Test Safari 5 : un outsider qui peine à convaincre sous Windows

20 juillet 2010 à 17h17
0

Safari 5.0

Quand Safari est apparu en version Windows, l'accueil a été plutôt dubitatif : on ne savait pas trop ce qu'Apple venait faire dans un marché déjà surchargé et avec un navigateur qui semblait être porté à la hâte tant il ressemblait à une application Mac OS X. La sortie de la version 4 avait su corriger la plupart de ses défauts à force de mises à jour mineures. La version 5 apportait également son lot de nouveautés à sa sortie : le navigateur est-il encore dans la course ?

0190000003367412-photo-safari-5-interface.jpg


Interface

L'interface de Safari 5 ne bouge pas d'un pouce par rapport à celle de son prédécesseur. Elle reste donc assez sobre avec une intégration des onglets loin des trouvailles de Chrome, impression encore renforcée depuis la sortie d'Opera 11, Firefox 4 et Internet Explorer 9. Les onglets peuvent être déplacés hors de la fenêtre pour en créer une nouvelle, avec un sympathique effet de morphing au passage.

0190000003367418-photo-safari-5-top-sites.jpg


L'interface de Safari n'est pas avare en effets graphiques parfois gratuits. L'utilisation de Coverflow dans les favoris est un peu lourde et la mosaïque des « top sites » a recours à un effet 3D dont on ne saisit pas trop l'utilité, mais on note une légère amélioration des performances de ce mode, sans doute du à l'accélération matérielle dont bénéficie désormais la version Windows.

Fonctionnalités

Safari prend en charge l'ajout d'extensions depuis la version 5. Celles-ci sont codées en utilisant HTML5, Javascript et CSS3, mais Apple semble vouloir exercer un certain contrôle : un programme de développement gratuit est ouvert mais les extensions sont signées par Apple. Le catalogue disponible n'est pas des plus ergonomiques mais on trouve quelques classiques tels que Scribefire ou un dérivé d'Autopager, ainsi que quelques clients Twitter, outils de notification Gmail ou extensions permettant d'améliorer l'expérience utilisateur dans certains sites (Facebook et YouTube notamment).

Safari 5 intègre également un mode Lecteur plutôt pratique, dans la lignée d'extensions comme Readability sous Firefox. Proposé automatiquement dans la barre d'adresse lorsque l'utilisateur consulte un article multi-pages, celui-ci permet d'agréger celles-ci pour en créer un document ne contenant que le texte (dans une police en Serif) et les images. Cela permet d'une part de consulter un article en se concentrant sur son seul contenu, comme on lirait un livre électronique, et d'autre part d'imprimer une version épurée d'un article. Le mode Lecteur de Safari a l'avantage d'être intégré et accessible d'un simple clic !

0190000003367414-photo-safari-5-mode-lecteur.jpg


Les autres nouveautés du navigateur sont nettement moins novatrices et se contentent plutôt de rattraper certains retards. Ainsi, la version 5 améliore la barre d'adresse intelligente : celle-ci permettait déjà de faire remonter des résultats depuis les favoris ou l'historique, mais pas à partir de simples mots clés comme le permet notamment Firefox depuis la version 3.0. C'est désormais le cas ! Les options des onglets ont enfin été revues avec un nouveau panneau d'options permettant d'accéder aux paramètres tels que l'ouverture d'un lien dans un nouvel onglet (il était temps !) Terminons avec le champ de recherche qui, à défaut de pouvoir choisir parmi de nombreux moteurs et sites (Wikipedia, Amazon...), s'enrichit au moins d'un nouveau choix : Bing !

Pour le reste, on retrouve une gestion des favoris et de l'historique plutôt complète, proposant même la recherche au sein du texte, ce qui s'avère assez pratique pour rechercher une page dont on se souvient vaguement de ce dont elle parlait. L'historique comme les signets utilisent la vue CoverFlow, déjà utilisée dans iTunes et dans le Finder de Mac OS X. C'est plutôt gratuit, mais finalement assez parlant, notamment pour chercher un site web dans l'historique, avec un rappel visuel très parlant ! Au niveau des téléchargements, le navigateur a été un des premiers à proposer la reprise du téléchargement après la fermeture du navigateur. Le gestionnaire n'a pas évolué depuis la version précédente, mais il s'avère assez efficace.

