Un employé de Microsoft dans le collimateur du FBI

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000000465198-photo-logo-fbi.jpg
A la fin du mois dernier nous rapportions que les agents du bureau fédéral d'investigation avaient réussi à arrêter un groupe d'espions russes appartenant au SVR (le Service des renseignements extérieurs de la Fédération de Russie), un organisme qui vît le jour aux côtés du FSB après la fermeture du KGB. Après avoir démasqué leurs méthodes de communication via un réseau WiFi ad-hoc et découvert des informations dissimulées via un logiciel de sténographie, 11 suspects avaient été arrêtés. Les autorités rapportent qu'un douzième individu a été interpellé dans la journée de mardi.

Agé entre 20 et 25 ans, l'homme en question, Alexey Karetnikov, était entré sur le sol américain au mois d'octobre et travaillait pour Microsoft en tant que testeur de logiciel. Selon un porte-parole du FBI, il n'aurait cependant recueilli aucune information et aurait été suivi à la trace dès son arrivée dans le pays. Les autorités n'ayant rien contre le jeune homme, ce dernier a été arrêté pour immigration clandestine après avoir été sommé de quitter le pays par un juge du département de la sécurité intérieure ce lundi. C'est une enquête menée sur les précédentes arrestations qui aurait conduit les agents du FBI vers M.Karetnikov.

Lou Gellos, un porte-parole de Microsoft, confirme que M.Karetnikov travaillait bien au sein de la société depuis environ 9 mois. Toujours en garde à vue, Alexey Karetnikov « se serait contenté de faire le nécessaire pour assurer sa couverture », explique le FBI.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Cartographie : Apple aurait racheté Poly9
Après Flickr, Picnik s'invite sur Picasaweb
SkypeKit disponible sur Windows et Mac OS X en bêta
Mozilla met en garde contre une extension malicieuse pour Firefox
Brevets : eBay trainé en justice pour son service Paypal
150 millions de mobinautes sur Facebook
Avast, AntiVir et AVG en tête du marché des antivirus
La Nintendo 3DS sera plus sécurisée
ArxSys :
Outlook s'ouvre à Facebook et Windows Live
Haut de page