🔴 French Days : ventes flash jusqu'à - 50% 🔴 French Days 2022 : ventes flash jusqu'à - 50%

Test Logitech G705 Lightspeed : une souris gaming vraiment pour tous ?

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
19 août 2022 à 17h30
9
Test Logitech G705 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Avec sa collection Aurora, Logitech souhaite décliner une offre tournée vers l’inclusivité. Clavier, casque et souris sont de la partie et profitent avant tout d’une esthétique et d’un design travaillés dans le but de s’adapter au plus large public possible. La petite G705 Lightspeed est passée entre nos mains : fait-elle aussi bien que les autres souris sans-fil du fabricant ?

Logitech G705 Lightspeed
  • Adaptée aux plus petites mains
  • Double connectivité sans-fil
  • Finitions et éclairage RGB
  • Prise en main délicate pour jouer
  • Trop courte pour le palm grip
  • Boutons de tranche trop petits

Logitech multiplie les sorties originales ces derniers temps, et notamment avec des produits qui amincissent la frontière entre gaming et bureautique, comme nous l’avons vu avec les claviers MX Mechanical ou avec le duo POP Keys et Mouse. Ce ne sont toutefois pas les périphériques lifestyle qui ont le droit à une nouvelle collection aujourd’hui, puisque casque, clavier et souris se destinent aux joueurs et joueuses avec pour priorité de proposer des produits « inclusifs et non genrés ».

Fiche technique Logitech G705 Lightspeed

Ergonomie

Utilisation
Bureautique, Gamer
Nombre de boutons
6
Type de Roulette
Bidirectionnelle
Lateralité
Souris pour droitier
Trackball
Non
Souris verticale
Non

Caracteristiques techniques

Type de souris
Laser
Résolution optique
8200 dpi
Sans-fil
Oui
Interface avec l'ordinateur
Bluetooth, USB Type C, RF 2,4 GHz
Logiciel compagnon
Logitech G Hub
Compatible dongle Logi Bolt
Non

Batterie

Type de batterie
Batterie intégrée
Autonomie
40h

Caractéristiques physiques

Largeur
105,8mm
Profondeur
68,1mm
Poids
85g
Poids modulable
Non
Rétro-éclairage
Oui (RGB)
Test Logitech G705 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Un design ramassé idéal pour les petites mains ?

À première vue, la G705 Lightspeed ne ressemble pas à ce que l’on a l’habitude de voir au sein du catalogue gaming de Logitech. La souris, intégralement habillée de blanc, dispose d’un design compact qui la rapproche plus d’un modèle bureautique qu’autre chose.

Test Logitech G705 Lightspeed © Matthieu Legouge
Test Logitech G705 Lightspeed © Matthieu Legouge


© Matthieu Legouge pour Clubic

Ses formes arrondies, son liseré RGB ainsi que sa coque composée d’éléments indépendants pour les clics et la paume débouchent sur une jolie esthétique, loin des courbes agressives que l’on retrouve habituellement avec les souris gaming. Les deux boutons de tranche et le clic central viennent apporter une petite touche colorée à l’ensemble. Leur taille est néanmoins minuscule, et nous avons eu bien du mal à nous y faire en jeu.

Test Logitech G705 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

La coque au niveau de la paume est amovible, elle s’ôte très facilement et reste également très bien en place. Elle recouvre simplement l’adaptateur sans-fil, que l’on peut ranger ici lorsqu’il s’agit de transporter la souris.

Test Logitech G705 Lightspeed © Matthieu Legouge
Les deux larges patins en téflon assurent une excellente glisse à la G705 Lightspeed et sont complétés par un petit anneau autour du capteur © Matthieu Legouge pour Clubic


En raison de son design particulier, la G705 Lightspeed n’est pas la souris la plus confortable à laquelle nous avons eu affaire pour jouer. Non pas que la prise en main soit foncièrement mauvaise, elle est d’ailleurs bien aidée par la petite excroissance au niveau du pouce. Mais avec des mains de taille moyenne, la prise en palm grip ne semble pas être à privilégier. La souris est simplement trop courte pour offrir le confort nécessaire à cette position de main, et la paume ne repose pas entièrement sur le mulot.

