The Screening Room : la projection privée à 50 dollars divise Hollywood

18 mars 2016 à 11h08
0
Martin Scorsese, Steven Spielberg, James Cameron, J.J Abrams ou Christopher Nolan... Ils comptent tous parmi les plus grands noms actuels du cinéma, à l'origine de nombreux films gravés dans l'histoire du septième art. Ils comptent également parmi ceux qui ont fait savoir, publiquement ou non, leur opinion sur The Screening Room, le projet de Sean Parker, le cofondateur de Napster. Ce dernier souhaite proposer, par l'intermédiaire d'une box, l'accès aux films récemment sortis en salle à domicile, pour un tarif de 50 dollars la séance.

Une nouvelle opportunité pour Spielberg, Scorsese, Abrams ou Jackson

La majorité d'entre eux considèrent ce service comme une véritable opportunité pour l'industrie. Une manière d'attirer des spectateurs qui ne se déplacent jamais en salles. C'est la cas de J.J Abrams, réalisateur du dernier carton hollywoodien, Star Wars : Le Réveil de la force, qui juge tout le monde gagnant dans cette histoire, les spectateurs, les studios mais aussi les exploitants. Même son de cloche du côté de Peter Jackson (Le Seigneur des anneaux), qui apparaît comme le plus fervent défenseur du projet à ce jour. Ron Howard (Da Vinci Code) est lui aussi de leur avis, considérant la proposition de Sean Parker comme la meilleure solution pour les différents acteurs du marché.

0226000008386124-photo-batman-v-superman-dans-le-salon.jpg

D'autres ne se sont pas exprimés publiquement mais leur participation financière à la plateforme laissent supposer leur total soutien. Steven Spielberg et Martin Scorsese font notamment partie de ce groupe, preuve de l'énorme potentiel de The Screening Room. Ces noms, plus ceux de Frank Marshall, producteur de Indiana Jones ou Jurassic World, du réalisateur Taylor Hackford (Ray) et de Brian Grazer (producteur des films de Ron Howard, Clint Eastwood et Ridley Scott), représentent un soutien crucial pour Sean Parker qui tente actuellement de convaincre les studios et les propriétaires de salles obscures de rallier son idée. Cette liste pourrait également attirer de nouveaux investisseurs.

Cameron et Nolan s'opposent

Mais The Screening Room est loin de faire l'unanimité à Hollywood. Des voix s'élèvent contre, dont celles de James Cameron, de son producteur Jon Landau et de Christopher Nolan. Les deux premiers, à l'origine des deux plus gros succès de l'histoire, Avatar et Titanic, estiment que les films sont faits pour être projetés sur un grand écran, pas sur un écran de télévision ou d'ordinateur. « James Cameron et moi restons attachés à la sainteté de l'expérience au cinéma. Pour nous, tant d'un point de vue créatif que financier, il est essentiel que les films soient exclusivement en salles lors de leur sortie (...) Pour nous, l'expérience au cinéma est la source qui anime notre créativité », a expliqué Jon Landau. Des paroles reprises également par Christopher Nolan.

0320000008386126-photo-r-alisateurs-the-screening-room.jpg
Spielberg, Scorsese, Nolan et Cameron n'ont pas le même avis sur le projet.

Le débat est donc loin d'être terminé aux Etats-Unis. Pour rappel, The Screening Room propose de louer en VOD un film dès le jour de sa sortie dans les salles obscures pour 50$ (45€) grâce à un boîtier connecté disponible au prix de 150$ (135€). En France, il a de forts risques que la chronologie des médias en place soit un frein à ce type de proposition.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La première mise à jour d'Android N est disponible
Archos est de retour, confiant en son avenir
Logitech G610 : deux claviers mécaniques à switch Cherry
Google voudrait se débarrasser des robots de Boston Dynamics
Connecter Xbox One et PS4, techniquement
Pwn2Own : Chrome et Safari tombent face aux hackeurs
Spotify verse 21 millions de dollars aux auteurs de musique
Domino's dévoile son robot livreur de pizzas
Steve Jobs voulait faire de l'email un système exclusif
Windows 10 Mobile : la migration depuis Windows Phone 8.1 débute
Haut de page