche technique MSI MEG CoreLiquid S360

Caractéristiques techniques

Type de watercooling
Processeur
Utilisation
Gamer
Support du processeur
AMD AM2, AMD AM2+, AMD AM3, AMD AM3+, AMD AM4, AMD FM1, AMD FM2, AMD FM2+, Intel 1150, Intel 1151, Intel 1155, Intel 1156, Intel 1200, Intel 1366, Intel 1700, Intel 2011, Intel 2011-v3, Intel 2066
Connecteur(s)
4 Pins Femelle, Alimentation Serial ATA, USB 2.0 interne
Matériau(x)
Aluminium, Cuivre
Rétroéclairage
Oui

Refroidissement

Vitesse de rotation mini
0 RPM
Vitesse de rotation maxi
2000 RPM
Débit d'air maxi
56.2 CFM
Niveau sonore maxi
22,7dB
Double tour
Non
Roulement à billes
Oui
Heat Pipe (Caloduc)
Non
PWM
Oui
Top Flow
Non
Vitesse réglable
Non
Compatibilité radiateur AIO
Radiateur 360 mm

Pompe

Interne
Non

Caractéristiques physiques

Diamètre ventilateur
120mm
Hauteur
52mm
Largeur
394mm
Profondeur
120mm
MSI MEG CoreLiquid S360 © Nerces
Attention à bien brancher tous les câbles ! © Nerces

Écran LCD 2,4'' : quand les LED ne suffisent plus

Nous avons déjà eu l’occasion de tester un kit AiO avec écran LCD, le ROG Ryujin II 360 signé ASUS. Si le principe est ici le même, on peut dire que MSI ne cherche pas tout à fait à boxer dans la même catégorie : le prix de sa solution est sensiblement plus faible, mais l’écran est aussi nettement moins grand (2,4'' contre 3,5''). Pour autant, les similitudes entre les deux produits sont évidentes et elles ne se limitent pas à ce seul écran.

MSI MEG CoreLiquid S360 © Nerces
MSI MEG CoreLiquid S360 © Nerces

Sans surprise, sans difficulté, le montage de la backplate et la fixation des entretoises © Nerces

Dans un cas comme dans l’autre, les choses commencent donc par la mise en place de la backplate. Notons ici que MSI propose deux versions différentes selon que vous possédiez une plateforme AMD ou Intel. Bien sûr, les accessoires sont aisément identifiables. On retourne la carte mère et on fixe les quatre entretoises pour maintenir la backplate et pouvoir fixer le refroidisseur en lui-même. Là, rien de plus simple : il suffit de bien l’aligner et d’insérer les quatre vis.

MSI MEG CoreLiquid S360 © Nerces
Seule la présence de nombreux câbles gêne (un peu) la mise en place du waterblock © Nerces

Pratiquement tous les constructeurs font de même, mais il reste intéressant de préciser qu’une pellicule de pâte thermique est déjà en place sur la surface cuivrée du bloc CPU. Nous avons décidé de la retirer afin d’appliquer notre pâte Hydronaut signée Grizzly et pouvoir mieux comparer les différentes solutions entre elles. Pour le MEG CoreLiquid S360, les choses se compliquent un petit peu avec la partie branchement. Il faut dire qu’avec trois ventilateurs, il y a du câble.

Par rapport à ASUS, les choses sont ici un chouia moins « propres ». Alors que le ROG Ryujin II 360 intègre un boîtier de branchement qui permet de bien organiser les câbles, il faut ici se contenter d’un petit tas de fils qui partent du waterblock. Il en est un que l’on relie à une alimentation SATA et un autre qu’il faut connecter à un header USB 2.0 de la carte mère. Enfin, trois prises ventilateurs sont là pour recevoir la prise 4 broches des ventilateurs livrés par MSI.

MSI MEG CoreLiquid S360 © Nerces
MSI MEG CoreLiquid S360 © Nerces

MSI Center est un peu encombrant, mais permet d'avoir un large contrôle sur toutes les fonctionnalités © Nerces

Cette dernière étape de branchement n’est pas indispensable, mais elle est d’autant plus importante que vous souhaitez utiliser le logiciel MSI Center pour contrôler le MEG CoreLiquid S360. Les habitués connaissent et apprécient sans doute déjà le soft. C’est vrai qu’il est bien conçu, même si son interface est encombrante. Il offre ce qu’il faut d’informations et de réglages pour vérifier le bon fonctionnement du kit, ajuster au mieux la ventilation et paramétrer l’affichage de l’écran LCD : on peut choisir d’avoir un retour d’infos matérielles ou afficher le logo d’un site bien connu.

