Windows 11 : Microsoft veut rectifier le tir avec la barre des tâches

28 décembre 2021 à 17h10
3
Windows11 © The Verge
© The Verge

Des bugs corrigés au fil des mois et un possible retour du glisser-déposer.

Axe majeur de la navigation au sein du système d’exploitation , la barre des tâches de Windows 11 est forcément perfectible. Au-delà des bugs, concevables au lancement d’un nouvel OS, c’est surtout la suppression de certaines fonctionnalités qui a interpellé, notamment de l’intuitif drag & drop, ou glisser-déposer en bon français, mystérieusement absent de cette version de Windows. Microsoft envisagerait cependant de réintégrer cette fonction… dans quelques mois.

Corriger avant d'ajouter

Pour concevoir la barre des tâches de Windows 11, tableau de bord par le biais duquel la majorité des utilisateurs pilotent leur PC, les développeurs de Microsoft sont partis d’une feuille blanche : ils ont élaboré une barre des tâches toute neuve basée sur du code XAML. Revers de la médaille, comme toute nouvelle création, celle-ci s’accompagne de son cortège de bugs et implique des choix parfois discutables.

Heureusement, concernant les premiers, les équipes de Microsoft s’évertuent à les corriger au fil des semaines. En novembre dernier, elles ont par exemple rectifié le problème des info-bulles mal positionnées.

Plus récemment, c’est un bug affectant l’indicateur de niveau de batterie qui a été gommé avec la build 22523. Concrètement, les ordinateurs de certains utilisateurs affichaient parfois d’exubérants pourcentages de charge, supérieurs à 100 %. Hélas pour l’autonomie de nos chers PC, si la détérioration de la capacité d’une batterie au fil du temps est un phénomène courant, l’abonnissement ne concerne, en l’état actuel de nos technologies, que les – bons – vins.

À ce sujet, Microsoft écrit dans un billet : « L'infobulle de l'icône de la batterie ne devrait plus afficher de manière inappropriée un pourcentage supérieur à 100 % ».

Le glisser-déposer de retour à l’automne prochain ?

Concernant le glisser-déposer, son retour fait l'objet de rumeurs depuis plusieurs semaines. Comme à son habitude, Microsoft réintroduirait d’abord cette fonctionnalité dans une build preview avant d’éventuellement la généraliser.

Néanmoins, si vous n’êtes pas membre Windows Insider, ne vous réjouissez pas trop vite : après la phase d’expérimentation, l’hypothétique propagation à tous les PC Windows 11 n’aurait lieu que lors du lancement de Windows 11 22H2, soit à l’automne prochain. Bref, en attendant, il va falloir composer avec le système actuel.

Windows 11
  • Refonte graphique de l'interface réussie
  • Snap amélioré
  • Groupes d'ancrage efficaces

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Francis7
Bon, silence radio, et bien avec un sujet comme celui-ci, on voit que tout le monde est en vacances ces jours-ci. <br /> Il n’y a pas encore le glisser-déposer sur la version 21H2.<br /> Mais il y a quand même et toujours la possibilité d’ajouter, d’épingler une application à la barre des tâches.<br /> Rien de gênant.
DrGeekill
Ba faut reconnaître que c’est fastidieux et que c’est quand même vraiment très con d’avoir supprimé une fonction que je qualifierai d’indissociable et d’essentiel à la barre des tâches. Y a un «&nbsp;génie&nbsp;» chez Microsoft qui s’est dit tiens si je virais ça ce serait inovant. Non franchement là, la logique m’échappe. Sûrement parcequ’il n’y en a pas.
MisterDams
C’est pas qu’elle a été supprimée, c’est qu’elle n’a pas été redéveloppée sur la nouvelle version. C’est dans cette phrase clé que l’on comprend les raisons de toutes ces régressions :<br /> les développeurs de Microsoft sont partis d’une feuille blanche : ils ont élaboré une barre des tâches toute neuve basée sur du code XAML.<br /> C’est difficilement admissible, mais ça s’explique techniquement.<br /> Microsoft qui fait du MVP pour un OS, c’est quand même assez étonnant. Il va falloir prouver maintenant qu’ils peuvent rattraper rapidement leur retard.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Antitrust : Intel gagne contre les régulateurs européens sur une affaire vieille de 12 ans
NVIDIA, Intel et AMD opérationnels sur Vulkan 1.3 pour Windows et Linux dès sa sortie
Pour le patron de Logitech, la pénurie, c'est pas près d'être fini !
Autant de cartes graphiques en stock, ce n'était plus arrivé depuis bien longtemps !
AMD Ryzen 9 6900HX, une évolution insuffisante pour rattraper Intel ?
Cdiscount fait chuter le prix de l'excellente souris Logitech MX Anywhere 2S
Avec sa RTX 3060, ce PC portable gamer Acer chute à moins de 900€
NVIDIA préparerait secrètement ses troupes à abandonner le rachat d'ARM
Steam Deck : qu'est-ce que le Dynamic Cloud Sync, et pourquoi ça révolutionne la sauvegarde ?
Les casques gamer Logitech et HyperX chute de prix pour les Soldes
Haut de page