Microsoft annonce la fin du support d'Office 2010 et Office 2016 pour Mac

14 octobre 2020 à 14h42
1

Les suites d'applications bureautiques Microsoft Office 2010 et Office 2016 sur Mac ne sont désormais plus prises en charge par l'éditeur.

Sur son blog officiel, la firme de Redmond explique : « Nous n'assurerons plus de support technique, ne corrigerons plus de bugs et ne déploierons plus de mises à jour de sécurité sur ces produits ».

5 ans de répit pour Office 2016 sur Windows

Microsoft continue d'encourager les entreprises à adopter sa solution Cloud, fonctionnant sur un principe d'abonnement.

L'éditeur explique par ailleurs que pour profiter d'Office 365 , il est nécessaire de migrer vers Microsoft 365 ou de posséder Office 2019 ou Office 2016 (sur Windows). Cela permet, entre autres, d'utiliser Exchange Online ou SharePoint Online.

L'accès ne sera pas bloqué pour les autres utilisateurs mais ces derniers ne disposeront pas des dernières mises à jour ou des correctifs de sécurité.

Pour Office 2019, Microsoft avait annoncé sept années de mises à jour de sécurité. Cela coïncide avec l'échéance annoncée pour Microsoft Office 2016 sur Windows. Ces deux éditions ne seront plus prises en charge à partir du 14 octobre 2025.

Rappelons au passage qu'à l'occasion de la conférence Ignite, qui s'est déroulée le mois dernier, la société avait annoncé une nouvelle version perpétuelle d'Office à destination de Windows et macOS.

Source : Microsoft

Modifié le 14/10/2020 à 14h42
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Microsoft en cours d'acquisition de RiskIQ, spécialiste de la cyber-sécurité pour $500 millions
Une plainte contre Google pour discrimination salariale est devenue un recours collectif représentant 10 800 femmes
Logitech annonce une année fiscale 2021 exceptionnelle, la meilleure depuis... toujours
Apple en hypercroissance sur ses derniers résultats
Alphabet : des résultats financiers records grâce à la publicité, Google Cloud et YouTube
Arrêté par le FBI, il voulait faire sauter un centre de données d'Amazon
Une amende antitrust de 2,3 milliards d'euros pour Alibaba en Chine
Une imposition minimum pour les grandes entreprises numériques sérieusement discutée
Uber versera 1,1 million de dollars à une personne non-voyante refusée 14 fois par des conducteurs
Aux USA, Amazon aurait licencié illégalement des salariées critiquant les conditions de travail de la firme
Haut de page