Swatch : la montre connectée n'est pas la prochaine révolution

Si pour certains la smartwatch, ou montre connectée, est l'objet d'avenir amené à être aussi populaire que le smartphone, le PDG de l'enseigne Swatch voit les choses autrement.

00C8000007063514-photo-swatch-logo-gb-sq.jpg
Samsung, Sony, LG, Qualcomm ou encore Archos dévoilent à tour de rôle leurs montres de nouvelle génération en misant sur le secteur de l'informatique prêt-à-porter. Plusieurs rumeurs spéculent déjà sur l'arrivée prochaine de Microsoft, Google et Apple sur ce marché qui reste pour l'heure très marginal. Si le constructeur Casio entend également positionner ses montres intelligentes, son concurrent Swatch adopte une stratégie bien différente.

« Quoi qu'il arrive, pour nous, la smartwatch est une opportunité », explique ainsi le PDG de Swatch Nick Hayek dans un entretien recueilli par Reuters. Et d'ajouter : « si les gens qui n'ont pas l'habitude de porter quelque chose à leur poignet commencent à utiliser une soi-disant montre intelligente, alors nous pouvons certainement les convaincre rapidement d'essayer une belle montre à la place ».

L'homme ajoute que Swatch dispose de la technologie nécessaire pour se positionner sur le marché. D'ailleurs en 2004, la société s'était rapprochée de Microsoft pour concevoir la Paparazzi recevant les informations du défunt service MSN Direct. Toutefois M. Hayek affirme que le groupe ne souhaite pas « accumuler un stock de bides technologiques que les gens ne voudront pas acheter ».

008C000006800970-photo-galaxy-gear.jpg
Galaxy Gear
Au mois de mars dernier, Nick Hayek avait tenu des propos similaires en expliquant : « personnellement, je ne pense pas qu'il s'agisse de la prochaine révolution. C'est difficile de remplacer un iPhone avec un terminal interactif sur votre poignet. Vous ne pourrez pas disposer d'un écran immense ».

La première génération des smartwatch semble lui avoir donné raison. En effet, le leader du marché des smartphones Samsung était attendu au tournant mais sa Galaxy Gear n'aurait pas satisfait les attentes des consommateurs. La trop faible autonomie oblige à recharger l'appareil tous les soirs en plus de son smartphone, et les notifications peu pertinentes nécessitent souvent d'accéder à son téléphone. La Galaxy Gear aurait d'ailleurs connu un taux de retour de plus de 30%. Reste à savoir quelles seront les prochaines évolutions du marché.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Pourquoi Red Hat et CentOS font cause commune
Les principales caractéristiques des HP Flow MFP M830z et Color Flow MFP M880z
Le Bon Côté des Choses lève 300 000 euros en crowdfunding
Se lancer dans le cloud en quelques étapes
Jessica Delpirou, Meetic :
Le marché du PC enregistre sa plus forte baisse (-10%) en 2013
Marché des télécoms : la consommation augmente, les revenus diminuent
CES 2014 : Logitech PRO, un étui/clavier pour les tablettes Samsung PRO
Windows Phone : Sony confirme être en discussion avec Microsoft
CES 2014 : la ChefJet imprime de la nourriture !
Haut de page