MSI MEG CoreLiquid S360 © MSI
MSI insiste sur l'efficacité de la pompe du waterblock pour rafraîchir les VRM © MSI

Températures et nuisances sonores

Configuration de test

  • Carte-mère : ASUS ROG Maximus Z690 Hero
  • Processeur : Intel Core i9-12900K
  • Mémoire : Kingston Fury DDR5-4800 CL38 (2x 16 Go)
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD système : Kingston KC3000 2 To PCIe 4.0
  • Alimentation : ASUS ROG Strix 850G
  • Pâte thermique : Thermal Grizzly Hydronaut

Afin d’évaluer les solutions de refroidissement, nous avons, pour la première série de tests, bloqué le CPU à 125 Watts avant de le passer à 241 Watts pour la seconde. Nous l’avons ensuite fait travailler 60 minutes sur Cinebench R23 multi-core et, à chaque fois, nous avons mesuré la température alors que les ventilateurs étaient à 25%, 50%, 75% et, enfin, 100% de leur puissance.

MSI MEG CoreLiquid S360 © Nerces
Nous sommes entre gens de goût ! © Nerces

Températures @ 125 Watts de TDP

En l’absence de toute indication sur la puissance maximale que le MEG CoreLiquid S360 est à même dissiper, nous avons joué les candides et placer le refroidisseur de MSI en présence de notre Core i9-12900K alors que celui-ci était limité à 125 Watts.

Refroidisseurs - Temp@125W © Nerces
Températures mesurées (°C) avec un Core i9-12900K@125W © Nerces

Logiquement, le MEG CoreLiquid S360 n’a pas bronché. Même en bloquant la ventilation à 25% de la puissance maximale, le processeur dépassait à peine les 70 °C pour se stabiliser autour de 72 °C après notre stress test d’une heure. À 100%, on passait même sous les 60 °C.

Températures @ 241 Watts de TDP

Pour un kit aussi ambitieux que le MEG CoreLiquid S360, le véritable test commence maintenant, alors que notre CPU pouvait pleinement s’exprimer, jusqu’à 241 Watts. D’emblée, soulignons que le 25% n’est pas recommandé : le throttling processeur entre alors en scène.

Refroidisseurs - Temp@241W © Nerces
Températures mesurées (°C) avec un Core i9-12900K@241W © Nerces

En revanche, dès que l’on passe simplement à 50% de la puissance des ventilateurs et notre CPU reste sous les 100 °C : à 99 °C, c’est tout juste, mais ça passe après une heure de stress test dans une pièce à 23-24 °C. Logiquement, pousser à 75% puis à 100% vient réduire la température du Core i9 qui en arrive même à repasser sous les 90 °C. Costaud cet AiO.

Nuisances sonores

Pour accélérer la dissipation thermique au niveau du radiateur, MSI a jeté son dévolu sur des ventilateurs maison, les MEG Silent Gale P12. Ils sont on ne peut plus sobres, intégralement noirs, mais se distinguent surtout par la présence de réducteurs de vibrations aux quatre coins.

Refroidisseurs - RPM © Nerces
Rotations effectives des ventilateurs en fonction de leur puissance © Nerces

MSI ayant décidé de proposer un kit semi-passif (la ventilation se coupe si la charge CPU est très faible), les ventilateurs peuvent « tourner » à 0 tr/mn et jusqu’à un maximum de 2 000 tr/mn qui génère alors 22,7 dBA à en croire MSI. À 25% de puissance, nous obtenons 545 tr/mn et ça monte à 1 940 tr/mn à 100%. Conforme aux annonces.

