Nikon D750 : un plein format compact mais abouti pour amateurs éclairés

Par
Le 12 septembre 2014
 0
Nikon donne finalement un digne héritier au vénérable D700 : six ans plus tard il lance enfin un reflex plein format raisonnable pour les photographes professionnels ou assimilés, le D750.

0000014007613019-photo-nikon-d750.jpg

Une version améliorée du D610 à l'orée du segment professionnel


C'est le D800 qui avait remplacé le D700 en février 2012. Mais avec sa définition colossale de 36 millions de pixels, ce reflex avait pris une nouvelle orientation, en s'écartant du sport et en se rapprochant du studio. Nikon avait ensuite inauguré un nouveau segment avec le D600, qui s'en tenait à une définition raisonnable de 24 millions de pixels, mais se destinait clairement aux amateurs et non aux professionnels.

Le nouveau Nikon D750 offre un boîtier relativement compact ainsi qu'une ergonomie inspirés du D610. On peut à juste titre le considérer comme une variante améliorée de ce dernier, plutôt que comme une variante allégée du D810. Mais il offre néanmoins un compromis intéressant, avec quelques raffinements qui le rapprochent des professionnels.

De la fibre de carbone et des composants hérités du segment supérieur


Le D750 bénéficie tout particulièrement d'un boîtier en alliage de magnésium, courant, mais aussi en fibre de carbone, une première. Il est ainsi à la fois léger et résistant, y compris aux éclaboussures, dans une certaine mesure, avec de nombreux joints d'étanchéité. Et si ce boîtier n'a pas l'apparence d'un modèle professionnel, il bénéficie d'une nouvelle conception qui lui permet d'accueillir des composants dérivés du D810.

Il abrite notamment un obturateur à la fois rapide et relativement silencieux, avec lequel il atteint 6,5 images par seconde en rafale. Il accueille également un nouveau module de mise au point Multi-CAM 3500II, dérivé de celui du D810, offrant 51 collimateurs et des fonctions héritées du D4s, ainsi qu'un module de mesure d'exposition RVB à 91 000 pixels. Il reste néanmoins de la place pour un flash d'appoint et un viseur à pentaprisme couvrant 100% du champ avec un grossissement de 0,7x.

0190000007613025-photo-nikon-d750.jpg

Un écran orientable et du Wi-Fi intégré


L'appareil repose quoi qu'il en soit sur un nouveau capteur CMOS de 24 millions de pixels au format 24 x 36 mm, dont on ne sait s'il est pourvu ou non d'un filtre passe-bas. Associé à la puce de traitement Expeed 4, il atteint 12 800 ISO en standard et 51 200 ISO en étendu. L'ensemble filme par ailleurs en Full HD 1080p à 24, 25, 30, 50 ou 60 i/s. Une entrée micro et une sortie casque sont proposées. L'appareil dispose d'ailleurs de deux emplacements SD compatibles SDXC et UHS-I.

Sur le plan ergonomique enfin, le D750 accueille deux innovations. Il dispose pour commencer d'un écran LCD orientable sur l'axe vertical, jusqu'à 90° vers le haut et 75° vers le bas. Il mesure 3,2 pouces et affiche une définition VGA (640 x 480 pixels RGBW soit 1,23 millions de points). Last but not least, le boîtier intègre une connectivité Wi-Fi, permettant de télécommander l'appareil puis de transférer les fichiers sur un mobile.

Ce Nikon D750 sera disponible en France à partir du 23 septembre 2014 au prix public de 2 200 euros sans objectif. Il s'intercale ainsi entre le D610, qui passe à 1 800 euros pour l'occasion, et le D810, vendu 3 200 euros.

Nikon D7000 : trouvez le prix le plus bas pour ce modèle sur notre comparateur de prix !

012c000007613021-photo-nikon-d750.jpg
012c000007613023-photo-nikon-d750.jpg

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top