Avis Adobe Premiere Pro CC 2022 : est-ce le meilleur logiciel de montage vidéo ?

17 janvier 2022 à 09h33
22
Premiere Pro

Qu’on soit passionné ou professionnel du monde de la vidéo, Premiere Pro n’est absolument plus à présenter. Outil privilégié des sociétés de production et des indépendants, le logiciel d’Adobe confirme-t-il son statut d’indéboulonnable avec sa version 2022 ?

Adobe Premiere Pro CC
  • Les fonctions de correction des couleurs
  • L’agencement personnalisable de l’interface
  • Les raccourcis pour la productivité
  • Le niveau d’intégration
  • Le modèle de distribution sur abonnement
  • L’abonnement cher
  • Temps de rendu un peu longs
  • Gourmand en ressources

Malgré une concurrence qui se fait de plus en plus aiguisée, Premiere Pro continue de tenir son rang au fur et à mesure de ses évolutions. La très longue liste de possibilités offertes par le logiciel d’Adobe et sa prise en main facile en fait un incontournable des logiciels de montage vidéo, disponible pour les utilisateurs de Windows et macOS. Si le logiciel montre de nombreuses qualités, son prix élevé assombrit quelque peu son tableau pourtant excellent.

Fonctionnalités

Dé-rushage et Montage

Adobe Premiere Pro est donc un logiciel de montage vidéo non-linéaire classique visant à la création de séquences à répartir sur plusieurs pistes. Il sera donc possible d’éditer, couper, rogner les différents clips vidéo, clip audio ou tout autre élément graphique ou sonore compatible avec le logiciel. Les séquences s’organisent via un efficace système d’onglets paramétrables avec une grande liberté. L’imbrication de séquences les unes dans les autres se fera très naturellement pour le monteur à la recherche d’une plus grande lisibilité.

Premiere Pro Montage 1

Lors de son premier lancement, Premiere Pro s’ouvre sur une interface faisant la part belle à la personnalisation et la modularité. Le logiciel propose différents assemblages de panneaux, basés sur les étapes de production d’un projet : Assemblage, Montage, Couleur, Effets, Légendes et Graphiques, etc… Chaque configuration mettra en avant les panneaux qui correspondent aux besoins momentanés de l’utilisateur. Une option intéressante, d’autant plus que le monteur aura toujours la possibilité de paramétrer ses panneaux comme bon lui semble. Position, taille, ancrage… aucune limite n’est imposée au créateur.

La gestion des différents éléments pour le montage se fait via un volet « explorateur de fichier » mis en avant dans la configuration Assemblage. Ce panneau permettra à l’utilisateur d’importer ses éléments dans le projet pour en gérer l’organisation. Les conteneurs et codecs pris en charge par Premiere Pro sont nombreux. En vidéo, le logiciel supporte sans mal le montage 8K, gourmande en ressources. La création de doublures via Media Encoder deviendra dès lors nécessaire pour travailler en toute quiétude. Les aperçus des différents clips video peuvent être visionnés en survolant leurs miniatures, à l'image de Final Cut Pro X.

Effets

Encore une fois, Adobe a fait preuve de générosité dans cette nouvelle version de Premiere Pro. Le catalogue d’effets disponibles est toujours très fourni avec des contenus simples et accessibles côtoyant d'autres bien plus avancés sans aucune limitation, si ce n’est celle du hardware. Associés aux possibilités de masquage, ces effets prennent une nouvelle dimension et les possibilités s’en retrouve décuplées. Le tout avec une facilité presque déconcertante. Malheureusement, ces derniers ne peuvent toujours être pré-visualisés et nécessiteront de jouer parfois à l’apprenti sorcier pour en connaître le résultat.

Autre avantage par rapport à ses concurrents, Premiere Pro offre la possibilité de créer des calques d’effets, lesquels affecteront tous les clips placés en dessous de ces derniers. Un gain de temps considérable pour appliquer un LUT à l’ensemble d’une séquence en un clin d’œil.

