Comparatif des meilleurs téléviseurs LG (2020)

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
17 novembre 2020 à 17h39
0

Désireux d'innover et de mettre à profit ce que la technologie a de mieux à offrir au grand public aujourd'hui, LG a pris un virage stratégique marqué depuis plusieurs années sur le marché des téléviseurs, en misant beaucoup sur la technologie OLED.

Choix de la rédac

LG OLED55BX

Choix de la rédac

  • Qualité d'image / Contrastes infinis
  • HDMI 2.1(VRR, ALLM, eARC) / G-Sync
  • Input lag / Réactivité
La référence NanoCell

LG 55NANO91

La référence NanoCell

  • Calibrage d'usine quasi parfait
  • Aucun clouding
  • Filmmaker Mode et Dolby Vision IQ
La référence OLED

LG OLED65CX

La référence OLED

  • Réglages d'usine parfaits
  • Détails dans les basses lumières
  • Rendu sonore digne d'une barre de son

Fournissant ses dalles OLED (via sa filiale LG Display) à de nombreux fabricants de téléviseurs, parmi lesquelles on trouve notamment Sony, Panasonic et Phillips, LG commence à profiter d'économie d'échelle pour la production de ces dalles, ce qui résultera sans doute sur des tarifs à la baisse ces prochaines années. En attendant, le fabricant sud-coréen n'en oublie pas le LCD et continue d'innover sur ce segment, notamment avec ses téléviseurs NanoCell et ses premières références 8K UHD.

Mais quel téléviseur choisir à l'heure actuelle dans le catalogue LG ? On vous propose de découvrir ici 5 modèles qui répondront à divers besoins et attentes.

1. LG 55UN7400

LG 55UN7400
  • Une dalle IPS non sujette au clouding
  • Prise en charge multi-HDR
  • Mode réalisateur
Avis de la rédaction

Le LG 55UN7400 est un téléviseur au tarif pas trop délirant, qui propose tout de même une expérience qualitative et suffisamment complète pour bon nombre de téléspectateurs. C'est une référence idéale pour commencer à profiter correctement de la 4K et de l'HDR, le tout en faisant le plein de fonctionnalités connectées.

Avis de la rédaction

Le LG 55UN7400 est un téléviseur au tarif pas trop délirant, qui propose tout de même une expérience qualitative et suffisamment complète pour bon nombre de téléspectateurs. C'est une référence idéale pour commencer à profiter correctement de la 4K et de l'HDR, le tout en faisant le plein de fonctionnalités connectées.

À l'instar d'autres grands noms comme Sony et Panasonic, LG s'aligne difficilement avec les tarifs low-cost pratiqués par les outsiders. Le Sud-Coréen propose malgré tout de très bonnes références en entrée de gamme, comme c'est le cas de ce 55UN7400.

Un modèle intéressant avec un budget serré

Arrivé sur le marché en mai 2020, le 55UN7400 profite d'une dalle IPS de 55 pouces avec rétroéclairage Direct LED. Malgré son prix limité, il ne fait pas l'impasse sur les nouveautés ni sur les technologies permettant d'améliorer l'expérience télévisuelle. On y retrouve par exemple le Filmmaker Mode qui profite grandement aux contenus cinéma, une compatibilité « Active HDR » assez complète, quelques fonctions dopées à l'intelligence artificielle, mais aussi le webOS de LG dans sa version 5.0.

Parfait pour profiter correctement de la 4K et de l'HDR

Idéal pour profiter de la 4K UHD et de l'HDR sans trop débourser, le 55UN7400 affiche des noirs assez profonds et denses, ainsi qu'une palette de couleurs riche et précise grâce à la technologie True Color Accuracy.

Côté processeur, on retrouve une référence « Quad Core » classique en entrée de gamme, qui permet toutefois de bénéficier de quelques améliorations bienvenues, comme l'upscaling et la réduction du bruit numérique, la fonction Clear Voice, ou encore le mode sonore automatique (Adaptive Sound Control).

2. LG 55NANO91

LG 55NANO91 La référence NanoCell
  • Calibrage d'usine quasi parfait
  • Aucun clouding
  • Filmmaker Mode et Dolby Vision IQ
Avis de la rédaction

Avec ses nombreuses fonctionnalités, son webOS et ses technologies intégrées, le 55NANO91 est un téléviseur de pointe, pourtant proposé à un tarif compétitif. Seuls son design et sa partie audio laissent à désirer. On notera également que malgré le rétroéclairage avec local dimming, les noirs pourraient être plus intenses, avec parfois un sentiment de manque de détail dans les scènes sombres.