Refroidisseurs - Nuisances © Nerces
Nuisances sonores relevées en fonction de la puissance des ventilateurs © Nerces

Côté nuisances, petite déception sur les chiffres à 25% de ventilation. En effet, le MEG CoreLiquid S360 reste « audible ». C’est léger, mais du même niveau que sur le kit ROG Ryujin II 360 d’ASUS. MSI peut mettre en avant le fait que son produit est semi-passif et, plus important, qu’il reste à moins de 40 dBA avec 75% de la puissance ventilation. Un très bon bilan au final.

MSI MEG CoreLiquid S360 © MSI
Un excellent kit AiO de 360 mm capable d'encaisser d'importantes charges © MSI

MSI MEG CoreLiquid S360, l’avis de Clubic

Sensiblement moins cher que le ROG Ryujin II 360 d’ASUS qui, lui, est garanti six ans, le MEG CoreLiquid S360 reste un produit « de luxe ». Il est certain que tout le monde n’aura pas 300 € à mettre dans le refroidissement de son PC. Cela dit, aucun risque d’être déçu si on fait cet investissement. Le produit MSI se classe aisément parmi les meilleurs kit AiO actuellement sur le marché.

Les performances sont très bonnes et il est possible d’envisager sereinement le passage aux plus gourmands des processeurs Raptor Lake avec un tel monstre. Les nuisances sonores pourraient être encore plus contenues, mais gardez à l’esprit que ne serez pas si souvent à 100% de la puissance de ventilation. Et l’écran LCD est un gadget, certes, mais un gadget qui a la classe.

MSI MEG CoreLiquid S360

8

Sensiblement moins cher que le ROG Ryujin II 360 d’ASUS qui, lui, est garanti six ans, le MEG CoreLiquid S360 reste un produit « de luxe ». Il est certain que tout le monde n’aura pas 300 euros à mettre dans le refroidissement de son PC. Cela dit, aucun risque d’être déçu si on consent cet investissement. Le produit MSI se classe aisément parmi les meilleurs kit AiO actuellement sur le marché.

Les performances sont bonnes, voire très bonnes et il est possible d’envisager sereinement le passage aux plus gourmandes des processeurs Raptor Lake avec un tel monstre. Les nuisances sonores pourraient être encore plus contenues, mais gardez à l’esprit que ne serez pas si souvent à 100% de la puissance de ventilation. Enfin, l’écran LCD est un gadget. Indiscutablement. Mais un gadget qui a la classe quand même.

Les plus

  • Sobriété d'un design sans RGB
  • Très bonne dissipation thermique
  • VRM gardés au frais
  • Nuisances sonores contenues
  • Écran LCD gadget, mais amusant
  • MSI Center est un bon logiciel

Les moins

  • Seulement 2 ans de garantie
  • Tarification très élevée
  • Interface logicielle encombrante
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
Nymoi
Vitesse de rotation maxi - 200 RPM ?? Vous êtes sûr ?<br /> Dommage qu’il ne fasse pas radio ou même télévision avec son écran intégré.<br /> Certes, au départ, on veut un machin capable de refroidir le processeur, mais ça ne passe plus au premier plan, maintenant, il faut qu’il y ait des lumières de sapin de noël pour être vendu… et acheté !<br /> Dans 6 mois, durée approximative de fonctionnement silencieux, il restera quand même l’écran. C’est un avantage.<br /> Ah oui ! Et n’ayez pas peur de la tour qui vibre, c’est juste le moteur de la pompe…
chinou51
Tu as oublié les futurs coupures d’électricité dans le quartier aussi ^^
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Nokia G60 5G : un smartphone « éco-responsable » qui ne vise pas plus haut que la moyenne
Test HP Spectre x360 14 : un 2-en-1 élégant, aux nombreuses vertus
Test Devialet Dione : la barre de son haut de gamme qui a avalé un caisson de basse
Test ASUS ProArt X670E Creator WiFi : un modèle haut de gamme AM5 qui ne rime pas avec overclocking
Test Electric Scooter 4 Pro : que vaut la plus performante des trottinettes Xiaomi ?
Test realme 9i 5G : sans maîtrise, la puissance n'est rien
Test Razer Basilisk V3 Pro : une attaque en règle de l'excellente Logitech G502X
Test Dell UltraSharp U2723QE : un écran 4K
Test ASUS Zenbook 17 Fold OLED : PC portable à écran pliant ou tout-en-un transportable ?
Test AMD Ryzen 9 7950X
Haut de page