0190000003367416-photo-safari-5-favoris.jpg


Du côté de la gestion des flux RSS, Safari a été, dans sa version Mac, un des premiers navigateurs à les intégrer. La gestion proposée par le navigateur est assez propre : les fils d'actualité sont présentés sous la forme d'une page claire, reprenant les titres et le début du texte, avec possibilité de trier les flux par date, de filtrer les sources ou encore d'effectuer une recherche au sein du fil. Néanmoins, on reste loin des possibilités multiples de Firefox dans ce domaine, et les marque-pages dynamiques manquent notamment à l'appel pour avoir un aperçu rapide d'un flux dans un menu déroulant.

On termine par la correction orthographique et le remplissage automatique des formulaires : tous deux répondent présents. Il manque néanmoins à la version Windows de Safari plusieurs fonctionnalités de la version Mac, celles-ci étant liées à d'autres composants de Mac OS X. Ainsi, il est impossible de « découper » une page web pour en faire un widget. De même, un système de protection du navigateur en cas de crash d'un plugin. Rien de tout ça ici. Dommage...


Sécurité

En matière de sécurité, Safari 5 ne propose aucune originalité mais offre toujours un outil anti phishing tout comme la gestion de la navigation privée. En revanche, la protection contre le plantage de plug-ins est toujours réservée aux seuls utilisateurs de Mac OS X Snow Leopard.

000000C802238424-photo-safari-4-s-curit.jpg
000000C802239996-photo-safari-antiphishing.jpg


Performances et compatibilité

Les performances de Safari en matière de rendu des pages ont toujours été au beau fixe et cette version reste dans la course, mais depuis la sortie de Firefox 4, Internet Explorer 9 et Opera 11, le navigateur d'Apple commence à accuser un certain retard : les performances restent honorables, mais sur des tests synthétiques comme Sunspider, Safari ne dépasse désormais plus que Firefox 3.6 et Internet Explorer 8. En outre, il ne propose pas encore d'accélération matérielle, contrairement à Chrome 10, Firefox 4 et Internet Explorer 9.

En ce qui concerne le respect des standards du web, Safari 5 apportait par rapport à la version 4 la prise en charge de nouvelles propriétés HTML5. Certaines concernent la vidéo, cheval de bataille d'Apple dans sa querelle avec Adobe. Ainsi, Safari 5 gère le passage d'une vidéo HTML5 en plein écran ainsi que l'ajout de sous titres. D'autres propriétés sont de la partie, concernant notamment la géolocalisation, ou la prise en charge de Websockets, notamment utile pour recevoir des notifications de messagerie. Pour ce qui est de la vidéo, en revanche, la décision de Google d'abandonner la prise en charge du codec H264 pourrait être à terme défavorable à Safari. L'avenir nous le dira...


Notre avis :

Même s'il doit toujours faire face à une concurrence encore plus rude sous Windows, Safari 5 est indéniablement en progrès : ses performances sont en hausse, et certaines nouveautés comme le mode Lecteur apportent un confort supplémentaire. On regrettera une interface toujours aussi... particulière, mais il semble qu'elle soit désormais suffisamment réactive sous Windows pour ne pas être un handicap. Malgré ces progrès et une prise en charge d'extensions tardive mais bienvenue, Safari se retrouve malheureusement au second plan sous Windows, du fait de la sortie des nouvelles versions d'Internet Explorer, Opera et Firefox, qui le supplantent tous sur à peu près tous les points. Bientôt la version 6 ?

Safari 5.0

Les plus
+ Enfin des extensions !
+ Moteur performant
+ Performances en progrès
+ Mode Lecteur innovant et agréable
Les moins
- Recherche limitée (malgré Bing)
- Fonctonnalités absentes sur PC
- Pas de 64 bits pour Windows
Fonctionnalités
Ergonomie
Performances
Compatibilité
2.5



Télécharger Safari pour Windows.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top