Test Logitech G705 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

C’est déjà mieux avec de plus petites mains, mais même dans ce cas-là, il reste préférable d’opter pour une prise en griffe (claw grip). Les plus grandes paluches auront quant à elles l’impression de jouer avec une souris qui n’est tout simplement pas taillée pour elles, quand bien même la prise en griffe reste convenable. La taille des boutons de tranche, ou même de la molette, rebutera ceux qui ont des doigts plus imposants que la moyenne.

Pour résumer, seules de très petites mains pourront trouver un confort adéquat avec une prise en palm grip, les autres iront naturellement vers une prise en griffe en laissant reposer leur paume sur le tapis de souris afin de retrouver une position confortable et suffisamment souple pour les jeux qui demandent un peu de dextérité.

Fonctionnalités, autonomie et logiciel compagnon

Pas de grande surprise en matière de fonctionnalité avec la G705, si ce n’est évidemment qu’elle propose une double connectivité qui lui offre une polyvalence bienvenue. Elle se connecte ainsi soit via son dongle USB-A avec la technologie Lightspeed du fabricant, soit en Bluetooth. Un simple bouton au dos de la souris permet de passer d’un type de connexion à un autre. Les joueurs opteront nécessairement pour la connexion Lightspeed, mais l’ajout du Bluetooth est intéressant pour utiliser la G705 avec une plus vaste variété d’appareils, ou simplement pour économiser la batterie lors de sessions bureautiques.

Test Logitech G705 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


Du côté de l’autonomie justement, la G705 revendique environ 40 heures si l’on utilise juste la connexion via le dongle et 60 heures uniquement en Bluetooth. Nous n’avons pas eu le temps de mettre la batterie à l’épreuve en Bluetooth, mais l’autonomie annoncée est bien respectée avec la connexion Lightspeed. Précisons enfin que le câble de recharge ne permet pas d’utiliser la souris, mais seulement de la recharger. La connexion Bluetooth ou le dongle Lightspeed sont donc indispensables, et la G705 est une souris uniquement wireless.

Pour le reste, la G705 est une souris relativement classique. Elle propose un éclairage RGB joliment intégré, une molette bidirectionnelle, un bouton pour le réglage de la sensibilité, et enfin, deux boutons de tranche à qui l’on va pouvoir attribuer diverses fonctions via le logiciel compagnon G Hub.

Test Logitech G705 Lightspeed - G HUB © Matthieu Legouge
Diverses animations et préréglages sont accessibles pour personnaliser l'éclairage RGB, sur trois zones distinctes © Matthieu Legouge pour Clubic
Test Logitech G705 Lightspeed - G HUB © Matthieu Legouge
Test Logitech G705 Lightspeed - G HUB © Matthieu Legouge

© Matthieu Legouge pour Clubic

Qu'en est-il des performances ?

Contrairement aux souris gaming les plus en vue du fabricant suisse, la G705 Lightspeed ne donne pas dans la course aux performances avec son capteur optique limité à 8 200 DPI. À moins de jouer dans des conditions bien particulières, cette sensibilité maximale est largement suffisante pour la majorité des joueurs. À vrai dire, qu’il s’agisse de cette G705 ou d’une Pro X Superlight, vous ne risquez pas de les prendre par défaut. Les joueurs compétitifs trouveront sans doute à redire sur certains points, puisqu’il n’est par exemple pas possible d’ajuster la distance de soulèvement. Selon nous, c’est davantage la prise en main de ce petit mulot qui reste le plus délicat pour retrouver des sensations idéales dans le cadre de jeux compétitifs.

Test Logitech G705 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Il en va de même du côté des clics principaux, qui ne montrent aucune faille et semblent parfaitement réactifs. Au risque de nous répéter, les boutons de tranche sont quant à eux bien trop petits, tandis qu’il est difficile de les différencier correctement dans le feu de l’action. La molette dispose pour sa part de crans bien marqués, mais pas trop. Hormis son revêtement lisse qui manque un peu d’accroche selon nous, il n’y a pas à se plaindre de cette molette.