Titres, éléments graphiques essentiels et sous-titres.

Les options de titrage et de texte de Premiere Pro ont toujours constitué l’un des nombreux points forts du logiciel, un constat qui se renforce un peu plus avec cette version 2022 avec de nouvelles améliorations en la matière.

Premiere Pro Texte 1
Premiere Pro Texte 2

Rappelons d’abord que Premiere Pro permet de gérer le texte de plusieurs façons. Avec les titrages dits « hérités » qui désignent l’ancienne méthode du logiciel, ou via l’outil Texte, qui s’active avec une simple pression de la touche raccourci T. L’élément créé sera modifiable grâce au panneau « Objets graphiques essentiels ». Bien plus ergonomiques et fonctionnels, les ces derniers assurent une gestion rapide et efficace du texte. Il sera aussi possible d’utiliser la création d’images clé pour animer le texte, mais After Effect restera la solution à privilégier sur ce point précis.

Au niveau des sous-titres, Premiere Pro accepte l’importation de fichiers XML ou SRT pour en faciliter la génération. Les sous-titres ont droit à une zone dédiée sur la piste de montage et seront modifiables à l'aide du panneau « Texte » . Ce dernier rassemble les graphiques textuels et les sous-titres du projet. De plus, Premiere Pro prend une longueur d’avance sur la concurrence avec la génération de sous-titres à l’aide de l’intelligence artificielle. Avec l’option Transcrire, la piste audio contenant le dialogue à sous-titrer est envoyée aux serveurs d’Adobe.Ceux-ci s’occuperont de générer une transcription prête à être exporter en fichier SRT ou XML. Lors de nos tests, l’outil s’est montré plutôt efficace même si les ponctuations et les tournures de phrases françaises ont encore un peu de mal à être retranscrites fidèlement par l'IA d'Adobe. A noter qu'une connexion internet est de fait nécessaire pour profiter de cette fonctionnalité.

Premiere Pro sous-titres

Audio

Premiere Pro bénéfice d’une gestion classique des fichiers audio pour un logiciel de montage. L’affichage en forme d’ondes lisibles rend l’édition plus facile et agréable tandis que les outils classiques tels que le vumètre permettent de garder un œil sur le niveau du mixage en un coup d’œil.

À ces options classiques s’ajoutent de nouvelles fonctionnalités condensées d’Adobe Audition, rassemblées sous le panneau « Amélioration essentielle de l’audio ». Grâce à ce dernier, Premiere Pro peut analyser et appliquer différents préréglages et effets selon le type de fichier audio traité. Réduction de bruit ambiant, DeHummer, Ducking (qui consiste à baisser le niveau d’un bruit ou musique de fond lorsque qu’une voix-off se fait entendre) … ces effets sont générés automatiquement par Premiere Pro à la demande de l’utilisateur avec une efficacité approchant celle permise normalement par un détour sur Adobe Audition.

Premiere Pro Audio 1
Premiere Pro Audio 2

Etalonnage et Couleur

Les possibilités d'étalonnage offertes par Premiere Pro ne se distinguent pas particulièrement de la concurrence mais demeurent solides et efficaces. De nombreuses courbes et roues chromatiques sont à la disposition de l'utilisateur pour corriger l'aspect colorimétrique de ses productions.

La création et l'importation de LUT sont prises en charge et les options de correction de base sont suffisantes pour la plupart des besoins créatifs. Ces derniers reprennent les réglages déjà vus sur Lightroom comme l'exposition, le contraste ou la saturation.

