Sketchfab, le "YouTube du fichier 3D", mise sur la réalité virtuelle

17 juin 2015 à 17h36
0
Après avoir gagné le terrain de la 3D classique, avec son lecteur d'objets pour le navigateur, Sketchfab vient de lever 7 millions de dollars pour mettre le cap sur la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

Celui qui veut devenir le YouTube des fichiers 3D a le vent en poupe. Start-up française créée en 2012 et accélérée la même année au Camping, Sketchfab vient de boucler un tour de table de 7 millions de dollars auprès des investisseurs new-yorkais FirstMark Capital et TechStars, portant le total des montants récoltés
à 10 millions. La start-up se dit légitime pour surfer sur la vague de l'impression 3D et de la réalité virtuelle.


Au-delà de modéliser le casque HoloLens, Sketchfab peut héberger ses contenus 3D.


Grâce au HTML5 et au moteur de rendu WebGL, Sketchfab s'accommode nativement de la plupart des navigateurs, leur permettant d'afficher jusqu'à 25 formats de fichiers 3D. Comme sur YouTube, l'objet s'affiche dans une fenêtre qui est exportable via un code « embed » sur n'importe quelle page Web. Et depuis le mois de février dernier, le « lecteur » Sketchfab peut également être partagé sur Facebook.

Intégré à Photoshop et HoloLens

La start-up avait gagné en légitimité en janvier 2014, lorsqu'Adobe a intégré un bouton dans Photoshop CC, de façon à exporter un objet 3D sur la plateforme. « Les ajouts dans Photoshop sont très rares, et un bouton français encore plus », se félicitait le fondateur, Alban Denoyel. En mai dernier, la jeune pousse relevait d'un cran son intégration au monde de la 3D en devenant partenaire officiel de Microsoft sur le casque HoloLens.

Et c'est bien dans cette direction que compte évoluer Sketchfab. Conçu en partie pour la modélisation 3D en réalité augmentée - avec ses mains, via l'application HoloStudio - le casque pourra exporter les créations sur la plateforme française. Inversement, les créateurs pourront importer des objets dans l'appli de Microsoft.

Multiplication des fichiers 3D

Revendiquant des milliers d'utilisateurs - sans spécifier combien - Sketchfab affirme avoir séduit des clients comme HTC, Microsoft, Blizzard ou le British Museum. La société se voit aussi dans la réalité virtuelle. Pour lire au mieux ces fichiers plus complexes que les objets, Sketchfab s'est doté d'une vue plus immersive, qui permet, de naviguer dedans à la première personne avec les flèches son clavier, comme dans un jeu.

Du côté de la création 3D, la start-up anticipe une explosion du nombre de fichiers dans les années à venir, liée à la démocratisation d'outils de cartographie de l'environnement (Intel RealSense, Google Project Tango, PrimeSense et LinX chez Apple...). Et en s'intégrant avec le plus d'outils de création possible, la plateforme imagine qu'elle sera également incontournable dans le secteur, promis à un bel avenir, de l'impression 3D.


Après avoir choisi la vue Première personne, il faut augmenter la vitesse avec sa molette.




À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Du Wi-Fi sur les aires d'autoroute : expérimentation cet été sur l'A8
Infos US de la nuit : Airbnb prévoit 850 millions de dollars de chiffre d’affaires
E3 2015 : XCOM 2 s'est laissé approcher le temps d'une mission
E3 2015 : Ubisoft vise l'Objectif Lune avec Anno 2205
Dropbox : faites-vous envoyer des fichiers
Réorganisation chez Microsoft : Stephen Elop quitte la société
Premières utilisations créatives de l'autoplay Twitter
E3 2015 : Rétrocompatilité, streaming, manette Elite... retour sur les annonces Xbox One
Amazon met à jour le Kindle Paperwhite et introduit le Kindle Voyage en France
Transition numérique : SAP encourage à suivre les exemples de Nike et Uber
Haut de page