Avis de la rédaction

Avec ses nombreuses fonctionnalités, son webOS et ses technologies intégrées, le 55NANO91 est un téléviseur de pointe, pourtant proposé à un tarif compétitif. Seuls son design et sa partie audio laissent à désirer. On notera également que malgré le rétroéclairage avec local dimming, les noirs pourraient être plus intenses, avec parfois un sentiment de manque de détail dans les scènes sombres.

LG ne donne pas que dans l'OLED et propose également des téléviseurs LCD qui placent la barre assez haute notamment grâce à la technologie NanoCell. Exemple en est avec ce 55NANO91 que nous avons sélectionné ici.

LG 55NANO91 : un modèle parfaitement équipé

Sur le papier, le 55NANO91 a quasiment tout en commun avec le 65NANO90 que nous avons eu l'occasion de tester sur Clubic. Ce qui différencie ces deux gammes n'est autre que le support puisque le modèle présenté ici repose sur un pied central qui offre davantage de stabilité que les deux pieds excentrés du dernier. Enfin, leur disponibilité sur le marché n'est pas la même puisque la gamme NANO90 n'est proposée, en France, qu'avec une diagonale de 75".

On retrouve donc un modèle parfaitement équipé, prêt à accueillir les consoles next gen grâce à ses deux entrées HDMI 2.1 et donc de nous faire profiter des améliorations de cette nouvelle norme (VRR, ALLM, eARC, etc.). La connectivité est complète (Ethernet, WiFi, Bluetooth, WiSA), autant que les différentes entrées et sorties de ce téléviseur. Enfin, le webOS de LG continue de se perfectionner. Actuellement en version 5.0, il offre une expérience riche avec de nombreuses fonctionnalités et un magasin d'applications relativement large.

Qualité et traitement de l'image optimaux

Si l'on peut avancer que LG ne s'est ici pas trop remuer les méninges au niveau du design, qui reste somme toute très classique, le fabricant rend toutefois une très bonne copie d'un point de vue technique. Le processeur α7 Gen3 livre de très bonnes prestations, au service d'un traitement d'image optimal en HDR comme en SDR. Le Filmmaker mode présente quant à lui une colorimétrie des plus fidèles, avec un calibrage d'usine parfaitement maitrisé par LG.

Ce modèle se démarque également de la concurrence par une excellente gestion des effets que l'on retrouve malheureusement trop souvent avec les dalles LCD, à savoir le blooming ou encore le clouding. Le 55NANO91 parvient à s'en affranchir presque entièrement, un très bon point en sa faveur.

3. LG OLED55BX

LG OLED55BX Choix de la rédac
  • Qualité d'image / Contrastes infinis
  • HDMI 2.1(VRR, ALLM, eARC) / G-Sync
  • Input lag / Réactivité
Avis de la rédaction

Le 55BX conviendra à tous ceux qui n'attendent pas la perfection des gammes supérieures au niveau du design et des traitements d'image (et de son) dopés à l'intelligence artificielle. Il regroupe tous les avantages de l'OLED et bien plus encore, le tout contre un tarif qui devient, petit à petit, plus accessible au grand public.

Avis de la rédaction

Le 55BX conviendra à tous ceux qui n'attendent pas la perfection des gammes supérieures au niveau du design et des traitements d'image (et de son) dopés à l'intelligence artificielle. Il regroupe tous les avantages de l'OLED et bien plus encore, le tout contre un tarif qui devient, petit à petit, plus accessible au grand public.

Voici la référence la plus abordable dans le catalogue OLED de LG en cette année 2020. Il vous est cependant toujours possible de trouver un modèle moins onéreux, en vous tournant vers la gamme de l'an passé, notamment avec les B9 et B9S.

L'entrée de gamme OLED par LG

Certes, les téléviseurs OLED ne sont pas ce qu'il y a de plus accessible. Mais le fabricant sud-coréen est bien parvenu à contenir les tarifs de sa gamme BX cette année, avec un prix de lancement inférieur à la génération précédente.

