Google et les brevets : drame en deux temps

04 août 2011 à 10h45
0
Le succès d'Android, le système d'exploitation mobile de Google, continue de faire des envieux. A tel point que les principaux concurrents de Google, parmi lesquels Apple et Microsoft, montrent les muscles en demandant aux partenaires de la firme de Mountain View des royalties sur chaque terminal Android vendu pour l'utilisation des dits brevets. Une situation assez ubuesque qui fait que Microsoft gagne plus d'argent sur la vente des terminaux Android que sur la vente de son propre système d'exploitation pour smartphones Windows Phone 7.

Visiblement agacé, notamment par les récentes acquisitions aux enchères de divers portefeuilles de brevets par ses concurrents, Google s'est fendu d'un billet sur son blog. Signé par David Drummond, l'un des vices présidents de Google, le billet (que vous pouvez lire ici) revient sur la situation, et dresse le constat que de telles activités freinent l'innovation. Dans son argumentation Google remet en question la pertinence de certains brevets, brandit le spectre d'une hausse du prix des terminaux Android et s'interroge sur les motivations qui ont poussé Apple et Microsoft à s'entendre pour racheter les brevets de Nortel notamment.

En plaçant le débat sur le terrain de la morale, et en se positionnant comme victime d'une guerre des brevets, Google prend des risques. Bien sûr la compagnie est jeune et ne dispose pas du portefeuille de brevets d'un Microsoft ou d'un Apple qui les accumulent depuis plus de vingt ans et cela peut constituer un handicap pour elle. Mais à première vue, le fait qu'Apple et Microsoft fassent valoir leur droit sur les brevets en question n'est pas illégal. En revanche, cela semble peut être injuste et l'on peut comprendre que Google soit agacé que ses concurrents utilisent les brevets comme une arme industrielle. Alors... est-ce anti-compétitif ? Vraisemblablement cette question trouvera une réponse à l'avenir...

En attendant, le retour de flamme ne s'est pas fait attendre. Dans un simple tweet, Brad Smith, l'un des vice-présidents de Microsoft s'étonne :

« Google dit que nous avons acheté les brevets Novell pour les en priver. Vraiment ? Nous leur avons demandé de faire une enchère commune avec nous. Ils ont dit non. »

04481912-photo-tweet-brad-smith.jpg


En clair Microsoft s'est rapproché de Google pour leur proposer une acquisition commune des brevets de Novell et Google aurait répondu par la négative. Une telle révélation, qui s'il n'est pas confirmée officiellement par Google semble des plus crédibles vu son origine, remet en question toute l'argumentation de Google. Alors que Google nous explique que les enchères à 4,5 milliards de dollars dépassent largement la valeur initialement estimée à 1 milliard, le Tweet de Microsoft nous rappelle que le même Google était prêt à enchérir et suivait le dossier de près alors même qu'il qualifie ces brevets de suspects et discutables.

024E000004482274-photo-google-microsoft-mail-kent-walker.jpg


Dans tous les cas, il y a fort à parier que les autorités de la concurrence se pencheront sur le dossier dans les semaines ou mois à venir. En attendant, la guerre entre les géants de l'informatique pourrait reprendre de plus belle.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top