En fin de compte, c’est le prix de cette G705 Lightspeed qui a tendance à nous faire tiquer. Elle n’offre en effet pas une foule de fonctionnalité et se démarque surtout par sa longueur réduite et sa double connectivité. À 99 euros, elle propose moins de choses que d’autres souris présentes dans le catalogue du fabricant pour cette même fourchette de prix. Il faut toutefois bien dire que les équipements sans-fil de Logitech ne sont pas donnés.

Logitech G705 Lightspeed : l'avis de Clubic

Logitech G705 Lightspeed

7

Compacte et légère, la G705 Lightspeed propose une prise en main un peu particulière pour une souris gaming, à laquelle nous ne sommes pas vraiment habitués. Nous saluons la volonté du fabricant de proposer des accessoires qui répondent aux besoins d’un plus large public, mais cette G705 a peu de chances de devenir notre souris de jeu favorite, en raison d’un manque de confort évident pour les mains moyennes et grandes. Ses boutons de tranche bien trop petits à notre goût parachèvent cette impression d’avoir un modèle réduit sous la main, quand bien même sa coque ronde et son excroissance pour le pouce apportent un petit plus.

En revanche, si vous n’appréciez guère les jeux compétitifs, la G705 Lightspeed peut répondre à vos besoins, à condition d’apprécier la prise en claw grip ou d’avoir de petites mains. Pour le reste, esthétique, finitions, autonomie et double connectivité sont très appréciables avec un produit Logitech qui fait preuve, comme souvent, d’une belle qualité.


Les plus

  • Adaptée aux plus petites mains
  • Double connectivité sans-fil
  • Finitions et éclairage RGB

Les moins

  • Prise en main délicate pour jouer
  • Trop courte pour le palm grip
  • Boutons de tranche trop petits
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
9
pecore
Logitech bétonne son offre gaming avec cette souris, sans plus. Elle n’existe que pour remplir la case « mini » et comme toutes les mini-souris, elle ne se resserve qu’à un public réduit avec des besoins bien spécifiques.<br /> Son principal défaut est que son prix est tout sauf mini, lui.
Kriz4liD
99€ ??? C’est beaucoup !
gothax
Je la trouve trop petite, sans fil, minuscule et chère … Et blanche!<br /> Je reste sur ma mx518 et ma g502
DrCarter95
100€ ce truc ? Wouaouh…
BlBird67
Et niveau bruit des clics, ca donne quoi? Je suis toujours à la recherche d’une souris gaming avec le moins de bruit possible.
Pronimo
Du coup payer 100€ pour une souris ce n’est pas très inclusif…
Matthieu_Legouge
Son clic est assez discret mais ce n’est pas une souris silencieuse pour autant
TofVW
Et donc toujours pas de souris avec à la fois la double connexion (voire triple, ce serait encore mieux, comme sur les souris bureautique) et la molette débrayable dans la gamme G. Dommage.
_anael
Pas de version pour l’usage à la main gauche dès la sortie et design pas ambidextre. Il y a toujours des laissé.e.s pour compte dans un monde intersectionnel.
TofVW
_anael:<br /> Il y a toujours des laissé.e.s pour compte dans un monde intersectionnel.<br /> Tu veux dire, un peu comme les malvoyants qui utilisent un logiciel de lecture d’écran et qui, par conséquent, ne peuvent pas lire correctement l’écriture inclusive ?
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Amazfit GTS4 Mini : carton plein pour cette montre connectée à moins de 100 euros !
Test souris sans fil éco-conçu green_e : petite mais écolo
Test Hisense 65U8HQ : un MiniLED abordable et de nets progrès
Test DJI Osmo Action 3 : l’action-cam polyvalente idéale pour vos réseaux sociaux
Test TerraMaster T9-423 : un NAS neuf baies au format tour sans qu'il soit question de se ruiner
Test LG Tone Free T90Q : L’antibactérien innovant cède aux sirènes du graphène
Test Asus ROG Phone 6D Ultimate : le smartphone gaming ultime pour jouer des heures durant
Test Synology DS1522+ : l'excellence a un prix, l'option 10 GbE aussi !
Test Google Pixel Buds Pro : une recette qui évolue silencieusement, mais sans génie
Facile mais (trop) coûteux ? On a testé le kit de mise à jour du Framework Laptop
Haut de page