L'important est donc de savoir ce que vous obtenez ou non avec le BX pour ce tarif ; en quoi est-il différent du B9, ou encore de la gamme CX située au-dessus ? À vrai dire, hormis le design, le processeur et la section audio, le BX réunit des caractéristiques similaires au CX que nous présentons juste après. La connectique est équivalente, mais seuls deux ports HDMI affichent le standard HDMI 2.1, les deux autres entrées sont en 2.0. Concernant le design, il est encore une fois très proche du CX, à l'exception que le pied central est sensiblement plus petit et réalisé en plastique.

L'ingrédient qui fait finalement la différence n'est autre que le processeur associé à ce BX. On retrouve en effet le α7 Gen3, qui offre de très bonnes prestations, mais qui reste tout de même un cran en dessous celui qui équipe le CX en termes de traitement d'image.

Tous les avantages de l'OLED et plus encore

Le choix entre un B9 (si vous parvenez encore à un dégoter un), un BX et un CX repose finalement sur peu de chose. Ces trois références nous font profiter de tous les avantages de la technologie OLED, avec une qualité d'image fidèle et superbe, des contrastes infinis, de larges angles de vision, et d'excellentes valeurs pour les joueurs (input lag, réactivité).

Mais les téléviseurs LG OLED ont plus à offrir que les atouts de l'OLED à offrir : des ports HDMI 2.1 avec compatibilité G-Sync et support du VRR, de l'ALLM et de l'eARC, une expérience HDR et Dolby Vision très convaincante, ainsi qu'un calibrage aux petits oignons. Seul le pic de luminosité reste en retrait par rapport aux dalles LCD. Le risque de burn-in peut aussi faire pencher la balance lors de l'achat.

4. LG OLED65CX

Test LG OLED65CX La référence OLED
  • Réglages d'usine parfaits
  • Détails dans les basses lumières
  • Rendu sonore digne d'une barre de son
Avis de la rédaction

Référence incontournable dans le catalogue OLED de LG, ce 65CX délivre une qualité d'image admirable, grâce à sa dalle, mais aussi à ses réglages d'usines parfaits. Les options de paramétrages et l'intelligence artificielle rendent l'expérience encore plus saisissante pour un téléviseur qui montrera aussi bien ses qualités pour un cinéphile, un amateur de sport, ou un joueur !

Avis de la rédaction

Référence incontournable dans le catalogue OLED de LG, ce 65CX délivre une qualité d'image admirable, grâce à sa dalle, mais aussi à ses réglages d'usines parfaits. Les options de paramétrages et l'intelligence artificielle rendent l'expérience encore plus saisissante pour un téléviseur qui montrera aussi bien ses qualités pour un cinéphile, un amateur de sport, ou un joueur !

Un design singulier, au service du son

Adoptant un pied central plus large que celui de la gamme BX, le design du LG OLED65CX n'évolue qu'en douceur par rapport à la version précédente (C9). Il conserve ainsi son pied massif avec sa forme singulière de toboggan qui aide à rediriger le son des haut-parleurs, placés en bas de l'écran. Le résultat est assez bluffant, suffisamment pour nous donner la sensation d'un rendu sonore digne d'une barre de son lors de notre test du 55CX.

La connectique est riche et complète, on retrouve d'ailleurs 4 ports HDMI 2.1. Néanmoins, quelques prises subsistent en face arrière, ce qui peut être contraignant pour une fixation murale. La gamme CX reste malgré tout conçue pour reposer sur son pied massif, pour une fixation murale du meilleur effet LG a conçu sa gamme Design Gallery, notamment avec le LG OLED 65GX, lui aussi testé sur Clubic.

Un processeur α9 redoutable

L'évolution par rapport au BX présenté ci-dessus ne se concentre pas uniquement sur la présence de ce pied massif, mais aussi au niveau du processeur. Le 65CX s'adjoint en effet les services du processeur α9 de troisième génération, le plus performant à l'heure actuelle chez LG. Celui-ci permet de profiter d'une expérience globale plus satisfaisante, notamment grâce à l'intelligence artificielle.

Hormis cela, le 65CX ne déroge pas à la règle avec des prestations de pointe grâce à sa dalle OLED. Le calibrage d'usine est une fois de plus quasi parfait, alors que le Filmmaker Mode se révèle être d'une impeccable fidélité. Malgré un système anti-saccade qui n'atteint pas encore la perfection et un pic lumineux qui ne dépasse pas les 900 cd/m², l'expérience offerte ici montre un niveau de réalisme élevé. Ajoutons à cela le faible input lag, la réactivité quasi instantanée, ou encore le Dolby Vision IQ, pour que LG accouche de l'un des meilleurs téléviseurs OLED de 2020.

