Présidentielles de 2020 : la Virginie-Occidentale veut autoriser les votes via blockchain

24 avril 2019 à 12h40
0
Vote

C'est une première mondiale pour des élections présidentielles : l'État de Virginie-Occidentale souhaite faire voter certains de ses électeurs grâce à la blockchain.

Une avancée du système politique pour les uns, un désastre démocratique pour les autres : l'État de Virginie-Occidentale autorisera le vote via un système de blockchain pour les élections présidentielles de 2020, annonce le MIT Technology Review. Et si cette annonce vise avant tout à faire voter les expatriés américains, dont le taux d'abstention est élevé, force est d'admettre que cette innovation électorale n'arrive pas sans inquiétudes.

Une alternative qui a déjà fait ses preuves lors des mid-terms 2018

Pour Donald Kersey, Directeur des élections de Virginie-Occidentale, l'application de vote développée par la startup Voatz va pouvoir « rehausser la participation des expatriés américains », dont le taux de participation reste très faible.

À l'heure actuelle, le système d'enregistrement des votes depuis l'étranger est rigoureux et peut aussi bien demander aux votants de déposer leurs voix auprès des ambassades que par mail ou par courrier, comme le précise le Bureau des Affaires Consulaires. Voter grâce à la blockchain est une alternative intéressante et tout aussi sécurisée, rassure Kersey, comme l'ont prouvé les « très bonnes » performances du vote pilote en blockchain pour les élections mid-terms de 2018.

Des inquiétudes croissantes quant à la réelle sécurité des données

Le MIT Technology Review est pourtant catégorique : « D'éminents cryptographes, informaticiens et politologues se sont accordés à affirmer qu'il n'est techniquement pas faisable de mettre au point un système de vote internet qui puisse protéger les piliers d'élections démocratiques, à savoir la confidentialité et l'accessibilité ».

Et pour cause, la blockchain n'est pas la panacée puisqu'elle présente ses propres vulnérabilités, comme tout système informatique. Donald Kerey se défend : « On ne dit pas que le vote par mobile est la solution à tous nos problèmes, mais que la blockchain est la meilleure solution pour le stockage et la sécurité des données ».

Reste à savoir si ce système de vote sera généralisé à tout l'électorat ou seulement aux expatriés.

2
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top