iOS 7.0 : un bug permet (encore) de contourner le verrouillage

Par
Le 20 septembre 2013
 0
iOS 7.0, disponible depuis mercredi soir, souffre d'un bug permettant de contourner l'écran de verrouillage du téléphone pour accéder à certaines applications... et donc, potentiellement, à des informations personnelles. Le problème serait en cours de résolution d'après Apple, qui devra sans doute distribuer un correctif.

00b4000006654654-photo-iphone-4-avec-cran-de-verrouillage-ios-7.jpg
La dernière version en date d'iOS, publiée mercredi, souffre à nouveau d'un défaut qui permet de contourner l'écran de verrouillage du téléphone et son code à quatre chiffres censés garantir la confidentialité des informations de l'utilisateur. « À nouveau », parce qu'on avait déjà eu vent d'une vulnérabilité de ce type au sein d'iOS 6.1.3, alors que cette version venait corriger une autre méthode de contournement identifiée depuis iOS 6.1.

Le cas s'était également produit à l'époque d'iOS 4.1, début 2010. Si l'on voulait troller, on dirait qu'Apple entretient un bug à répétition pour mieux convaincre de l'urgence à dépenser 700 euros pour acquérir un iPhone 5s et son fameux lecteur d'empreintes.

Par défaut, iOS 7.0 autorise au prix d'une petite manipulation le contournement de l'écran de verrouillage. Testée avec succès sur un iPhone 4 (voir notre vidéo plus bas) ainsi que sur un 5s mis à jour avec iOS 7.0.1, elle consiste à appeler le centre de contrôle à partir de l'écran de verrouillage (glisser sur l'écran du bas vers le haut), lancer le minuteur, puis appuyer sur le bouton power jusqu'à ce que l'écran d'extinction s'affiche.

Il faut ensuite rapidement enchaîner deux pressions sur le bouton home en intercalant un clic sur la mention Annuler à l'écran, avant de maintenir le bouton Home pendant quelques secondes.

Pas forcément évidente au premier abord, la manipulation permet de faire apparaître le gestionnaire des tâches, à partir duquel on pourra donc afficher les applications logées en mémoire, et lancer l'appareil photo. Les fonctions de partage de ce dernier permettent ensuite d'accéder à des réseaux sociaux : dans notre exemple, envoi d'un message sur Twitter. Le téléphone n'est pas intégralement accessible, mais le fait que des données personnelles puissent être consultées, voire modifiées, à l'insu de l'utilisateur pose tout de même un vrai problème.

Apple l'a d'ailleurs reconnu, assurant à Forbes qu'un correctif serait très prochainement distribué. En attendant, on peut se prémunir de cette porte dérobée en désactivant l'accès au centre de contrôle depuis l'écran de verrouillage à partir du menu Paramètres de son téléphone.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top