5. LG 65NANO99

LG 65NANO99
  • Dalle NanoCell 8K UHD
  • Traitements de l'image efficaces
  • Une expérience riche et complète en tous points
Avis de la rédaction

Pour résumer, on peut clairement dire que le LG 65NANO99 est le nec plus ultra des téléviseurs NanoCell chez LG. Il réunit tout ce qui distingue les produits hauts de gamme du fabricant et plus encore puisqu'il offre la 8K UHD. Vous l'aurez compris, il s'agit d'un modèle destiné aux esthètes et à ceux qui souhaitent profiter de la 8K avant l'heure !

Avis de la rédaction

Pour résumer, on peut clairement dire que le LG 65NANO99 est le nec plus ultra des téléviseurs NanoCell chez LG. Il réunit tout ce qui distingue les produits hauts de gamme du fabricant et plus encore puisqu'il offre la 8K UHD. Vous l'aurez compris, il s'agit d'un modèle destiné aux esthètes et à ceux qui souhaitent profiter de la 8K avant l'heure !

Chimérique il y encore quelque temps, la définition 8K UHD est désormais sur le marché, notamment grâce à Samsung et LG. Si les contenus 8K sont encore très rares, cela n'empêche en rien de pouvoir profiter de tels téléviseurs, comme ici avec ce 65NANO99 précurseur.

Le nec plus ultra du NanoCell

Avec sa dalle 8K UHD de 65 pouces et sa technologie Display NanoCell, le 65NANO99 a de quoi faire saliver les férus de Tech tout autant que les amateurs de cinéma. Disposant d'un rétroéclairage Full LED avec Local Dimming Pro, ce téléviseur place la barre très haut. D'abord au niveau de son design, très fin pour un téléviseur LCD, mais aussi par sa qualité d'image puisqu'il offre d'excellents contrastes, des couleurs riches et précises, ainsi qu'une expérience HDR qualitative.

Les différentes technologies liées aux dalles NanoCell n'y sont pas pour rien, avec l'Ultra Luminance Pro par exemple, qui permet d'ajuster la luminosité et améliorer le contraste de manière très efficace. D'un autre côté, l'intelligence artificielle multiplie aussi les efforts pour améliorer les traitements de l'image (AI Picture Pro, Sharpness Enhancer, AI Brightness, etc.)

Un téléviseur qui ne laisse rien au hasard

LE 65NANO99 ne laisse absolument rien de côté. Tout est là pour offrir aux téléspectateurs l'expérience la plus complète et immersive possible. On pense d'abord aux nombreuses fonctionnalités connectées qu'autorise le LG webOS et sa compatibilité avec plusieurs assistants vocaux, sa fonction Home Dashboard qui permet de gérer des appareils domotiques, ou encore son magasin d'applications bien fourni.

C'est cependant l'expérience visuelle qui reste la plus significative ici. D'abord grâce à l'upscaling des contenus vers la définition 8K, d'une grande efficacité avec le processeur Alpha 9 Gen 3, mais aussi avec les divers options et traitements, le support multi-HDR (HDR10 Pro, HDR HLG, HGiG, Dolby Vision IQ), ou encore le Filmmaker Mode.

Comment choisir un téléviseur LG ?

Quels sont les avantages à choisir un TV LG ?

Bien des critères et autres exigences peuvent faire pencher la balance lors du choix d'un téléviseur, d'une marque ou d'un modèle à un autre. Chaque fabricant y va de son savoir-faire et de son expertise, puis se positionne sur le marché avec une offre plus ou moins complète. Sur ce point, LG dispose d'un catalogue plutôt bien garni, qu'il renouvelle en quasi permanence.

Le Sud-Coréen propose ainsi des gammes qui s'étendent assez largement, aussi bien avec des modèles peu couteux et accessibles que sur des produits très haut de gamme, en 4K UHD comme en 8K, avec la technologie LCD comme OLED. LG profite évidemment des avancées techniques de sa filiale LG Display, qui produit et fournit ses dalles OLED à de nombreuses marques à l'heure actuelle.