Premiere Pro Couleur 1
Premiere Pro couleur 2
Premiere Pro couleur 4
Premiere Pro couleur 3

Exports et rendus

Adobe Premiere dispose d'une cascade de différents conteneurs et codecs pour réaliser ses exports. Si les pré-réglages pour les différents sites internet existent, le logiciel ne met pas forcément l'accent sur ceux-ci et préfèrent présenter les différents formats de sortie dans une liste tout à fait neutre. Les détails sur la compression, l'intégration et le format des sous-titres choisis ou l'audio seront réglés au moment de l'exportation. Le recadrage automatique et intelligent de vidéo pour les formats réseaux sociaux se montre très efficace.

Le moteur de rendu s'appuie sur Media Encoder, qui n'est pas connu pour sa célérité à l'exercice. Le constat reste le même avec cette version 2022, laquelle accuse des temps de rendus supérieurs aux logiciels concurrents.

Premiere Pro export

A l'utilisation

Interface et commandes

Premiere Pro
Comme un air de déja-vu...

Adobe Premiere Pro s'ouvre sur une interface qui partage ses racines avec le reste de la suite Adobe. Les menus, boutons et raccourcis rappellent ce qui peut se trouver chez Photoshop ou Illustrator.

Les raccourcis claviers sont totalement personnalisables. Ainsi que les boutons et fonctionnalités qui parsèment les différents panneaux du logiciel. Tous les paramètres concernant l'affichage et les raccourcis sont sauvegardés dans le cloud et seront automatiquement rechargés en cas d'installation sur une autre machine.

Premiere Pro est aussi connu pour ses bugs et crashs qui pouvaient se montrer franchement agaçants dans le passé. Lors de notre test, le logiciel n'a crashé qu'une seule fois, en créant une copie de secours du projet dans le même temps. Cependant, cette procédure d'urgence n'intervient pas à chaque accident. Il sera donc vivement conseillé de sauvegarder régulièrement son projet, sous peine de perdre de longues heures de travail.

Très lourd et énergivore, le logiciel pourra se montrer parfois à la peine pendant le traitement de certaines tâches et rendra les aperçus saccadés, même sur le MacBook Pro M1 que nous avons utilisé pour notre test.

Intégration

Cerveau qui relie tous les membres de la suite Adobe, le Dynamic Link permet d'éditer des éléments à l'aide d'autres logiciels de la suite. Premiere Pro bénéficie d'un canal optimisé avec After Effects et dans une moindre mesure, Audition. Il sera possible d'importer une animation After Effects dans Premiere Pro et inversement pour une édition en temps réel dans les deux logiciels. Le processus requiert cependant une configuration très puissante et mettra au supplice votre machine si elle n'est pas assez armée pour la tâche.

Si l'Adobe Dynamic Link a longtemps été considéré comme un avantage majeur de Premiere Pro face à ses concurrents, DaVinci Resolve Studio est venu mettre un coup de pied dans la fourmilière en proposant une expérience quasi-similaire sans avoir à lancer deux logiciels distincts. Le Dynamic Link est aussi à la base des possibilités de travail collaboratif avec Premiere Pro.

Dynamic Link
Les modifications opérées dans After Effect se répercutent en temps réel sur Premiere Pro.

Accessibilité

Supports et tutoriels

Premiere Pro support

Premiere Pro ne laisse pas les nouveaux venus se perdre dans son interface. De nombreux tutoriels sont proposés par Adobe à l'aide de projets pré-configurés et interactifs. Il est donc plus approprié de parler de cours interactifs que de simples tutoriels.

Des cours en ligne proposés par Adobe sont disponibles et sous-titrés en français, avec des packs de fichiers à télécharger pour appliquer les leçons prodiguées par les formateurs d'Adobe. En complément, vous pourrez compter sur l'impressionnante base d'utilisateurs de Premiere Pro qui proposent des cours et tutoriels gratuits sur internet.

Compatibilité

Premiere Pro est disponible sur Windows et MacOS. Chez Apple, le logiciel ne tirera pas tous les avantages de la puce M1, mais Adobe travaille encore à l'optimisation de l'Apple Silicon.

