Faut-il passer au Blu-ray Ultra HD ? Une expérience de cinéphile au pays de la 4K HDR

20 avril 2016 à 12h44
0
Ça y est, les Blu-ray Ultra HD sont disponibles dans le commerce, ainsi qu'un premier lecteur, signé Panasonic. On pourrait débattre durant des heures des stratégies d'offres des différents éditeurs, ou de celles des constructeurs, dont certains, comme Sony, ont choisi d'attendre avant de lancer leur propre lecteur. A vrai dire, attendre, c'est déjà ce que l'on fait sur Clubic depuis un moment.

Maintenant que le lecteur UB900 de Panasonic est disponible dans le commerce - à un tarif de 900 euros, annonçons tout de suite la couleur, même si Samsung en sort un à 500 euros dans la foulée -, il est temps de se poser cette question : y a-t-il un intérêt véritable à passer à la caisse pour faire l'acquisition d'un tel équipement ? Pour y répondre comme il se doit, je me suis fait prêter le fameux lecteur, pour quelques jours, par le biais de Panasonic. La marque a insisté pour que l'UB900 soit accompagné par son meilleur ami, le DX900, un écran Ultra HD dernier cri de 65 pouces, dont le prix avoisine les 5 000 euros aujourd'hui. Je n'ai pas complètement compris pourquoi cette insistance au début, disposant moi-même d'un téléviseur 4K de marque Philips. J'ai rapidement saisi l'intérêt, cependant, comme vous pourrez le découvrir dans mon essai.

Un profil cinéphile

L'angle de cette expérience est plus orienté cinéphile que technophile. Il n'était pas question durant mes essais de décortiquer la dimension technique du lecteur, mais plus de donner mes impressions en tant qu'amoureuse du cinéma dotée d'une large bluraythèque. Du passage de la VHS au DVD, il n'y avait pas photo quant au gap de qualité, et les bandes enregistrables ont, sauf dans le cas de raretés absolues, rapidement été abandonnées. Du passage du DVD au Blu-ray, à condition d'être équipé correctement - c'est-à-dire avec un lecteur de BD doté de l'upscaling de DVD -, le gap était moins flagrant, du fait qu'on restait dans le numérique. Evidemment, essayer le Blu-ray, c'était l'adopter, mais ça ne justifiait pas nécessairement de racheter absolument tous ses films possédés en DVD dans ce nouveau format. De toute façon, certains contenus - notamment des séries - n'ont jamais passé le cap du HD.

028A000008037214-photo-logo-blu-ray-ultra-hd.jpg

Aujourd'hui, alors que les téléviseurs Ultra HD commencent à s'étendre progressivement dans les gammes des constructeurs, et qu'on parle beaucoup de technologies d'optimisation de l'image comme le HDR, les Blu-ray Ultra HD pointent le bout de leur nez. Pour l'heure, les éditeurs ne prennent guère de risques, et mélangent quelques nouveautés avec du fond de catalogue. Le tout, sur fond de polémique d'usage de Master 2K pour des Blu-ray censés être en 4K.

Le futur est déjà là

Compte tenu du fait que le seul lecteur actuellement sur le marché est le UB900 de Panasonic, y a-t-il un authentique intérêt à se lancer, si l'on possède déjà un téléviseur Ultra HD ? Et si l'on décide de se lancer, faut-il envisager le rachat en BD UHD de certains films déjà possédés en Blu-ray ? Autant de questions qui m'ont animée pendant que je contemplais la magistrale télé de Panasonic installée sur le sol de mon salon, juste devant mon propre téléviseur, un PUS7909 de 49 pouces de chez Philips, Ultra HD, mais sans HDR, qui allait me servir de point de comparaison.

02BC000008409010-photo-panasonic-dx900-header-792x509.jpg
Ceci est le DX900, malheureusement pas chez moi.

Résumons : je suis une cinéphile, dotée d'une large Bluraythèque, équipée avec du matos honnête mais pas haut de gamme. On m'a prêté l'une des Rolls Royce de la télé 4K, avec le premier lecteur BD UHD du marché, et le Blu-ray UHD que j'ai à ma disposition est The Amazing Spider-man 2 qui repose sur un authentique Master 4K. Pour savoir si tout ça m'a envoyé du rêve, passons à la page suivante.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
La majorité des publicités anti-vaccins sur Facebook issue de seulement deux organisations

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top