Du côté des écrans LCD, LG a développé sa propre solution pour contrer Samsung et ses dalles QLED, nous parlons évidemment des TV estampillées NanoCell Display. Concrètement, la technologie NanoCell a recours à des nanoparticules qui ont pur but d'améliorer les puretés et la précision des couleurs, ce qui se ressent particulièrement sur les dégradés, mais aussi d'offrir de meilleurs angles de vision. En règle générale, sur ses gammes NanoCell comme OLED, LG nous fait profiter d'une qualité d'image très bien calibrée, comme on peut le constater avec nos différents tests de téléviseurs LG.

Et puisque tout n'est une question d'image, on fait bien d'évoquer aussi l'interface des téléviseurs LG, propulsée par webOS. Aujkourd'hui dans sa version 5.0, celui-ci s'est largement amélioré ces dernières années et propose désormais une expérience complète avec moult fonctionnalités connectées. Il reste en retrait par rapport à Android TV, en raison d'un magasin d'applications limité par rapport à celui de Google, mais force est de constater qu'il s'étoffe de plus en plus et que webOS remplit parfaitement son office.

Outre les divers points évoqués ci-dessus, nous pouvons également citer la stratégie du groupe en termes d'innovations ; LG a en effet le mérite d'être précurseur dans son domaine. On pense d'abord à l'OLED qui montre le virage risqué emprunté par le constructeur, mais aussi à la définition 8K puisque LG et Samsung sont les premiers à proposer de tels téléviseurs. Enfin, on le constate également avec l'adoption rapide (parfois trop peut-être) des normes et standards de demain, exemple avec le Dolby Vision IQ, l'HDMI 2.1 ou encore le Filmmaker Mode. On terminera en précisant que le fabricant a déployé deux grandes nouveautés cette année : la compatibilité G-Sync avec les cartes graphiques NVIDIA, ainsi que le premier téléviseur OLED de moins de 55 pouces, à savoir le LG OLED48CX, un produit sur lequel nous avons pu vous dévoiler de précieux détails lors d'une interview exclusive avec LG France.

Quels sont les points faibles des téléviseurs LG ?

Les téléviseurs LG ne sont bien entendu pas exempts de tout reproche. Si points faibles et forts varient fortement d'une gamme à une autre, on peut tout de même globalement faire ressortir quelques inconvénients à choisir LG plutôt qu'un autre.

Le premier qui nous vient à l'esprit concerne les produits d'entrée de gamme du constructeur. Face à la concurrence chinoise (TCL, Hisense, CHiQ), LG peine à s'aligner. Tout n'est cependant pas une question de tarif, on remarque aussi que le fabricant accorde moins d'importance à ces gammes, ce qui se ressent notamment sur le design et les fonctionnalités de ces produits premiers prix. Le fait est que la concurrence low cost fait souvent mieux (jusqu'à un certain seuil) pour moins cher. Cela ne veut pas dire que les modèles d'entrée de gamme de LG sont mauvais, mais simplement que la question se pose aujourd'hui plus que jamais de savoir s'il est préférable ou non de choisir un produit low cost lorsque l'on dispose d'un budget serré.

Le deuxième point que nous regrettons se concentre sur le filtre antireflet des dalles OLED du fabricant, efficace jusqu'à une certaine mesure. La recette de ce filtre est en effet encore à peaufiner selon nous, car l'expérience de visionnage en pleine journée peut vite s'en retrouver dégradée dans un environnement lumineux.

Le dernier reproche que l'on peut émettre concerne la compatibilité HDR. C'est néanmoins le cas de la plupart des fabricants, qui ne propose pas une compatibilité HDR totale, mais qui font le choix entre HDR10+ et Dolby Vision. C'est regrettable, car les contenus Dolby Vision ne s'affiche pas sur les téléviseurs compatibles HDR10+ et vice versa. LG a donc fait le choix du Dolby Vision, quand Samsung opte pour l'HDR10+. À l'heure actuelle seuls Philips et Panasonic proposent les deux normes sur certaines de leurs références.

Modifié le 26/11/2020 à 15h37
0
0
Partager l'article :

Pourquoi nous faire confiance ?

Pour vous, Clubic sélectionne puis teste des centaines de produits afin de répondre aux usages les plus courants. De la qualité pour tous et à tous les prix, voilà notre objectif ! En savoir plus

Haut de page