La configuration minimum réclamée sera clémente dans le cas d'un workflow en 1080p, où 8GB de RAM suffiront à assurer de bonnes performances. Pour de l'édition 4K online (sans doublures), votre configuration devra se montrer bien plus costaude. 32GB de RAM et 6GB de VRAM sont recommandées par Adobe pour garantir un environnement de travail fluide et sans accroc.

Abonnements et prix

PRemiere Pro prix

La licence d'Adobe Premiere Pro s'obtient par le biais d'un abonnement mensuel, au grand dam des utilisateurs peu friands de ce type de transaction. Pour uniquement Premiere Pro, il vous faudra débourser 23,99€/mois, ce qui revient à peu moins de 290€ pour une année. Cette option ne permet pas de profiter du reste de la suite Adobe qui libère le potentiel de Premiere Pro avec After Effects notamment. Pour en profiter, il faudra souscrire à un abonnement de 59,99€/mois, pour 720€ à l'année. Pas de licence à vie pour Premiere Pro, ce qui pourra refroidir les potentiels intéressés qui pourront se tourner vers des solutions moins onéreuses.

Conclusion

Efficace, modulable et puissant, Premiere Pro s'impose toujours comme une solution de premier choix pour les monteurs video. Le logiciel souffre encore de légers stigmates liés à ses performances mais ces derniers s'effacent rapidement devant les possibilités de création très poussées qu'il procure.

L'ajout de fonctionnalités basées sur l'intelligence artificielle apporte un peu plus de versatilité à Premiere Pro qui s'offre de jolis dépassements de fonction sur des domaines comme le sous-titrage ou le traitement du son. La bienveillance d'Adobe, qui produit des dizaines de cours en ligne accessibles gratuitement pour les débutants, finit de placer Premiere Pro au sommet des logiciels de montage.

Tout n'est cependant pas parfait, notamment son prix. Mais la puissance proposée par Adobe ne remet en question la pertinence de sa proposition.

Adobe Premiere Pro CC

9

Premiere Pro est un monstre de puissance et d’innovation aussi bien pour le montage de petites vidéos que pour les réseaux sociaux ou les productions UHD des médias. Ce monstre a plusieurs têtes avec des spécialistes en effets spéciaux (After Effects), son (Audition), encodage (Media Encoder), modélisation 3D (Dimensions). Mais Premiere Pro est déjà capable d’exceller à la fois en montage mais également en effets spéciaux (dont stabilisation), titrage, étalonnage, mixage son.

Les plus

  • Les fonctions de correction des couleurs
  • L’agencement personnalisable de l’interface
  • Les raccourcis pour la productivité
  • Le niveau d’intégration

