Sketchfab, le "YouTube du fichier 3D", mise sur la réalité virtuelle

Thomas Pontiroli
17 juin 2015 à 17h36
0
Après avoir gagné le terrain de la 3D classique, avec son lecteur d'objets pour le navigateur, Sketchfab vient de lever 7 millions de dollars pour mettre le cap sur la réalité augmentée et la réalité virtuelle.

Celui qui veut devenir le YouTube des fichiers 3D a le vent en poupe. Start-up française créée en 2012 et accélérée la même année au Camping, Sketchfab vient de boucler un tour de table de 7 millions de dollars auprès des investisseurs new-yorkais FirstMark Capital et TechStars, portant le total des montants récoltés
à 10 millions. La start-up se dit légitime pour surfer sur la vague de l'impression 3D et de la réalité virtuelle.


Au-delà de modéliser le casque HoloLens, Sketchfab peut héberger ses contenus 3D.


Grâce au HTML5 et au moteur de rendu WebGL, Sketchfab s'accommode nativement de la plupart des navigateurs, leur permettant d'afficher jusqu'à 25 formats de fichiers 3D. Comme sur YouTube, l'objet s'affiche dans une fenêtre qui est exportable via un code « embed » sur n'importe quelle page Web. Et depuis le mois de février dernier, le « lecteur » Sketchfab peut également être partagé sur Facebook.

Intégré à Photoshop et HoloLens



La start-up avait gagné en légitimité en janvier 2014, lorsqu'Adobe a intégré un bouton dans Photoshop CC, de façon à exporter un objet 3D sur la plateforme. « Les ajouts dans Photoshop sont très rares, et un bouton français encore plus », se félicitait le fondateur, Alban Denoyel. En mai dernier, la jeune pousse relevait d'un cran son intégration au monde de la 3D en devenant partenaire officiel de Microsoft sur le casque HoloLens.

Et c'est bien dans cette direction que compte évoluer Sketchfab. Conçu en partie pour la modélisation 3D en réalité augmentée - avec ses mains, via l'application HoloStudio - le casque pourra exporter les créations sur la plateforme française. Inversement, les créateurs pourront importer des objets dans l'appli de Microsoft.

Multiplication des fichiers 3D



Revendiquant des milliers d'utilisateurs - sans spécifier combien - Sketchfab affirme avoir séduit des clients comme HTC, Microsoft, Blizzard ou le British Museum. La société se voit aussi dans la réalité virtuelle. Pour lire au mieux ces fichiers plus complexes que les objets, Sketchfab s'est doté d'une vue plus immersive, qui permet, de naviguer dedans à la première personne avec les flèches son clavier, comme dans un jeu.

Du côté de la création 3D, la start-up anticipe une explosion du nombre de fichiers dans les années à venir, liée à la démocratisation d'outils de cartographie de l'environnement (Intel RealSense, Google Project Tango, PrimeSense et LinX chez Apple...). Et en s'intégrant avec le plus d'outils de création possible, la plateforme imagine qu'elle sera également incontournable dans le secteur, promis à un bel avenir, de l'impression 3D.


Après avoir choisi la vue Première personne, il faut augmenter la vitesse avec sa molette.




À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
SFR dévoile sa Box 8, une box barre de son
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Netflix dévoile des résultats en baisse, notamment dans les pays où les tarifs ont augmenté

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top