Enfermés dans la plus grande usine d'iPhone au monde, des centaines de travailleurs obligés de s'échapper

31 octobre 2022 à 10h40
15
© humphery / Shutterstock
© humphery / Shutterstock

Foxconn a mis en place des procédures de confinement strictes alors que la pandémie de COVID-19 continue de faire rage.

Depuis plus de deux ans, le sous-traitant chinois a pris des décisions drastiques pour empêcher le virus de mettre à mal ses activités, et les salariés du groupe n'en peuvent plus.

Un exode des salariés, après un énième confinement strict imposé par Foxconn

Ce week-end, les réseaux sociaux chinois ont été inondés d'images et de vidéos de centaines d'employés du sous-traitant fuyant l'une des plus grandes usines situées à Zhengzhou. Celle-ci produit entre autres l'iPhone 14, le dernier smartphone en date d'Apple.

« C'était le chaos total dans les dortoirs. Nous avons sauté une clôture en plastique et une clôture en métal pour sortir du campus », a déclaré l'un des salariés à nos confrères du Financial Times. « Je ne retournerai jamais à Foxconn. Ils n'ont pas d'humanité là-bas », a ajouté un autre employé qui a fui l'usine dans la nuit de samedi à dimanche et qui a marché 200 km sur le bord de l'autoroute avec certains de ses collègues.

Selon les différents récits recueillis, les conditions de vie dans l'usine Foxconn de Zhengzhou se sont rapidement détériorées, avec des stocks de nourriture et de médicaments qui commençaient rapidement à manquer.

Le groupe travaille main dans la main avec le gouvernement chinois, sans interrompre le travail

Foxconn applique à la lettre les consignes « zéro COVID » mises au point par le gouvernement chinois pour endiguer l'épidémie. Les employés ont expliqué aux journalistes que la direction du sous-traitant avait enfermé ses employés dans leurs dortoirs après avoir découvert des cas de COVID-19 dans la ville.

À la suite des très nombreuses images qui ont circulé rapidement sur les réseaux sociaux, les autorités ont rapidement mis en place des bus pour ramener les salariés chez eux et en quarantaine centralisée. Des centaines d'autres ont également réclamé un départ de l'usine vers leurs provinces d'origine.

Face à cette situation de crise, Foxconn a tenu à répondre par la voie d'un communiqué. L'entreprise ne commente pas les déclarations de ses salariés et préfère adopter un discours rassurant, parfaitement aligné avec celui des autorités chinoises. « Prendre soin de nos employés est un principe fondamental de notre entreprise », note-t-elle d'ailleurs. Elle rappelle d'ailleurs prendre les mesures nécessaires pour endiguer l'épidémie et poursuivre la production.

Foxconn ajoute toutefois que les employés qui souhaitent retourner chez eux pourront le faire grâce aux lignes de transport mises en place conjointement avec le gouvernement. L'entreprise précise que ses équipes « amélioreront les conditions de vie et de travail » de tous les employés préférant rester.

Foxconn emploie de nombreuses personnes issues de provinces parfois très éloignées de Zhengzhou, qui n'ont pour certaines pas d'autres choix que d'accepter ses conditions.

Source : Financial Times

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (15)

phil995511
Foxconn ou l’esclavagisme moderne à la sauce chinoise…
Squeak
Avec le nombre de critiques que Foxconn a reçu en tant d’années, il est légitime de se demander si Apple ne devrait pas couper les ponts avec cette société. Indirectement, ils ont du sang sur les mains. Et les utilisateurs aussi.<br /> Après, les autres fabricants qui choisissent ce genre de sous-traitants car ça leur coûte moins cher ne font pas mieux.<br /> A quand un label éthique à estampiller sur la boîte ou des contrôles/sanctions beaucoup plus strictes envers ces entreprises qui se foutent royalement de la condition humaine?
Squeak
Ils ne font que déplacer le problème ailleurs. Finalement rien n’a changé depuis le moyen-âge en fait. Et personne n’a l’air de râler ou de faire des manifestations.
Bombing_Basta
« Je ne retournerai jamais à Foxconn. Ils n’ont pas d’humanité là-bas »<br /> À l’image de son gouvernement quoi.<br /> Il peut aussi aller travailler dans les camps de concentration ouighour pour le constater.
sylvio50
Kriz4liD
Alors Apple , on va dire qu’on en savait rien ? Que des mesures seront prises ?
blackdoor
C’est de l’esclavagisme ou du totalitarisme mais pas du capitalisme.
xryl
La Chine, quel beau pays du droit de l’homme.
Voir tous les messages sur le forum