Les moins

  • Le modèle de distribution sur abonnement
  • L’abonnement cher
  • Temps de rendu un peu longs
  • Gourmand en ressources
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
18
werner
Bonjour<br /> Il y a des alternatives correctes ?<br /> Mon fils l’utilisait, mais une mise à jour a décrété que son pc n’était plus à niveau.<br /> J’ai changé sa carte vidéo mais ça n’a pas l’air non plus de fonctionner.<br /> En plus, c’est plutôt cher à l’utilisation. Il est au chômage.<br /> Merci.
kyosho62
Davinci Resolve
Xeres
Bonjour,<br /> Je te conseille Davinci Resolve qui est une sérieuse alternative à PP. Malgré une interface différente, si votre fils à l’habitude des logiciels de montage vidéo, il ne se sentira pas perdu. De plus, de nombreux tutoriels existent sur YouTube.<br /> Une version gratuite (amplement suffisante) se télécharge sur le site officiel. La version payante ajoute du contenu (effets transitions et la suite Fusion pour les effets spéciaux avancés).<br /> J’ai longuement utilisé PP avant de passer sur Resolve et je ne referai pas marche arrière.<br /> Seul hic, c’est aussi gourmand que PP, donc il faut une bonne machine avec au minimum 8g voir 16g de RAM. La version 17 est disponible. Mais je conseil de trouver une version 15 ou 16 qui fonctionnera mieux avec des plus petites configurations.<br /> N’hésitez pas si vous avez des questions.<br /> Bonne journée
stratos
préférence Davinci resolve, le gratuit suffit a pas mal de gens et la version payante (pro) coute moins cher qu1 ans d’abonnement a première
jvachez
Davinci Resolve est désormais exploitable, dans la beta de la version 17 ils ont enfin comblé le plus gros défaut, il y a désormais une prévisualisation des transitions, textes et effets.
werner
Merci beaucoup, je vais voir ça.
Blap
Davinci Resolve est bien pour la colorimétrie et du montage basique, mais dès qu’on pousse un peu c’est archi buggé et complètement inutilisable. Des problèmes d’architectures du soft et d’intégration de Fusion qui sont présent et connus depuis plusieurs versions mais jamais corrigés.<br /> En gratuit et open source tu as Shotcut aussi. Et pas besoin d’une grosse config
Patrick67210
Perso j’utilise Filmora9… Enfin, 10 depuis peu. Après, juste pour des montages perso mais j’en suis content.
Ayetek
Adobe Premiere n’est pas forcément brillant dans la fiabilité sur des montages longs et complexes. Et pas de version gratuite comme Davinci Resolve ou Hitfilm.<br /> «&nbsp;Pourquoi j’ai switché sur Davinci Resolve après 10 ans sous Adobe premiere&nbsp;»<br />
Blap
Adobe Premiere n’est pas forcément brillant dans la fiabilité sur des montages longs et complexes<br /> Dire ça et citer Resolve juste derriere c’est un peu le comble ^^
KlingonBrain
@werner<br /> Il y a des alternatives correctes ?<br /> Pour ma part, j’utilise KDEnlive sur Linux. C’est gratuit et c’est libre.<br /> Avant que des pro ne me crucifient sur place, je précise que mes besoins sont plutôt modestes et ponctuels. Mais pour ce que je lui demande, il fait très bien le job.<br /> En réalité, la première chose à faire avant de choisir un logiciel, c’est de bien identifier ses besoins. Professionnel/amateur, ponctuel/intensif, Coeur de métier/usage annexe, type de contenu traité, etc.<br /> Sans oublier le type d’activité que l’on vise. Par exemple, si on utilise un logiciel pour se former dans l’optique d’un job salarié, il faut se former impérativement sur les logiciels demandés par les employeurs.
ar-s
DaVinci est très sympa, même dans sa version gratuite. Après c’est pas vraiment comparable. Sachant que Premiere va toute de même de paire avec After Effect qui est aussi un monstre, on peut switcher les projets de l’un à l’autre… Bref, pour une créa de A à Z la suite d’Adobe est un must have.
Blap
Resolve a Fusion directement d’intégré qui, en soi pourrait être diamétralement plus puissant que After Effect s’il n’était pas buggé jusqu’a la moelle
Grebz
Vegas Pro est également très bon. On a le choix entre un achat unique et un abonnement (Vegas Pro 365), donc au moins on peut choisir, contrairement à Adobe.
panta
pc update de novembre/ décembre un guide spécial configs créateurs , très instructif pour quelques euros<br /> lightroom classic<br /> photoshop<br /> after effects<br /> davinci resolve<br /> premiere pro<br /> 3dmax<br /> maya<br /> unreal engine<br /> octarender<br /> redshift<br /> autocad ; inventor , revit<br /> solidworks<br /> pix4d<br /> streamer<br />
ar-s
Disons qu’avec des «&nbsp;si&nbsp;»
_Reg24
Du montage basique, il existe un soft gratuit, open source.<br /> https://shotcut.org/
Voigt-Kampf
Si vous voulez quelque chose de «&nbsp;pro&nbsp;» venant du libre et vous n’êtes pas trop rebuté par l’interface (mais au vue de l’interface des logiciels payants je me dis que franchement ça passe), il y a Cinelerra.<br /> Cinelerra GG<br /> Logiciel de montage vidéo gratuit pour linux Cinelerra GG Infinity<br /> Cinelerra GG Infinity est un logiciel ou programme de montage vidéo libre pour Linux. Montez vos vidéos comme un pro pour YouTube, Facebook et Instagram.<br /> Edit : mes confuses, je croyais qu’il existait une version Windows. Bon bah tant pis pour les windowsiens
Urleur
C’est inclue gratuitement dans le pack adobe (si vous avez pris l’abonnement), je dis pas que c’est le meilleur, mais sa fait son taff pour les débutants, il faut un comparatif payant et gratuit.
SPH
Cluclu avait fait il y a quelques mois un article sur ces logiciels de montage vidéo :<br /> Clubic.com – 8 Dec 21<br /> Les meilleurs logiciels de montage vidéo gratuits<br /> Adobe et Apple n’ont pas le monopole de l’édition vidéo. Que vous soyez novice ou expérimenté en montage audiovisuel, voici une sélection de logiciels de post-production gratuits, adaptés aux profils et ambitions créatrices de tous les publics.<br />
Neophus975
Personnellement je préfère After Effects même si c’est un logiciel utilisé pour faire d’autres choses aussi, première est un peu trop lourd pour moi au niveau utilisation.<br /> De ce fait, je me doute bien qu’il y a d’autres alternatives plus légères et simples à prendre en main. Adobe n’est pas le meilleur dans tous les domaines.
Neophus975
Must have je ne suis pas d’accord à 100% ça reste assez bon oui dans son ensemble, mais je trouve que certains logiciels sont trop complexes et lourds pour pas grand-chose parfois et aller voir la concurrence peut réserver de bonnes surprises.<br /> Je prends mon cas avec Affinity Designer que je trouve bien meilleur qu’Illustrator qui pourtant existe depuis des lustres pour faire de l’illustration et bien moins cher.
ar-s
Neophus975:<br /> Affinity Designer<br /> Je ne connaissais pas Affinity Designer, voilà qui est fait grâce à toi. Il a l’air effectivement excellent. Mais si on revient à Premiere/AE. Ce couple reste un des meilleurs outils quand on gère du montage avec effet spéciaux. Une autre force d’adobe c’est interopérabilité des logiciels. Alors oui pour le commun des mortels qui veut faire son montage de photo de vacances, nul besoin de ça.
Neophus975
De rien, tu as aussi Affinity photo qui à l’air bon, mais j’avoue que je suis trop un mordu de Photoshop depuis trop longtemps et je ne peux pas m’en passer.<br /> +1 pour l’interopérabilité des logiciels, c’est effectivement un bon + chez Adobe oui de pouvoir passer d’un logiciel à un autre.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers avis

Avis Arc Browser : plus qu’un navigateur, un système d’exploitation pour Internet
Avis Libertex (2022) : une plateforme crypto multi-actifs depuis plus de 20 ans !
Avis Apple iCloud (Test 2022) : un service cloud optimisé pour les Mac, iPhone et iPad
Avis Intego Antivirus Premium (Test 2022) : un antivirus dans la moyenne
Avis PureVPN (Test 2022) : peut-il revenir dans la course des meilleurs VPN ?
Avis Google Drive (Test 2022) : une solution de stockage et de synchronisation ultra complète
Avis pCloud (Test 2022) : notre test complet du stockage en ligne suisse sécurisé
Avis kDrive (Test 2022) : une séduisante alternative aux géants du stockage en ligne
Avis Surfshark VPN : le jeune VPN est-il toujours aussi prometteur ?
Avis eToro (2022) : test complet de cette plateforme alléchante mais déconseillée pour les débutants
Haut de page